J’aimerais que ma copine m’urine dessus. Comment en parler avec ma copine?


Coucou les membres d’Alterhéros. Je savais pas trop à qui en parler. Et un ami à moi m’a conseillé ce site, car c’était sans jugement, avec des réponses utiles.
Tout d’abord, je m’appelle Mark. J’ai 24ans et je suis actuellement en couple, avec ma copine, depuis 5 moi maintenant. Tout se passe bien. On s’aime.

Mais.. mais voilà, j’ai un fantasme. Enfin, je sais pas si on peut appeller ça un fantasme.. mais voilà, j’aimerais qu’un jour, ma copine m’urine dessus. Je trouve ça excitant, vraiment. Je sais, c’est asser crade, mais c’est plus fort que moi. Mais si je suis ici, c’est que ce fantasme n’a toujours pas eu lieu. Je sais pas trop comment l’aborder avec ma copine. Je flippe à mort de sa réaction. En plus, je suis quelqu’un de timide, qui ose pas trop aborder les sujets qui sortent de l’ordinaire. ( sexuellement je parle ). J’aimerais vraiment de l’aide pour en parler à ma copine. À la prochaine, et merci !
Mark
 
Salut Mark ! Merci de nous écrire.
C’est génial que ton ami ait de bons commentaires envers notre service, merci de nous les avoir partagés, ça fait chaud au coeur !
Tu aimerais que ta copine ait une pratique sexuelle spécifique souvent appelée golden shower avec toi et tu ne sais pas comment aborder le sujet avec elle. Tu te demandes si c’est un fantasme, dans ta question : ça l’est ! Et tu as envie que ce fantasme devienne réalité. Quand on a envie d’une pratique sexuelle moins mainstream et qu’on souhaite en parler avec son / sa / ses partenaire(s), c’est normal d’avoir peur de leur réaction, comme on aurait peur d’aborder tout autre sujet tabou.
Je me permets de reprendre des questions très similaires à la tienne auxquelles mon collègue Shinri et moi avons répondu récemment. Je te propose de lire les réponses en entier pour avoir un maximum d’informations. Voici le lien vers la réponse de Shiri à la question “J’ai le fantasme d’être soumis mais je n’ose pas en parler à ma copine” et le lien vers ma réponse: Je suis fétichiste des pieds. Comment en parler à ma copine ?  Je t’invite également à lire cette réponse de ma collègue Marie-Claire au message suivant: J’aimerais lécher l’anus de ma copine. J’ai peur de sa réaction. Voici un extrait de ma réponse concernant le fétichisme des pieds qui s’applique aussi pour discuter graduellement avec ta copine de pratiques sexuelles impliquant de l’urine :
“[…] j’aime beaucoup le concept de la yes / no / maybe list ! Comme l’explique Marie-Pier Bélanger de l’organisme québécois Les 3 Sex dans cet article, elles sont utilisées depuis longtemps par les sexologues et éducateurices à la sexualité et elles permettent une communication claire des désirs et envie de chacune des personnes impliquées.

La Fédération du Québec pour le planning des naissances (FQPN) a fait une traduction d’une telle liste créée à la base par Scarlateen. Tu peux la voir et la télécharger en cliquant ici. Celles que Shinri propose dans sa réponse sont géniales aussi alors je te les partage aussi ici en terminant. Toutefois, elles sont en anglais – si tu n’es pas à l’aise dans la langue de Shakespeare, tu peux utiliser un logiciel de traduction en ligne ou simplement t’en tenir à la liste traduite par la FQPN qui est tout à fait géniale !-Assez complet et divisé en catégorie[s] : http://thatotherpaper.com/files/Yes_No_Maybe.pdf-Un plus simplet : https://www.autostraddle.com/you-need-help-here-is-a-worksheet-to-help-you-talk-to-partners-about-sex-237385/
-Celui-ci est intéressant pour le glossaire à la fin du document parce que le reste n’est pas divisé en catégories : http://charlieglickman.com/wp-content/uploads/2010/04/yesnomaybe.doc
-Ma préférée est celle de Bad Girl’s Bible BDSM Checklist : https://fr.scribd.com/document/409442377/Bad-Girl-s-Bible-BDSM-Checklist
Tu peux faire appel à ces listes dans un moment où vous êtes seuls et que vous avez du temps devant vous. C’est une activité super agréable et sexy !”
Mon collègue Guillaume souligne dans cette réponse deux éléments hyper importants en matière de relations sexuelles en général et particulièrement en ce qui concerne le BDSM:
“-Connaissez-vous statut de santé sexuelle et soyez transparent.e.s sur l’historique de vos antécédents médicaux.
-Communiquez clairement sur les limites et les attentes de chacun.e et définissez de façon consensuelle votre protocole. Créez-vous des codes verbaux signifiant la volonté de ralentir ou mettre fin à une activité”
Si tu as de l’intérêt en ce qui concerne les pratiques BDSM en général, je t’invite à lire cet article de Maïka Mazaurette paru dans Le Monde – Bondage et sado-masochisme : comment débuter tout doux. Tu peux aussi écouter cette entrevue avec la chercheuse en sexologie Jessica Caruso, qui a publié il y a quelques années un livre sur le BDSM. Plus spécifiquement au sujet du pee play, je te propose cet article (en anglais) de Vice Canada: Golden Showers 101 – Everything You Wanted to Know About Pee Play. Il est issu d’une entrevue avec une éducatrice à la sexualité de Toronto, Luna Matatas.
Je me permets aussi de mettre en lumière quelques informations importantes en matière de santé physique concernant la pratique des watersports. Selon le site web SexInfo de l’Université de Californie à Santa Barbara aux États-Unis, des infections, champignons et virus peuvent être transmis par l’urine, particulièrement si celle-ci pénètre la peau déjà irritée (à travers une plaie, par exemple). Les muqueuses (bouche, organes génitaux) constituent des voies particulièrement sensibles à ces infections, champignons et virus – il est donc recommandé d’éviter de mettre de l’urine d’une autre personne à ces endroits. Les risques sont minimes, mais mieux vaut prévenir que guérir, et un test de détection des ITSS est toujours bienvenu, n’est-ce pas ? Aussi, pense à boire beaucoup d’eau avant et après – c’est bon pour la santé et ça aide à éliminer les bactéries.
Ton fétichisme est valide ! Les clés d’une sexualité agréable, épanouie et saine sont surtout la communication et le consentement – ne l’oublie pas, que tu décides d’en parler à ta copine ou non et que celle-ci souhaite essayer cette pratique avec toi ou non.
J’espère que tu te sens un peu plus outillé maintenant. Au plaisir de te relire pour une autre question, au besoin !
Marie-Édith, B.A. sexologie, pour AlterHéros

About Marie-Édith Vigneau

Marie-Édith est une femme lesbienne acadienne étudiante à la maîtrise en travail social. Elle est grande fan de la mer, de féminisme, de santé sexuelle, de justice sociale, de musique, d'espresso, de bières de microbrasseries, de bas de laine et de grilled-cheese.


Leave a comment

One thought on “J’aimerais que ma copine m’urine dessus. Comment en parler avec ma copine?