J’ai des questions sur la phalloplastie et la metoidioplastie


Bonjour Rem,

Je te remercie pour ta question. Ça peut sembler être une question très technique mais je comprends tous les questionnements et inquiétudes qui doivent te traverser alors que tu songes à modifier de façon permanente ton corps.

Premièrement, j'aimerais clarifier un point très important : les chirurgies de réassignation sexuelle sont couvertes par l'assurance maladie du Québec depuis un peu plus d'un an. Bien sûr, il y a un certain processus à suivre, dont entre autres obtenir deux lettres de psychologues, sexologues ou psychiatres faisant un diagnostic formel de transsexualisme. Il faut également avoir vécu pendant au moins un an à temps plein dans le genre désiré. Mais si toutes ces conditions sont remplies, alors il est possible de se faire opérer gratuitement à Montréal par le Dr Pierre Brassard, un des spécialistes les plus réputés au monde. Tu n'a qu'à contacter le bureau du Dr Brassard au (514) 288-2097 afin de connaître toutes les démarches nécessaires.

Les deux chirurgies dont tu parles sont bien différentes. Il faut d'abord dire que la testostérone, chez l'homme trans, provoque généralement un grossissement appréciable du clitoris, au point où il peut parfois en venir à ressembler à un petit pénis. Certains hommes trans seront satisfaits de ce changement et ne subiront jamais de chirurgie. La métoidioplastie consiste simplement à « détacher » le clitoris afin de lui donner l'apparence d'un très petit pénis qui permet, entre autres, d’uriner debout. Celui-ci conservera toute la sensibilité d'origine mais ne pourra pas avoir d'érection ni servir pour la pénétration.

La phalloplastie consiste quant à elle à prélever un important morceau de peau sur l'avant bras afin de construire un pénis de taille normale. De plus, grâce à l'ajout d'une pompe, il est possible d'avoir une érection et des relations sexuelles avec pénétration. C'est une opération beaucoup plus complexe, comportant plus de risques et nécessitant une plus grande convalescence. Elle laisse également de sévères cicatrices sur le bras. C'est pourtant le choix de la majorité des hommes qui décident d'aller de l'avant avec l'opération.

Quelle chirurgie choisir? Prends le temps de t'informer. Si tu lis l'anglais, le site de Hudson (http://www.ftmguide.org/grs.html) contient une tonne d'informations. Il est également possible de contacter le bureau du Dr Brassard afin qu'ils t'envoient des brochures d'informations. Enfin, je t'invite à entrer en contact avec des hommes trans ayant passé à travers l'une ou l'autre de ces opérations, notamment en participant à l'une des nombreuses activités organisées par l'ATQ (www.atq1980.org).

N'hésite pas à réécrire pour d'autres questions!

Élyse


About Élyse Vander

Élyse est enseignante au secondaire depuis 2005, ce qui l’a amené à développer sa capacité d’intervention auprès des jeunes. De plus, elle a une expertise dans le domaine de la transsexualité, ayant œuvré dans le milieu dans divers organismes depuis 2007.

Mon implication à AlterHéros me donne confiance que dans les prochaines années, les jeunes pourront de plus en plus assumer et vivre harmonieusement leur homosexualité, bisexualité ou transsexualité, particulièrement à l’école secondaire.

Leave a comment