16 March 2004

**Je me pose des questions sans arrêts. Comment savoir?

Je me pose des questions sans arrêt sur ma sexualité mais je n’ai jamais eu de fantasme homosexuel… Phobie ou est-ce que je me mens à moi-même ? Je n’en peux plus… j’ai besoin de savoir. – François

Équipe -Pose ta question!-

Salut François!

 

Et bien, le seul fait que tu aies laissé une petite question pour nous me donne la puce à l’oreille. J’ai également vécu beaucoup de temps d’incertitude et de questionnement moi aussi. Je me suis menti à moi-même durant de très longues années, alors je crois savoir de quoi tu parles. La seule différence que je constate est que je savais être attiré par les mecs. Je n’étais tout simplement pas prêt à l’envisager. Mes fantasmes tournaient autour de mes amis immédiats et de tout gars que je trouvais cute! Un soir j’ai craqué et je me suis mis à pleurer dans mon lit alors que je me masturbais… je voulais tant avoir un homme à mes côtés, un mâle que je pourrais embrasser, toucher, caresser et désirer. J’étais seul. Quelle constation déchirante que j’ai fait ce soir là. J’ai réalisé subitement que je devais me prendre en main pour avoir cet homme dans mon lit et dans ma vie. J’ai également compris que ça serait la seule façon que je serais heureux dans la vie. Et finalement j’ai compris que le restant de ma vie, je la ferais accompagné d’un mari et non d’une épouse. Les quelques jours qui ont suivi m’ont convaincu d’avantage. Plus j’y pensais, plus je me voyais dans le futur avec mon homme, mon partenaire de vie, ma famille et mes ami.es. Et pour changer la réalité, la tâche serait lourde. Et finalement, quatre mois plus tard, ma vie avait complêtement changée. Ma meilleure amie le savait, mes meilleurs amis le savaient, la blonde de mon père et mes deux soeurs le savaient. Quel soulagement quand tou.tes m’ont accueilli avec chaleur et compréhension…

 

Mais revenons à ta situation François. Tu utilises le mot “phobie” dans ta question. Tu sais c’est quoi, la phobie? C’est la peur de quelque chose. Et y’a pas de mal à avoir peur. Mais le seul moyen de vaincre ses peurs est d’apprivoiser et de connaître d’avantage cette “chose” qui nous fait si peur. Dans ton cas, il semble que tu aies peur de l’homosexualité.

 

L’homosexualité est un vaste sujet. Qu’est-ce qui te chatouille là-dedans? Est-ce le fait que des êtres humains vivent une sexualité différente de la tienne? Tu pourrais avoir peur que des hommes gais te regardent et te fassent de l’oeil? Ou encore est-ce le fait que toi, François, aies peut-être des attirances (émotionnelles, sexuelles) pour des gars? La seule personne qui puisse sérieusement répondre à cette question est toi-même. Mais STP fait-le de façon sincère et sans préjugés. Un psychologue m’a déjà suggéré de m’acheter des revues pornographiques gaies et hétéros et de faire la comparaison. Je te passe la suggestion pour peut-être explorer plus loin ta sexualité et trouver les réponses qui te sont nécessaires pour continuer à construire ton identité et ta personnalité – que tu sois hétéro, gai, bisexuel ou autre.

 

François, sois assuré que tu rencontreras dans ta vie les gens nécessaires pour t’écouter, t’aimer et te comprendre, comme tu es. Il y a une une foule de ressources qui sont là pour toi, à commencer par AlterHeros, qui est la porte d’entrée vers une foule d’autres organismes communautaires et d’entraide.

 

Sincèrement, Martin.

Similaire