Je commence à m’imaginer des trucs avec des filles qui ne me plaisent pas, est-ce que je suis lesbienne?


J ai 24 ans, je me suis toujours poser une montagne de questions sur tout et rien, des questions ce bascule dans ma tête et je n arrive pas à m en défaire.
En clair : j ai peur d être lesbienne
Jusqu’à présent je ne m étais jamais poser la question, ç est suite à une remarque que l on m à faite, que je me pose ses questions.
Étant petite vers 10ans j ai embrasser ma meilleure amie sur la bouche à plusieurs reprise, je n ai jamais rien ressenti pour elle ni même quand on ç est embrasser.
Au collège j ai toujours était attiré par les mecs, je l ai trouver trop beaux mais je ne suis jamais sorti avec ( car pas intéressé par moi 😕), au lycée j ai toujours ressenti l envie de sortir avec des mecs mais je n ai jamais eu le courage, je commencer à parler avec eux, j aimais et j’aime leurs plaires mais au moment de sortir avec, blocage.
J ai toujours fanstamer sur les mecs, je me suis toujours vu passer à l acte avec eux et de même dans ma vie sentimentale, je me suis toujours vu avec un mec.
J ai toujours eu des copines ( amitié) mais aucune attirance physique pour elles ni sans aucune arrière pensée, mais étant jeune et encore maintenant je regarde la fille jolie dans la rue( j’aimerais bien être foutue comme elle), je suis complexée par mon corps.
Je suis sorti pour la première fois avec mon premier petit copain vers 19ans, en le voyant pour la première fois j ai vraiment eu le coup de cœur pour lui mais ça n à pas durer longtemps ( trop différent).
C est en sortant en boîte une fois avec une amie, une fille est venue m abordé, je l ai repoussé. ( elle devait être lesbienne), ç est à ce jour que j ai commencer par me poser des questions sur mon orientation et plus je m en poser plus je me sentais attiré par les femmes, du coup je me suis imaginé embrasser une femme ou couché avec une femme, ça me dégoute.
Et puis j ai laisser tomber toutes ç est questions et je me suis remis à vivre ma vie mais toujours avec une petite appréhension.
Aujourd’hui je sors avec un homme, depuis quelques mois, je me sens bien avec lui, il m a séduit totalement, ç est le seul qui me fait sourire comme ça, j ai fait m’a première avec lui (bon un peu raté pour la première fois), j étais totalement en conviance, j ai toujours aimé quand il me touche mais depuis quelques jours après une remarque que l on m à faite je me suis reposer toute les question concernant ma sexualité, je fais une fixation sur les filles et je les trouve jolies et bien foutu, mon cœur accélère donc lesbienne, je commence à m imaginer des trucs avec elles qui me plaisent pas, est ce que je suis lesbienne 😱 ?
Ps: j ai déjà regarder 1 ou 2 fois à la télé du porno avec 2 filles dedans étant plus jeune ( je me suis dit oh les cochonne mdr) mais ça ne m à pas plus intéressé que ça.
 
Émeline
 
Bonjour Émeline !
D’abord, je tiens à m’excuser pour le délai de réponse ! Puis, je tiens à te partager mes remerciements pour la confiance que tu portes envers AlterHéros pour nous avoir adressé tes questionnements concernant ton orientation sexuelle. Je suis conscient que ce n’est pas toujours un sujet évident à partager, donc encore une fois, bravo!
Si je comprends bien ta situation, tu dis ressentir de la peur à l’idée de possiblement être lesbienne. Voyons voir. Je vais revenir sur certains éléments de ta situation avant de parler plus globalement des orientations sexuelles et romantiques. Ça te va?
Tu dis avoir déjà embrasser une fille lorsque tu avais 10 ans, sans pour autant avoir ressenti quelconques émotions. Il est fréquent, lorsque nous sommes jeunes, d’explorer différentes formes de jeux d’affection, peu importe le genre de la personne avec qui nous avons expérimenté! Ces différents jeux d’enfance sont très communs et font souvent partie du développement standard des jeunes, sans pour autant avoir une corrélation directe avec notre orientation sexuelle ou romantique. Tu dis n’avoir ressenti aucune émotion à ce moment : je me permets donc l’hypothèse selon laquelle cette fille ne t’intéressait peut-être pas, tout simplement.
Tu dis également avoir regardé de la pornographie mettant en scène deux femmes. Le fait d’avoir regardé de la pornographie lesbienne n’est pas nécessairement un indicateur de l’orientation sexuelle. Pour citer la réponse de ma collègue Chloé sur ce sujet : ”Le désir sexuel peut varier de l’orientation sexuelle. La pornographie est de l’ordre de l’imaginaire et des fantasmes. Écouter certains types de pornographie ne signifie pas pour autant qu’une personne a envie d’expérimenter le contenu exact de la dite vidéo. Plusieurs personnes hétérosexuelles vont préférer écouter de la pornographie homosexuelle, et vice versa, et ce pour plein de différentes raisons. Certaines personnes trouvent certains types de vidéos plus excitants, plus intrigants, plus égalitaires même. Cela dépend des goûts ! Mais les préférences de pornographie ne sont pas nécessairement liées à l’orientation sexuelle.
Par la suite, tu dis avoir toujours eu des amies, mais sans développer d’attirance physique pour elles. Tu affirmes que lorsque tu regardes des filles, c’est parce que tu les trouves jolies ou que tu envies leur physique. Peu importe son orientation sexuelle, il est possible d’apprécier la beauté humaine et l’esthétisme de certains corps! En effet, un homme hétérosexuel peut très bien apprécier la beauté de certains hommes, sans que cela n’influence son orientation sexuelle. Il est possible aussi que certaines personnes nous interpellent particulièrement puisqu’elles reflètent une certaine corporalité que nous aimerions avoir. Nous vivons malheureusement dans une société mettant énormément d’importance à l’apparence physique et où les médias nous offrent peu de diversité corporelle en tant que modèles. Apprendre à aimer son corps n’est pas un processus toujours facile pour tout le monde, mais chaque corps est magnifique et unique. Il nous est possible de célébrer cette diversité corporelle positivement!
Finalement, tu dis avoir toujours eu des fantasmes envers les hommes et que même au niveau de ta vie sentimentale, tu t’es toujours projetée à long terme avec un homme. Tu es présentement en amour et en relation avec un homme avec qui tu te sens très bien.
Maintenant qu’on a bien résumé ta situation, approfondissons un peu le sujet de l’orientation sexuelle. D’abord, tu répètes à quelques reprises que tu as peur d’être lesbienne, que tu t’es déjà imaginée avoir des activités sexuelles qui ne te plaisaient pas avec des femmes. J’aimerais d’abord savoir, qu’est-ce qui t’effraie à l’idée d’avoir une attirance pour certaines femmes? Est-ce que tu as des opinions différentes de l’hétérosexualité, de la bisexualité, de l’homosexualité ou de l’asexualité? Si oui, comment définirais-tu ces différences? Selon toi, pourquoi entrevois-tu ces différences? Est-ce que cette peur d’être potentiellement lesbienne ou bisexuelle est liée à l’image sociale parfois négative que notre éducation nous offre concernant la diversité sexuelle? Peu importe ton orientation sexuelle, je t’invite simplement à réfléchir sur nos propres biais personnels concernant la diversité sexuelle et envisager la diversité sexuelle comme étant quelque chose de beau et d’émancipateur pour les personnes de nos communautés !
Ta question principale porte néanmoins sur ton orientation sexuelle. Pour paraphraser cette ancienne réponse que j’ai composée (Pourquoi ai-je si peur d’être gay alors que je suis sexuellement attiré envers les femmes?) : ”Par la suite, l’orientation sexuelle et romantique est quelque chose de très intime et personnel. Chaque personne peut choisir les mots qui lui conviennent pour décrire la variété de ses attirances, désirs et émotions. Je ne peux donc pas répondre à ta place si tu as la capacité ou non d’être attiré(e) envers des femmes. Or, je peux toutefois te guider un peu à y voir un peu plus clair !
D’abord, l’orientation sexuelle et romantique n’est pas quelque chose de nécessairement fixe. En fait, un peu comme les couleurs, l’orientation sexuelle et romantique n’est pas nécessairement entièrement blancheou noire. Entre les différents pôles (homosexualité-hétérosexualité), il existe une foule de zones grisâtres. Une personne peut donc être romantiquement et sexuellement attirée envers des hommes, tout en ayant sporadiquement des attirances pour certaines femmes. Ou vice versa! Bref, toutes les combinaisons sont possibles.
L’organisme Interligne répond ainsi à la question « Comment découvre-t-on son homosexualité ou sa bisexualité? »
« La découverte de son orientation sexuelle est définitivement une étape importante dans la vie. Dans la réalité, l’orientation sexuelle s’impose rarement comme une révélation. La prise de conscience de ses attirances, préférences et sentiments se fait plutôt progressivement. C’est aussi la persistance des doutes et la permanence des indices qui peuvent mettre sur la voie les personnes en questionnement. Ainsi, apprendre à s’écouter, se fier à ses sentiments et faire confiance à son ressenti représentent des attitudes qui favorisent la découverte de son orientation sexuelle. » Qu’en penses-tu ?
En ce sens, tu es la seule et unique personne apte à définir ton orientation sexuelle. Tu sembles me décrire une relation agréable avec ton amoureux présentement. C’est bien le cas? Si cette relation répond à tes besoins émotionnels et physiques, alors c’est merveilleux! 🙂 Tu sembles également m’avoir partagé que tu as toujours ressenti du désir pour des hommes, émotionnellement et physiquement, mais jamais pour des femmes. La réponse à ta question doit venir de toi, mais je crois que tu as suffisamment d’indices pour répondre à ta question. Qu’en dis-tu ? 😉
Surtout, n’hésite pas à nous écrire à nouveau si tu en ressens le besoin, ou simplement pour nous donner de tes nouvelles!
Prend soin de toi,
Cordialement,
Guillaume, pour AlterHéros


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment