Je fais des crises d’angoisse, entre autres parce que j’ai peur d’être gay!


Bonjour alors voilà j’ai 20 ans, je suis avec ma copine depuis presque 2 ans sa se passe à merveille.
Depuis plus de deux ans j’ai des crises d’angoisse. Alors d’abord c’était que j’avais peur de mourir donc je prenais mon pou toute les demi heure voir plus, ensuite sa a été la peur de m’endormir et de ne pas me réveiller ensuite la peur de faire une crise cardiaque, la peur d’avoir le cancer de la gorge ou des poumons. Quand une angoisse part une autre reviens quelque moi plu tard. Et depuis plus de deux mois j’ai la peur d’être gay. Sa m’es arriver j’étais dans ma voiture avec ma copine et la je sais pas pourquoi je me suis mis à avoir dès sueurs froides le cœur qui bat vite.. Je paniquer à l’idée d’être gay.
C’est parti pendant une voir deux semaines puis cest revenu mais là je me disais sa se trouve tu es gay et ma conscience me répondé mais non c’est n’importe quoi. Et la c’est presque tout les jours mais sa me bouffe la vie. Quand j’y pense pas dans ma tête je me dis tiens j’y pense plus et puis la ca revient

Bonjour!
Merci de faire confiance à AlterHéros.
Depuis plus de deux ans, tu fais des crises d’angoisse, ou crises de panique. Tu as certaines peurs qui vont et reviennent, et plus récemment, tu as commencé à avoir peur d’être gay. Cela prend énormément de place dans tes pensées. Tu expliques aussi que tu es en couple depuis deux ans avec ta copine et que tout se passe bien entre vous.
Ma réponse sera toute personnelle, puisque j’ai longtemps fait des crises d’angoisse aussi. Ce sont des moments où on a l’impression de perdre le contrôle de nous-même, au niveau de la respiration, de la tension musculaire, des émotions et pensées qui nous prennent d’assaut. Tu mentionnes ta peur de mourir; c’est très fréquent chez les personnes qui vivent des attaques de panique. Je comprends que ta douleur est grande et envahissante.

Tout d’abord, spécifions que l’homosexualité est quelque chose de normal, une étiquette que l’on pose sur les gens qui ont une préférence pour les personnes du même sexe qu’eux. Ce n’est pas un état indésirable, ni menaçant en soi. Également, on ne “devient” pas homosexuel. C’est quelque chose que l’on découvre à propos de soi, comme on découvre sa couleur préférée ou son style de musique favori, à travers le temps et les événements.
Il serait intéressant de te pencher sur les raisons pour lesquelles tu crains d’être homosexuel. Tu dis que tout se déroule à merveille avec ta copine. Te sens-tu amoureux d’elle, attiré par elle? As-tu déjà eu des sentiments semblables pour des hommes de ton entourage? Si c’est le cas, est-ce que l’idée d’aller plus loin avec eux t’excite autant qu’elle t’effraie?

Au fond de toi-même, tu ne crois pas être gay, mais cette peur est tout de même omniprésente. Est-ce que tu peux décortiquer cette peur? Qu’est-ce qui t’effraie exactement dans la possibilité d’avoir une orientation sexuelle différente de celle que tu crois avoir? Qu’est-ce que les personnes homosexuelles représentent pour toi? Ces questions n’ont pas pour objectif de te causer davantage d’anxiété, mais bien de te permettre de saisir la source et les causes de ta peur. Je suis désolée si cela crée l’effet contraire.

Les attaques de panique partent parfois d’une idée qui nous traverse l’esprit et qui fleurit en grand scénario qui nous rend extrêmement anxieux. Est-ce le cas pour toi? As-tu l’impression de perdre le contrôle dès que l’idée de la possibilité d’être gay s’installe même si, au fond, tu es conscient que “c’est n’importe quoi”, comme tu dis?
Est-ce que tu as un suivi médical pour ton anxiété? En as-tu déjà discuté avec des membres de ton entourage? Il serait important que tu prennes un rendez-vous avec un.e médecin, un.e psychiatre ou un.e psychologue pour avoir l’occasion d’explorer les causes de ton anxiété et, éventuellement, trouver des solutions pour mieux composer avec elle. Non seulement cela t’aidera à diminuer l’intensité et la fréquence des tes crises, mais cela te permettra aussi de mieux comprendre comment fonctionnent ton cerveau, tes pensées et leurs conséquences sur ton comportement. Il est possible de reprendre le contrôle, ou du moins d’apprendre à se laisser aller davantage sans crouler sous l’angoisse.

Tu auras peut-être besoin d’un suivi de quelques semaines, mois ou années, selon la sévérité de ton anxiété. Il se peut aussi que tu doive faire appel à une médication. Peu importe le chemin que tu prendras, il est valide. Je t’encourage simplement à faire le premier pas vers une consultation avec un.e professionnel.le. Je promets que ça fait du bien, même si ça peut être anxiogène. 😉

En terminant, voici une fiche informative concernant le trouble panique et une autre au sujet du trouble d’anxiété généralisée. Je ne veux pas poser de diagnostic ici; simplement te donner quelques pistes. Je t’invite également à lire cette réponse que j’ai concoctée il y a quelques mois pour un jeune homme qui vivait une situation semblable à la tienne. En bas de page, tu auras d’autres liens vers des questions similaires. J’espère que cela te donnera un coup de pouce.

N’hésite pas à nous écrire à nouveau si tu as d’autres questions, d’accord?
Prend bien soin de toi et bonne route!
Marie-Édith, B.A. sexologie, pour AlterHéros


About Marie-Édith Vigneau

Marie-Édith est une femme lesbienne acadienne étudiante à la maîtrise en travail social. Elle est grande fan de la mer, de féminisme, de santé sexuelle, de justice sociale, de musique, d'espresso, de bières de microbrasseries, de bas de laine et de grilled-cheese.


Leave a comment

One thought on “Je fais des crises d’angoisse, entre autres parce que j’ai peur d’être gay!