J’aime les femmes mais je crois être transgenre…


Bonjour Julie,

Je te remercie de la confiance que tu nous portes. En bref, tu te questionnes sur ton identité de genre; tu ignores si tu es transsexuelle ou travesti, et tu ne sais plus trop quoi faire ni où aller. Tu as consulté par le passé un psychiatre mais ça ne semble pas t’avoir beaucoup aidée.

La première chose que je dois te dire, c’est que ta lettre ne donne pas assez d’information sur ce que tu ressens pour savoir si tu es transsexuelle ou non. Le diagnostic de transsexualisme est généralement fait lorsqu’une personne a une identité de genre différente de son sexe de naissance, et ce depuis une longue période de temps. Cette discordance cause une détresse à la personne puisqu’elle se voit forcée de jouer un rôle à tous les jours de sa vie. Une personne travestie se sent heureuse dans son sexe de naissance… elle ne fait que revêtir l’apparence du sexe opposé pour le plaisir. C’est donc à toi de réfléchir et de déterminer laquelle de ces descriptions correspond le mieux à ce que tu vis.

Il est possible que tu aies besoin de l’aide d’un(e) spécialiste pour t’aider dans ta réflexion et t’aider à surmonter la peur extrême que tu as de la réaction de ton entourage. Mais attention, il faut choisir quelqu’un qui a des connaissances solides en questions d’identité de genre. Un psychiatre ou un psychologue fait souvent ses études auprès d’une population spécifique (ex. les enfants, les schizophrènes…). Il ne peut donc pas connaître entièrement toutes les populations, particulièrement une population aussi méconnue que les personnes transexuelles.

Je trouve que la théorie de ton ancien psychiatre est douteuse. Elle se rapproche en substance de la théorie controversée de l’autogynéphilie. Cette théorie dit que seules les femmes transsexuelles attirée par les hommes seraient des « vraies » transsexuelles. Celle qui sont attirées par les femmes ne seraient en fait que des hommes ayant le fantasme d’avoir un corps féminin. Nul besoin de dire que cette hypothèse n’a pas eu grand succès dans le monde scientifique; elle a été rejetée par la presque totalité des spécialistes, intervenants et organismes spécialisés en identité de genre. D’ailleurs, tu dis avoir des épisodes de travestisme depuis ta petite enfance, ce qui semble contradictoire avec l’hypothèse du psychiatre.

J’ignore si ton psychiatre était un spécialiste des questions d’identité de genre. Souvent, les personnes transsexuelles font l’erreur d’aller consulter des spécialistes de la santé mentale sans prendre le temps de les questionner de façon sérieuse afin de connaître leur réelle compétence dans le domaine de l’identité de genre. Voici quelques questions que je considère cruciales.

A-t-il accompagné des personnes à travers une démarche de transition?

A-t-il une connaissance des divers traitement médicaux qui s’offrent aux personnes transsexuelles?

Est-il prêt à fournir les lettres pour un changement d’identité légale?

Connait-il ou est-il membre du Canadian professional association for transgender health (CPATH)?

Connait-il les critères de diagnostic de la transsexualité selon le DSM?

Connait-il les Standards of Care de Harry Benjamin?

De combien de séances a-t-il besoin pour donner une évaluation de recommandation pour la thérapie hormonale?

Voilà des questions qui sont TRÈS importantes à poser quand on choisit un thérapeute. Pour t’aider dans tes recherches, je te conseille de prendre contact avec l’Association des Transsexuel(le)s du Québec (www.atq1980.org ). Ils possèdent une banque de noms et d’adresses de thérapeutes spécialisés en identité de genre et pourront te diriger vers les bonnes ressources. Puisque tu vis proche de l’Ontario, tu peux également contacter le Sherbourne (http://www.sherbourne.on.ca/) qui bien que situé à Toronto pourra te donner des ressources près d’Ottawa. D’ailleurs, ces organismes pourraient également t’aider à trouver un groupe de discussion et d’entraide pour personnes trans, ce qui pourrait être un autre plus dans tes démarches.

Je te souhaite bonne chance dans ta recherche d’une thérapie et bonne continuation dans tes réflexions. Et n’oublies pas que tu as toujours le droit de remettre en question ce que dit un thérapeute.

Élyse


About Élyse Vander

Élyse est enseignante au secondaire depuis 2005, ce qui l’a amené à développer sa capacité d’intervention auprès des jeunes. De plus, elle a une expertise dans le domaine de la transsexualité, ayant œuvré dans le milieu dans divers organismes depuis 2007.

Mon implication à AlterHéros me donne confiance que dans les prochaines années, les jeunes pourront de plus en plus assumer et vivre harmonieusement leur homosexualité, bisexualité ou transsexualité, particulièrement à l’école secondaire.

Leave a comment