J’aimerais des traits masculins et je pense être un homme trans, mais peut-être que je pourrais seulement rejetter ma part de féminité…


Bonjour ! Je m’appel Alex et c’est dernier temps (10mois) j’ai beaucoup de mal avec mon genre de naissance (fille). Je pense être un homme trans genre mais je suis sur de rien à force de ma casser la tête à comprendre qui je suis. Ce que je suis sur en tout cas c que je ne veux pas être un femme, mais un homme. Je n’aime absolument pas mon corps féminin, je souhaite avoir des trait masculin, une voix masculin, un corps masculin, etc.

 

J’ai comme même un doute si je suis transgenre ou non (à par si je me mens à moi même). Mais depuis petite déjà je me demander si j’étais une fille ou un garçon par ce que déjà j’ai passeron enfance avec des garçon, je jouer et je joue encore avec des choses dites pour les hommes, j’ai des goûts aussi divers hommes, etc.

 

Après ont m’a déjà dit que je rejetter peux être ma part de féminité. C’est vrai d’un côté car je souhaite pas devenir une fille. Il m’arrive parfois de m’habiller d’un style féminin parce que je n’ai pas le choix surtout mais je peux me sentir bien parfois avec cette tenue. Mais de préférence je préfère m’habiller d’un style plutôt homme.

 

Je ne sais pas si j’ai été assez clair mais j’espère que vous pourriez m’éclairer à ce sujet.

Allô Alex!

 

Sincères excuses pour notre temps de réponse, ta question est à travers les mailles de notre filet virtuel. J’espère que tu vas bien et que tu es encore là!

 

À lire ton message, il semble que tu as fait de bonnes réflexions sur ton genre au cours de la dernière année. Tu penses être un homme trans et tu aimerais avoir davantage de caractéristiques masculines. Il t’arrive à l’occasion d’avoir des doutes et d’adopter un style plus typiquement féminin, que ce soit par nécessité ou par intérêt.

 

La première chose que j’aimerais te répondre à ce sujet c’est que c’est totalement valide. Le fait d’avoir de temps en temps des hésitations, inquiétudes ou réflexions complexes vis-à-vis la transition ou le fait d’être un homme ne vient pas automatiquement annuler l’ensemble de ton parcours précédent. Tes goûts. tes préférences et tes besoins sont réels et légitimes, mais s’il peut t’arriver d’avoir des remises en question. Tout le monde ou presque en a à un moment ou un autre.

 

Tu mentionnes la possibilité de t’éloigner de la féminité par ton style sans pour autant effectuer de transition et affirmer une identité d’homme. Comme tu dis, c’est en théorie possible, beaucoup d’éléments associés à la masculinité peuvent être adoptés indépendamment de son genre. C’est possible d’être une femme avec des muscles, une voix grave et un style très masculin sans problème. Par contre, dans ton cas, je n’ai pas l’impression que c’est exactement ce que je veux. De ce que je peux lire de ton message, le désir d’être homme semble assez important.

 

L’inverse est tout aussi possible tu sais. Tu pourrais t’identifier en tant qu’homme trans et porter des vêtements plus féminin lorsque l’envie te prend, ou lorsque le reste de ton linge est au lavage. Ce que je veux dire c’est que je ne pense pas que c’est une bonne idée de se forcer à rentrer dans un case qui ne nous convient pas parce que c’est ce qui est plus pratique ou facile.

 

Si tu continue de douter et que tu as besoin d’encouragement, l’article Puis-je être trans/non-binaire si… ? du blogue La vie en queer est une belle petite lecture.

 

Au final, je pense que je t’encouragerais à explorer ton côté masculin à ton rythme et à te faire confiance pour savoir ce dont tu as besoin.

 

J’espère que ma réponse arrivera à t’éclairer un peu, ça me ferait vraiment plaisir de te répondre à nouveau si tu as d’autres questions,


About Maxim-e

Impliqué‧e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxim·e a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent‧e amateur‧e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.

Leave a comment