J’ai peur que l’on découvre que je suis trans et j’ai souvent des idées noires à propos du fait que je suis trans. Pourquoi ne suis-je pas cis…


J’ai rencontré quelqu’un sur internet, le feeling passe plutôt bien et j’aime beaucoup cette personne (je sais que les relations virtuelles ne durent pas longtemps et qu’elles ne sont pas idéales…) La personne ne sait pas que je suis un garçon trans, mais récemment une de mes connaissances lui a dit mon deadname, car la personne pensait que «Xander» n’était pas mon «vrai» nom et que je mentais. La personne est donc venue me demander si j’étais trans et sous la panique j’ai dit non… Le problème est que je n’arrive pas à accepter que je ne suis pas cis et j’ai l’impression que si je dis à la personne que je suis trans elle ne va plus vouloir me parler, car elle va me voir comme une fille et tout s’arrêtera là (la personne est hétéro…). Je suis souvent inquiet à propos de ça et j’ai l’impression que j’vais finir ma vie seul, car personne ne va m’aimer si je suis trans…. J’ai souvent des idées noires à propos du fait que je suis trans. J’avais envie de faire la phalloplastie à mes 18 ans, mais on dit que c’est dangereux, donc je sais plus trop quoi faire. Je suis perdu et je ne sais plus quoi faire de ma vie. Pourquoi ne suis-je pas cis…

Bonjour à toi Xander,

 

Cela devrait aller s’en dire mais évidemment qu’il s’agit de ton vrai prénom, il t’appartient et c’est celui que tu utilises.

 

Merci vraiment beaucoup de t’être confié à nous. Être trans vient avec son lot de difficultés et d’obstacles, notamment sur le plan des rencontres, et je ne veux certainement pas minimiser leur importance ou ta détresse en ce moment. Je veux quand même te dire qu’être trans vient aussi avec sa propre version du bonheur, de la joie et de la réussite. Je pense évidemment à l’euphorie de genre, lorsqu’on est reconnu·e·s, accepté·e·s et célébré·e·s dans notre genre véritable, mais pas seulement non plus. C’est tout aussi possible d’atteindre un bien-être sur les plans personnel, professionnel, amoureux et familial. Je connais plein de personnes trans et non-binaire qui se réalisent dans leurs études, leurs carrières et leurs campagnes de dongeons et dragon, se fiancent et/ou tombent enceint·e (volontairement!) Ce n’est pas pour te démoraliser que je te donne ces exemples-là, c’est seulement pour illustrer que les jours sombres ont tendance à passer avec le temps et à laisser leur place aux arc-en-ciel 🙂

 

Pour la pesonne que tu as rencontré, en théorie rien n’indique qu’il y aurait une compatibilité fondamentale, elle est une femme cis et hétéro et tu es un hommes trans bisexuel. Tu sais, il esxiste des couple hétéros formés d’une personne trans et une cis, ou encore de deux personnes trans, tout comme les couples d’hommes et de femmes peuvent inclure une ou plusierus personnes trans. Il y a certain enjeux à avoir une relation avec une personnes cis et hétéro en étant trans, c’est possible de devoir expliquer certains concepts et réalités, il y a aussi des personnes cis qui ne sont pas prêt·e·s à avoir de contactes intimes avec des peronnes trans. Tant pis pour elleux, c’est leur perte, mais je tiens à dire que ce n’est absolument pas le cas de toustes. Par précaution, par préférence et/ou parce qu’iels ont davantage en commun, il y des personnes trans qui décident de sortir en priorité ou exclusivement avec d’autres personnes trans (T4T, trans for trans). Bref les relations en tant qu’homme trans ça peut être compliqué, mais ne perd pas espoir non plus, beaucoup de choses peuvent se régler avec la communication.

      

Sinon, au niveau des chirurgies comme la phalloplastie ou encore la métaïodoplastie, tu peux t’informer auprès du GrS sur les risques possibles, consulter les témoignages de leur site ou encore ceux sur le site TransBucket pour plus d’information et pour avoir des attentes réalistes. Il est possible pour toi de prendre une décision éclairée à partir de ce que tu désires et de ton niveau de confort. Et même si tu prend la décision de ne pas avoir recours aux chirurgies, tu peux avoir recours aux packers,  S-T-P et strap-on et avoir tout de même une bosse, uriner debout et pénétrer un·e partenaire.

 

Tu dis avoir souvent les idées noires, cela peut vouloir dire un coup de déprime ou encore quelque chose de plus inquiétant comme des pensées et des gestes d’automutilation ou suicidaires. C’est très sérieux et c’est important pour moi que tu ne restes pas seul avec ça, as-tu des personnes de confiance que tu peux contacter dans les temps les plus sombres pour recevoir du support ou pour te distraire? Je te met les numéros de quelques endroits utiles à connaîtres dans les moments de détresse :

  • ATQ – ligne d’écoute par et pour des personnes trans et non-binaires :
  • Interligne – ligne d’écoute pour les personnes LGBTQ+ :
  • Ligne APPELLE – Prévention du suicide en Outaouais : 1 866 APPELLE (277-3553) tu peux aussi composer  le 811 puis l’option 2 pour y être redirigé

Appelles-les au besoin s’il te plait, comme nous c’est des services gratuits et confidentiels et les intervenant·e·s sauront t’écouter et t’accompagner.Tu peux évidemment nous écrire aussi mais comme tu peux voir notre délais de réponse est un peu plus long.

Éventuellement, l’aide d’un·e professionnel·le en santé mentale, comme un·e travailleur·euse social·e ou un·e psychologue, pourrait avoir un impact significatif sur ta santé mentale et ton bien-être. Il existe des professionnel·le transaffirmatif·ives, certain·e·s sont trans iels-même. Pour quelques suggestions, tu pourrais consulter cette liste ou celle-ci.

 

En terminant, n’oublie pas que tu fait partie de la grande communauté des personnes trans et non-binaire, et il t’est possible de te créér ta famille choisie parmis nous. Si tu le souhaites, tu peux visiter des organismes comme Trans Outaouais, ou rejoindre des groupes en ligne, comme celui de Trans Outaouais ou encore trans province de Québec. Tu n’as pas à être seul dans tes peines comme dans tes joies et il y aura toujours des gens pour t’aimer.

 

Merci de m’avoir lu·e, j’espère de tout mon cœur que les choses commenceront bientôt à s’arranger pour toi. J’ai confiance que oui en tout cas.

 

Avec amitié, 

 

Maxime, intervenant·e pour AlterHéros

Iel/they/them, accords neutres


About Maxim-e

Impliqué‧e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxim·e a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent‧e amateur‧e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.

Leave a comment