J’ai peur d’affirmer mon identité masculine


Bonjours, j’ai 18ans je suis une femme mais je me suis toujours vue comme un homme. Toute mon enfance et maintenant mon adolescence est pourri à cause de ça. Depuis cette année je ne supporte vraiment plus la situation j’en ai parlé à mes proches mais ils me répète que je vais regretter si je fait des démarche et si je coupe mes cheveux. Ils me le répètent tellement que j’en vient a me le demander aussi… Pourtant être un gars a toujours été mon voeu le plus cher. Je n’ai pas envie d’être vu comme une boutch pourtant c’est ce que tout le monde perçois de moi j’en ai marre ! Certain jour je pense au suicide tellement je suis désespérer parce que rien ne change et je n’ai pas envie de mener une vie amoureuse et sexuelle de femme !… De plus je vais commencer l’école a une école pour adulte bientôt je me demandais si je pouvais faire changer mon nom sur les listes.. Vais-je vraiment regretter si je fait des démarches ? Que puis-je faire ?…

Bonjour Danny,

Je te remercie de la confiance que tu nous portes. À le lecture de ta lettre, je constate que ton problème n’est pas au niveau de ton identité, car pour toi elle est claire et nette: tu t’identifies clairement comme un homme trans. Le défi pour toi, c’est maintenant de trouver le moyen de pouvoir exprimer ton identité masculine et de la faire comprendre aux gens autour de toi.

Si en dedans de toi tu ressens ce désir de te couper les cheveux, vas-y! Les gens vont en jaser pour quelques jours puis ils vont s’habituer bien vite, l’être humain est comme ça. Et si tu le regrettes, ça repousse. Chose sûre, la coupe de cheveux est une façon facile et presque sans risque de te “tester”. Si après la coupe tu te sens mieux dans ta peau et plus en confiance, tu pourrais aller “plus loin” au niveau physique (si c’est ce que tu souhaites, bien entendu), par exemple en prenant des hormones ou en ayant différentes chirurgies masculinisantes. Masculinisation qui pourra t’amener à t’approprier ton corps et à avoir une vie sociale, amoureuse et sexuelle telle que tu la désires!
Quant à être perçu comme butch, ça risque de faire partie de ton processus de transition, du moins jusqu’à ce que tu puisse mettre la main sur de la testostérone, qui changera ta voix et ta pilosité. Ce sera ennuyeux pour toi de toujours devoir expliquer aux gens qui tu es, mais tu dois prendre chacune de ces occasions comme étant un privilège… Hé oui, parce que toi, tu as fait le choix brave d’affirmer pleinement ton identité à l’encontre de tout ce que la société attend de toi, et tu peux en être fier. Tu ouvriras les horizons des gens que tu rencontreras et tu en feras de meilleures personnes. Crois moi, pour chaque personne bornée que tu croiseras, il y en aura six qui seront en admiration devant ton histoire. Pas mal hein? Et puis à travers le long processus, tu deviendras également une meilleure personne, même si c’est difficile.

J’ai moi même traversé ce processus (dans le “sens inverse” toutefois, je suis une fille!) et même si j’ai eu maintes fois à faire face à la bêtise humaine, ce fut une expérience très intéressante. Ma transition est maintenant terminée à mon sens et tout mon entourage est maintenant bien habitué à me voir comme une femme. Pour certains, ça a pris plus d’explications et de patience, c’est sûr. Mais la meilleure explication que j’ai pu leur donner, elle n’était pas en mots. C’était simplement de leur montrer l’étincelle de bonheur que j’avais désormais dans les yeux, et que je n’avais jamais eue auparavant. Ils ont compris, et il est fort possible que de même, ceux que tu aimes comprendrons.
Si tu es certain que c’est ce que tu veux, vas-y, vas voir tes profs avant le premier cours à la rentrée et explique leur ce que tu veux. Évidemment, ton nom légal n’est pas changé, et il ne sera peut-être pas possible de le changer sur les listes officielles pour le moment. Mais si tu vas voir quelqu’un et tu lui dis: “ parlez-moi au masculin et appelez moi X”, cette personne doit le faire sinon c’est un cas flagrant de discrimination et tu as des recours.

Ta lettre n’indique pas où tu vis précisément au Québec, mais je t’invite à entrer en contact avec l’ATQ (Aide aux Trans du Québec) (www.atq1980.org) qui pourra te mettre en contact avec les ressources psychologiques, médicale et légales de ta région. Et surtout, iels pourront te mettre en contact avec d’autres gars comme toi, auprès de qui tu trouveras beaucoup de soutien. Tu peux également appeler l’ATQ si l’idée du suicide prend trop de place dans ta tête, l’organisme a une ligne d’écoute. Quant à nous, il nous fera plaisir de répondre à toute autre question que tu auras!


About Élyse Vander

Élyse est enseignante au secondaire depuis 2005, ce qui l’a amené à développer sa capacité d’intervention auprès des jeunes. De plus, elle a une expertise dans le domaine de la transsexualité, ayant œuvré dans le milieu dans divers organismes depuis 2007.

Mon implication à AlterHéros me donne confiance que dans les prochaines années, les jeunes pourront de plus en plus assumer et vivre harmonieusement leur homosexualité, bisexualité ou transsexualité, particulièrement à l’école secondaire.

Leave a comment