J’ai des pensées intrusives homo et cela me cause de l’anxiété…


Bonjour j’ai 14 ans et depuis 2 mois j’ai des pensées intrusives homo je pense cela vient du fais que un jour j’ai fais un reve gay qui me traumatise car si on a fais une reve gay ou on a des pensées intrusives cela veut dire qu’on est une personne refoulés , ces images me donne pas envie car je ne veux pas de relation avec un homme et je n’ai jamais bandé sur homme j’ai toujours été attiré par les femmes c’est elle qui m’exite je veux etre en couple avec une femme je l’ai déjà été auparavant et la je suis toujiours attiré par les femmes mais j’ai quand meme un manque de libido qui me stress car je n’arrive plus a m’imaginé en couple et tout sa et c’est qui me stress car sa veut dire que je suis gay ou c’est peut etre du au stress je me suis deja demander pourquoi je ne veut pas etre en couple avec un homme est tout mais la réponse est que ça me donne pas envie maintenant quand je vois un homme j’ai comme une voix qui va me dire “tu veux le baiser” “il t’éxcite” et cela me perturbe ducoup je voudrais savoir si le fait d’etre stressé etre en doute sur sa sexualité avoir toute ces pensées fais de moi une personne bi refoulés ? sachant que je ne veux vraiment rien avec un homme et est ce que une personne refoulés quand elle a ces images est elle excité en les voyant et a-t-elle du désir pour les hommes ? Et est ce que une personne hétérosexuelle peut faire des reves gay ? (ps: je sais pas si c’est important mais j’ai déjà eu ce genre de stress mais par rapport aux maladies j’ai l’impression que sa fais pareil)

Yoyito

Bonjour Yoyito!
À la lecture de ton message, j’ai l’impression que tu vis beaucoup d’anxiété par rapport à ton orientation sexuelle en ce moment et je crois que tu as bien fait de nous écrire. En résumé, tu nous dis que tu as fait un rêve à caractère homosexuel il y a quelques temps et, depuis, tu te poses des questions à savoir si tu serais gai ou bi et cela te cause beaucoup de stress. Tu indiques avoir toujours été attiré par les filles de façon exclusive et ne pas avoir envie d’être en couple avec un homme, mais que tu as “un manque de libido” qui contribue à ton questionnement. Tu te demandes donc si ces interrogations et ces pensées ne cacheraient pas de potentiels désirs refoulés pour les hommes.
Tout d’abord, il faut que tu saches qu’il est absolument normal de se poser des questions par rapport à notre orientation sexuelle, particulièrement à l’adolescence! À 14 ans, tu vis ta puberté, la découverte du sentiment amoureux, de tes désirs et de tes attirances, alors ça peut prendre un moment avant de te connaître totalement sur ce plan-là. C’est justement en t’interrogeant et en faisant des expériences que tu peux davantage savoir ce qui te plaît ou pas, le type de personnes qui t’intéresse, etc. Ceci étant dit, il est aussi tout à fait normal d’avoir des rêves à caractère érotique, que ceux-ci correspondent ou pas à nos désirs dans la vie réelle. L’imaginaire érotique (les fantasmes) permettent d’imaginer tout un tas de scénarios, de gestes et de personnes qui créent en nous de l’excitation sexuelle. Cependant, ce n’est pas parce que quelque chose nous excite en pensées que l’on souhaite le reproduire dans la vie réelle! C’est le cas pour les fantasmes ne correspondant pas à notre orientation sexuelle, mais aussi pour les différentes activités sexuelles ou les différents contextes qui pourraient nous exciter en théorie, sans que l’on veuille (ou puisse) les reproduire (par exemple avoir une relation sexuelle avec une célébrité, avoir une relation orale, avoir une relation dans un endroit publique, etc.).
D’autre part, tu indiques avoir toujours et uniquement été attiré par les filles et ne pas souhaiter avoir de relation amoureuse ou sexuelle avec un garçon. C’est tout à fait possible et tout à fait correct, comme je le disais plus haut, d’avoir eu ou d’avoir encore des fantasmes impliquant les hommes dans ta tête sans que tu souhaites avoir une relation avec l’un d’eux dans ta vie. Par contre, je t’invite à t’interroger à savoir pourquoi tu as peur d’être attiré par les hommes? Est-ce parce que tu as peur de “ne pas être normal”? Est-ce parce que tu aurais peur de la réaction de ton entourage si c’était le cas? Le stress à l’idée d’être gai ou bi peut parfois être dû à une forme d’homophobie intériorisée, la croyance que de ne pas être hétéro serait quelque chose de mal, que ça ferait de nous une personne anormale. Pourtant, toutes les orientations sexuelles sont aussi belles et valides les unes que les autres et il est tout à fait possible de vivre une vie heureuse quelle que soit la nôtre! De plus, la sexualité est un concept fluide, ce qui veut dire que nos désirs et nos attirances peuvent se modifier dans le temps, en dehors de notre volonté. Il s’agit ainsi d’une possibilité que, alors que tu n’étais attiré que par les filles auparavant, tu ressentes maintenant aussi de l’excitation pour les garçons. Si c’était le cas, qu’est-ce que ça signifierait pour toi, sachant que ça ne t’engage à rien?
Par ailleurs, tu mentionnes avoir “un manque de libido”. Que veux-tu dire par là? Tu ne ressens plus autant d’excitation sexuelle pour les filles qui t’attiraient auparavant? Quand tu veux avoir des relations sexuelles ou te masturber, tu n’arrives pas à avoir ou maintenir une érection? Dans tous les cas, il faut savoir que l’excitation sexuelle (soit la réaction physiologique du corps face à un objet de désir réel ou imaginaire) fonctionne mieux dans un état de détente. Ainsi, si tu es anxieux ou que, lorsque tu as des comportements sexuels, tu as des pensées qui te stressent, cela peut rendre le tout plus difficile. C’est normal de ne pas toujours avoir envie de sexe ou d’avoir parfois de la misère avec l’érection.
Évidemment, je ne peux pas te donner de réponse fixe à savoir quelle est ton orientation sexuelle et quels sont tes désirs réels. Par contre, j’espère que ma réponse aura pu calmer un peu tes angoisses et que tu t’autoriseras à explorer tes fantasmes et tes attirances sans jugement. N’oublie pas que ton imaginaire érotique est sans limites, mais qu’il est normal d’en poser à notre sexualité dans la vie réelle, pour autant que tu ne t’empêches pas de vivre une sexualité épanouie. Alors ne te prends pas trop la tête et sois indulgent avec toi-même! La sexualité devrait d’abord être source de plaisir!
S’il y a quoi que ce soit, n’hésites pas à nous réécrire. Ça nous fera toujours plaisir de te répondre. Prends soin de toi!
Marion, intervenante pour AlterHéros

About Marion Brodeur-Laperrière

Diplômée du baccalauréat en sexologie de l'UQÀM, Marion s'intéresse particulièrement aux enjeux LGBTQ+ et souhaite apporter son aide à cette communauté qu'est la sienne. Musicienne chevronnée et poète à ses heures, elle est un peu trop accro à Harry Potter.

Leave a comment