Je me sens rarement respectée par les hommes hétéro, comment pouvoir développer une relation amoureuse?


Bonjour,
Je vous écris parce que j’ai en tête, depuis un long moment, la même pensée qui reviens à propos des hommes…Avec tout ce qui se passe et tout ce qui c’est passé dans l’histoire par rapport au droit des femmes, les combats qui continuent d’être mené, etc. Je les détestent de plus en plus. J’ai déjà été féministe, voulu l’égalité des sexes, mais maintenant je ressent seulement de la haine. ça devient très difficile d’être avec mon copain parce que je ressent constamment cette colère, ce besoin de me libérer chaque fois qu’il donne un conseil mal placé, ou qu’il veut être romantique et qu’il se colle sur moi. Juste parce que je ne me sens respecté que très rarement par les hommes, et j’ai l’impression que mes normes de ce qu’est le respect par rapport aux hommes hétéro (ceux qui ont le “pouvoir” donc) augmentent…
Je ne sais pas trop comment me sortir de ça. je comprend que je généralise, mais il y a eu un temps où je ne le faisais pas et l’expérience que j’ai eu avec les hommes dans ma vie m’ont donné raison. Je ne sais même plus si je suis encore bisexuelle, ou si je suis pansexuelle, ouverte à plus de gens. Je suis tellement mêler…
Merci de m’avoir lu,
Alexe
 
Bonjour Alexe,
 
Je te remercie d’avoir pris le temps d’écrire à AlterHéros. Les questionnements que tu amènes sont très intéressants et je vais essayer d’y répondre du mieux que je peux.
 
Si je comprends bien, cela fait depuis quelques temps que tu as de la colère envers les hommes, en réaction à leurs comportements déplacés, et notamment envers ton copain. Tu ne veux plus qu’il te colle ni qu’il ait trop de proximité avec toi. Tu te demandes comment te sortir de cette situation car tu as l’impression de généraliser les comportements de tous les hommes et de ne plus te sentir bien avec aucun d’entre eux. Tu te questionnes également au niveau de ton orientation sexuelle et te demande si tu es encore bisexuelle ou pansexuelle.
 

J’aimerais d’abord te dire que tes questionnements et tes opinions sont totalement légitimes. Nous vivons dans une société où les hommes cisgenres (qui s’identifient au sexe qui leur a été assigné à naissance) sont dans une position sociale privilégiée. Dans le système patriarcal dans lequel nous vivons, il n’est pas rare d’être témoin ou victime de violence psychologique, verbale ou physique de la part d’hommes.

 

De ce fait, en vouloir aux hommes en tant que groupe social en position de pouvoir, c’est compréhensible, voire légitime. Pour citer ce document qui recense les différents privilèges liés à la masculinité, à l’hétérosexualité, à la classe ou à la race  : «Être sensibilisée, voire révoltée, contre les conséquences de l’oppression, est une partie importante de l’équation. Reconnaître les avantages que confère cette oppression pour les membres privilégiés en est une autre!» En d’autres mots, je crois qu’il est de la responsabilité de chaque individu de reconnaître ses propres privilèges ou avantages et de tenter, le plus possible, de limiter l’influence de sa position privilégiée au quotidien. Le lien que je t’ai transmis permet de réfléchir sur nos différents privilèges et de reconnaître les différents privilèges que nous pouvons avoir en tant qu’homme, personne hétérosexuelle, blanche ou économique bien nantie.

 

Est-ce que la dynamique avec ton amoureux te permet présentement d’aborder ces différents sujets et de questionner ce garçon sur sa perception de ses différents privilèges? Est-ce qu’il y a une possibilité d’avoir des discussions sur les différentes formes d’oppressions sociales touchant injustement certains groupes sociaux, dont les femmes, et sur des pistes de réflexion sur comment mettre fin à ces injustices?

Tu te trouves présentement dans une relation amoureuse avec ton copain. Tu parles de quelques comportements que tu n’apprécies pas de sa part. Est-ce que tu lui as déjà communiqué ce qui te dérangeait? Si oui, comment a-t-il réagit? Est-ce que tu notes une modification de ses comportements à tes côtés, aux côtés des autres femmes de votre entourage? Il est possible qu’il ne se rende pas compte que certains de ses comportements puissent être blessants : le fait de lui partager tes craintes pourrait soulager un certain poids. Qu’en penses-tu?

 

L’important, c’est que tu sois dans une relation où tu te sentes respectée, peu importe le genre de ton partenaire. Si tu penses que celui-ci pourrait comprendre tes craintes légitimes alors tu pourrais peut-être essayer de partager toute cette lourde charge que tu portes avec lui, qu’en penses-tu? Ce serait une façon intéressante de l’inclure dans les discussions tout en ouvrant la porte à un renforcement de votre relation.

 
Le guide sur les privilèges précédemment cités peut être un bel exercice à faire en couple ou avec des ami.e.s! Cela permet de reconnaitre certains comportements et de poser des pistes de solutions pour tenter de déconstruire les différents systèmes d’oppression qui influencent nos quotidiens. Si ton copain est intéressé à lire davantage sur les luttes féministes et sur les différentes pistes de réflexion pour faire de lui un allié à l’égalité et l’équité entre l’ensemble des individus, je propose cet ouvrage de Francis Dupuis-Déri abordant la notion de disempowerment, soit le fait de rendre un individu moins confiant ou moins confident. Cet ouvrage explore la place des hommes dans les luttes féministes et suggère quelques postures à adopter. À partir de là, il vous serait possible, lui et toi, d’avoir des discussions sur votre dynamique précise de couple et sur les différents aspects sur lesquels vous aimeriez travailler ensemble.
 
Tu dis avoir vécu de mauvaises expériences avec les hommes dans le passé. Tu n’es pas seule et nous te croyons. Si tu ressens le besoin ou le désir de parler de ces expériences, sache que nous demeurons disponibles pour toi. Parfois, le fait de parler de ces situations est une première étape à un processus de guérison. Or, ces mauvaises expériences avec les hommes dans le passé semblent nourrir tes questionnements concernant ton orientation sexuelle. Ai-je bien compris? Il est vrai que certaines femmes font le choix du lesbianisme politique (L’ouvrage « La pensée straight » de Monique Wittig aborde ce thème « de sortir de l’hétérosexualité et de devenir lesbienne » pour se retirer de l’influence des hommes). Toutefois, en général, on ne choisit pas une orientation, tout comme on ne devient pas hétéro, bi, pan ou homo. On fait simplement découvrir nos attirances et désir et on choisit de le dévoiler ou pas. L’orientation sexuelle est également quelque chose de très fluide : la façon dont tu choisis de te définir peut varier dans le temps, selon tes expériences de vie, les rencontres humaines réalisées, tes désirs du moment, certaines curiosités, etc. Tu es en fait la seule et unique personne qui peut définir son orientation sexuelle, tes préférences et tes attirances. Il est effectivement possible d’explorer sa sexualité et son intimité! Le tout en demeurant à l’écoute de son rythme, de ses limites personnelles et des limites de son/sa/ses partenaires! 🙂
 
Ceci étant dit, est-ce que tu ressens présentement l’envie d’explorer ta sexualité ou ton intimité en présence d’une femme? D’une personne non-binaire? Est-ce qu’il y a une possibilité d’aborder ces questionnements aux côtés de ton amoureux? Il existe diverses formes de configurations relationnelles – toutes autant valides les unes que les autres. Il existe des milliers de façons de définir la fidélité et les paramètres relationnels. Tout cela dépend de la façon dont ton copain et toi décidez, ensemble et consensuellement, de définir votre relation.
 
J’espère que j’ai su alimenter un peu tes réflexions à ce sujet. Je t’invite à nous écrire à nouveau si tu en ressens le besoin ou simplement pour poursuivre cette discussion enrichissante!
 
Bien à toi !
 
Em et Guillaume, pour AlterHéros


About Équipe -Pose ta question!-

L'équipe d'intervention de Pose ta question! est composée d'intervenant.e.s bénévoles issu.e.s des domaines d'études de sexologie, travail social, psychologie, toxicomanie, développement social et tout autre domaine connexe ! L'équipe est entièrement composée de personnes LGBTQIA2S+ et d'allié.e.s formidables de nos communautés !

Leave a comment