J’ai des sentiments amoureux très fort envers ma meilleure amie, alors que je suis déjà mariée…


Bonjour,
 
Tout d’abord, je précise que je suis une femme homosexuelle de 32 ans, mariée depuis deux ans avec une femme et j’ai un enfant de deux ans.
Depuis maintenant quelques mois, des sentiments très forts vis à vis de ma meilleure amie me rongent véritablement car ils viennent questionner ma vie actuelle et cela me perturbe énormément. 
En résumé, j’ai connu cette amie (lesbienne aussi) il y a maintenant 10 ans et elle m’a été présentée à l’époque dans l’optique que l’on forme un couple… A cette époque nous n’étions ni l’une ni l’autre prête à entamer une relation et notre rencontre a surtout fait démarrer une belle amitié. Au cours de ces 10 ans, la relation amicale est devenue progressivement plus forte, notamment lorsqu’elle a perdu sa mère il y a deux ans. Il ne s’est jamais rien passé entre nous d’autant qu’elle était aussi en couple jusqu’à il y a quelques mois. Il ne se passait pas une journée sans que l’on s’appelle où échange des messages jusqu’à souvent très tard dans la nuit (je la vois physiquement assez peu, car elle habite maintenant assez loin, nous nous voyons 3-4 fois par an). Il y a quelques temps, je lui ai fait par de mon émoi en expliquant que mes sentiments étaient forts pour elle et que je ne savais plus forcément où était la frontière.. Elle m’a répondu que c’était normal et notamment parce-que ça n’allait pas fort dans mon couple, mais qu’elle ne savait pas quoi en penser. Nos échanges se sont un peu plus raréfiés (tous les 2 jours on va dire) mais restent très intenses et j’ai comme l’impression qu’elle partage une partie de mes sentiments mais ne m’en fera jamais part du fait de ma situation (mariée, un enfant). Elle a parfois des questions du type: “si tu avais une machine à remonter le temps que ferais-tu?” “comment envisages-tu ton futur vu comme votre relation semble embourbée”…
Bref, désolée du roman, je pense que je l’aime vraiment mais que notre relation est destinée à rester comme cela ce qui n’est déjà pas mal mais risque de me couter beaucoup car j’ai parfois l’impression de louper en ne provocant pas directement quelque chose pour que tout soit clair.
Merci pour votre soutien!
Coix
 
Bonjour Coix !
 
Merci de faire confiance à AlterHéros pour tes questionnements. Si je comprends bien ta situation, tu dis être en relation avec une autre femme avec qui tu as eu un enfant. Parallèlement, tu as l’impression de ressentir de fortes émotions pour ta meilleure amie. Cette situation te préoccupe beaucoup, notamment parce que ta relation de couple actuelle traverse certaines difficultés.
 
Je n’ai malheureusement pas de réponses précises à t’offrir à ce sujet, mais je peux néanmoins te poser certaines questions qui pourront alimenter tes réflexions. D’abord, comment te sens-tu présentement dans ta relation avec ta conjointe ? Est-ce que cette relation répond à tes besoins ? Te sens-tu heureuse ? Quelle est votre configuration relationnelle ? Comment ta partenaire et toi définissez-vous le concept de fidélié ? (Certains couples s’offrent la possibilité d’avoir des relations affectives à l’extérieur de leur relation, de façon respectueuse et consensuelle. D’autres couples établiront l’entente selon laquelle les manifestations de proximité physique ou émotionnelle sont limitées au couple. Dans tous les cas, tous ces modèles sont valides ! Tout dépend de la configuration relationnelle qu’un couple établit consensuellement.) Pour poursuivre avec mes questions, de quelle manière définirais-tu votre capacité à communiquer, ta conjointe et toi ? Crois-tu qu’il y ait une possibilité d’aborder tes incertitudes des derniers temps à ses côtés ? De lui parler de cette meilleure amie et de tes questionnements qui y sont liés ? Bien sûr, je comprends, il est difficile de prédire ses réactions, qui peuvent à la fois être négatives en réveillant certaines de ses insécurités, ou positives si elle se montre compréhensive de tes questionnements.
 
Puis, j’aimerais aussi te questionner au niveau de ta relation avec ta meilleure amie. Tu dis que vous vous parlez très régulièrement, même si vous ne vous voyez pas souvent considérant la distance. Si je peux me permettre cette question : as-tu eu l’occasion de parler avec cette meilleure amie de tes honnêtes sentiments et de tes questionnements actuels ? Il est possible qu’aborder directement ses interrogations aux côtés de cette meilleure amie puisse te guider dans tes réflexions et actions possibles.
 
Enfin… Il m’est impossible de te conseiller quoi faire ou quoi penser dans ce genre de situation. Je comprends qu’il s’agit d’une situation angoissante et même confrontante pour toi. Il est possible de parler du bien-être de ta conjointe, de ton enfant… mais il est également possible de parler de ton propre bien-être. Et tu es la seule et unique personne apte à prendre des décisions dans ce genre de situation et à établir tes propres limites. Il existe plusieurs possibilités dans ce type de situation. Voici quelques possibilités, non exhaustives : travailler et consolider ta relation avec ton épouse ? Établir tes limites émotives envers cette meilleure amie ? Explorer davantage cette relation avec cette meilleure amie ? Reconfigurer la relation avec ton épouse pour permettre une ouverture de couple ? Ce ne sont que des pistes de réflexion. Et il est fortement possible que ta solution m’est complètement échapée lors de la rédaction de cette réponse ! En effet, tu es l’experte de ta propre vie, l’experte de la situation à laquelle tu es confrontée. Je suis certain que tu es apte à nommer tes besoins et à respecter tes limites. D’ailleurs, si tu ressens le besoin de parler physiquement de cette situation, tu peux prendre contact avec un.e thérapeute ou une personne travailleuse sociale afin de te soutenir à y voir plus clair dans ce contexte.
 
J’espère avoir su t’aider un peu dans tes réflexions ! N’hésite pas à nous écrire à nouveau si tu en ressens le besoin.
Bonne journée / soirée !
 
Guillaume, coordonnateur de l’intervention pour AlterHéros


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment