Je me « déguise en femme­ » et j’ai envie d’avoir une relation avec un homme, quelle est mon orientation sexuelle?


Bonjour
Merci pour l aide que vous pourriez m apporter.
Je suis un homme (célibataire ) de 53 ans .
Je suis (jusqu a pressent , hétéro et j adore toujours le corps des femmes et l acte sexuel avec une femme également.
Je n’ai pas d attirance pour une relation homo en tant que tel mais depuis un moment je phantasme d être une femme et donc avoir une relation avec un homme.
je me “déguise en femme (vêtements/ faux seins etc ) j ai très envie de franchir le pas en tant que (femme).
Curieusement je me vois pas du tout embrasser mon partenaire mais le coté sexuel ne me dérange pas.
J’ai fait des recherches sur le même sujet mais n’ayant pas trouvé ce genre de cas j espère que quelqu un pourra m expliquer l orientation sexuelle que je m apprête sans doute a franchir.
Merci de m avoir lu.
Je n ai pas de soucis la dessus mais sans doute une petite hésitation a franchir le pas!
Salut Mephisto,
Je commencerai par dire que tu n’es pas le seul à te poser ce type de questions. Je vais tenter de t’éclairer dans ton questionnement sans toutefois te « diagnostiquer » une orientation ou une identité. Ces choses relèvent d’un ressenti qui est très personnel et ne peuvent être déterminées, au final, que par toi.
Dans ta question, tu parles de vouloir être une femme et donc d’avoir des relations avec un homme. L’un n’amène pas nécessairement l’autre et je vais donc commencer par parler de la distinction entre l’identité de genre et l’orientation sexuelle.
L’identité de genre, c’est le genre qu’on se sent être à l’intérieur de soi. Elle est, en premier lieu, liée à un sentiment interne, dans nos pensées, et elle n’a pas directement un lien avec notre corps. Ceci étant dit, plusieurs personnes qui ont une identité de genre trans (être d’un autre genre que celui qu’on nous a assigné à la naissance) ont le désir de modifier leur corps pour qu’il corresponde à leur genre réel.
L’orientation sexuelle, c’est avec qui on veut avoir des relations, intimes ou sexuelles. Malgré les normes sociales qui insistent sur le contraire, l’orientation n’est pas liée à notre genre. Être une femme n’implique pas automatiquement une attirance envers les hommes. On n’a qu’à penser aux lesbiennes qui sont des femmes sans pour autant être attirées par les hommes.
Je crois qu’avant de parler d’orientation, il faudrait te questionner sur ton identité de genre. Tu as utilisé les mots « phantasmes » et « franchir le pas » en plus d’indiquer que tu t’habilles déjà avec des vêtements et accessoires féminins. Au fond, je crois qu’une bonne question serait la suivante : est-ce que tu te sens être une femme, à l’intérieur de toi-même et ce de manière persistante (ce qui est caractéristique d’être une femme transgenre) ou est-ce que ton intérêt est pour la modification temporairement de ton apparence (plus caractéristique du travestisme). Cela devrait être un bon point de départ dans ta réflexion, mais clairement tout n’est pas si divisé en catégories distinctes et la réponse peut prendre peu ou beaucoup de temps à venir. Il faut respecter ton propre rythme dans tout cela.
En ce qui a trait à ton orientation sexuelle, je crois qu’il te faudra aussi y réfléchir, peu importe ce qu’est ton identité de genre (que tu sois homme, femme ou non-binaire). Pourquoi? Parce qu’ayant été socialisé en tant qu’homme, il est possible que ton hésitation envers une attirance sexuelle envers d’autres hommes soit liée à l’homophobie intériorisée. Qu’est-ce que cela? En version courte, c’est ce qu’on retrouve chez les personnes qui se sont fait dire toute leur vie que les relations avec une personne du même genre sont problématiques et qui ont éventuellement au moins partiellement accepté ces préjugés, rendant la contemplation ou l’admission d’avoir cette même attirance difficile. Il est possible que ce soit ton cas et que tu sois attiré par les hommes et les femmes (car ton attirance pour les femmes ne semble pas, dans ton texte, être remise en question). Il n’y a pas de solution facile pour dépasser cet obstacle, si c’est ton cas, en dehors d’une remise en question honnête qui peut prendre du temps.
Je crois que ton questionnement est tout à fait valide et je t’invite à au moins considérer en parler à quelqu’un en relation d’aide. Dans un tel cas, il est important de t’assurer que la personne a une attitude d’ouverture envers la diversité (tu peux trouver de telle personne dans une liste comme celle-ci).
Sophie (elle/she), bénévole pour AlterHéros

About Sophie Desjardins

Sophie (elle/she) est une femme trans, bisexuelle, polyamoureuse et pleins d'autres choses. Anciennement enseignante dans un autre domaine, elle travaille présentement à temps plein sur son baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Elle considère que l'éducation sur le sujet de la sexualité est importante, essentielle pour toustes et trop souvent négligée de nos jours. L'acceptation de la diversité et de la différence de chacun·e est pour elle un idéal social important, un qu'elle travaille à faire avancer comme elle le peut. Elle n'a pas honte d'affirmer qu'elle est geek et aime (un peu trop) tout ce qui est sucré.

Leave a comment