J’ai des doutes quant à mon orientation sexuelle à cause d’un rêve érotique !


Bonjour,
Voila j’ai des doutes quant à mon “orientation sexuelle” ou du moins une partie d’elle.
Je suis une femme et j’aime les homme, je n’ai aucun doute la dessus (quand je dis aimer les hommes j’entends être attirée physiquement/sentimentalement, me projeter dans un avenir avec un homme qui me plait réellement…).
J’ai cependant un doute concernant les femmes qui est parti d’un rêve assez érotique (caresse entre femmes, je ne voyais pas le visage seulement le corps). Un rêve n’est qu’un rêve, m’a t-on répété, mais il m’a énormément traumatisé car après ça je me suis convaincue être lesbienne.
J’ai vécu ce rêve comme un cauchemar, j’ai commencé a être mal à l’aise en présence des femme (j’imaginais des actes sexuels et ça m’effrayait ce qui au fur et à mesure à provoquer chez moi une peur d’être excitée en présence des femmes).
J’ai vraiment mal vécu cette période car je ne me sentais plus heureuse, je déprimais même après en avoir parlé avec mon copain (il dit que tout est dans ma tete).
Je n’accepte pas le fait d’être lesbienne car ce n’est pas ce que je veux. Pourtant j’ai peur de moi, de mes réactions, d’une éventuelle excitation…ça me rongeait énormément.
Aujourd’hui ça va un peu mieux même si le doute est tjrs la, j’ai pris conscience de certaines choses, je suis de moins en moins mal à l’aise en présence de femme car je me dis que je suis une femme également et qu’il n’y a pas de raison que je sois mal.
Par contre il y a une chose qui me “trouble” réellement, c’est une pratique entre femme (le frottement sexe contre sexe) et qui généré chez moi plusieurs émotions. Je suis a Toutela fois gênée,parfois dégoûtée et je pense quelque part un peu excité car il s’agit de frottement (moyen par lequel je peux facilement atteindre l’orgasme).
Je suis passée par des phases de test et imaginer le sexe d’une femme se frotter contre le mien (même par simulation physique par exemple avec ma main), je sens que je ne suis pas à l’aise du tout, j’aime pas cette idée mais le frottement me donne du plaisir. L’idée que ce soit le sexe d’une femme qui me le donne me dérange énormément… après avoir joui sur ce genre de pensée par exemple, je suis dégoûtée et je me sens sale.
Je sais que l’homosexualité n’est pas une tare mais moi je ne l’accepte pas car je n’en veux pas. Ce n’est pas ce a quoi j’aspire…Je ne me vois pas du tout avec une femme sentimentalement, ni physiquement d’ailleurs cette idée me freine (même s’il est vrai que je trouve certaines femmes sexy et que j’aime regarder les belles femmes car j’envie leur beauté, je trouve qu’elles ont de la chance d’être comme elles sont). Me trouver proche physiquement d’une femme me met mal à l’aise aujourd’hui alors qu’avant je ne faisais même pas attention).
Pourriez vous m’aider à y voir plus clair s’il vous plait? Pensez-vous qu’ils’agit d’une attirance cachée ou tout est dans ma tete?
Lisa
Bonjour Lisa,
merci de nous écrire!
Tu te questionnes au niveau de ton orientation sexuelle, du moins en partie.
Tu explique que l’idée d’être lesbienne te rebute parce que “ce n’est pas ce que (tu) veux”. Tu expliques aussi que ce n’est pas ce “à quoi (tu) aspire(s)”. Tu sais, on ne choisit pas son orientation sexuelle. On la découvre, on l’apprivoise… Certaines personnes homosexuelles ne souhaitent pas être homosexuelles pour plusieurs raisons: répression politique (dans certains pays, l’homosexualité est encore passible de la peine de mort), mauvaise image de l’homosexualité dans la famille, homophobie intériorisée… tout ça pour dire que notre volonté n’a rien à voir avec notre orientation sexuelle. Il faut aussi savoir que toutes les orientations sexuelles sont valides et qu’il est possible d’être heureux.se en étant homosexuel.le, bisexuel.le, asexuel.le, hétérosexuel.le… 😉
Tu expliques pourtant que tu n’as aucun doute quant à ton attirance envers les hommes.  Tu ne parles pas non plus d’avoir déjà eu des sentiments amoureux envers une femme. De plus, tu es consciente que l’homosexualité n’est pas “une tare”. Alors pour quelles raisons entretiens-tu ces questionnements? Tu parles des fantasmes, les rêves et du fait de trouver des femmes jolies, jetons un coup d’oeil à tout cela.
Le frottement “sexe contre sexe” est un fantasme qui te rend mal à l’aise. Pourtant, il te donne du plaisir. Tu as deux options devant cette idée. La première est d’accepter que ce fantasme t’amène à l’orgasme et profiter du plaisir qu’il te donne, ou encore de tenter de rediriger tes pensées vers une autre image lorsque tu te donnes du plaisir. Ma suggestion? Continuer à profiter du plaisir que t’offre cette pensée. Elle est dans ta tête et personne n’y a accès; elle n’appartient qu’à toi! Si tu ne peux pas surmonter ton malaise, tu peux modifier pour une situation qui te rend plus confortable (un frottement sur quelqu’un / quelque chose d’autre, par exemple).
Les rêves sont aussi dans ta tête seulement et n’appartiennent qu’à toi. C’est correct d’avoir des rêves érotiques mettant en scène une personne de même sexe que toi! Plusieurs personnes hétéro ont ce genre de rêve et plusieurs personnes homosexuelles rêvent à des relations sexuelles avec des personnes d’un autre genre et cela n’affecte en rien leur orientation sexuelle. Au moins, la finalité de ton rêve était agréable, ce qui n’est pas le cas avec les cauchemars où l’on commet des gestes violents, par exemple. 😉
En terminant, c’est normal de savoir reconnaître la beauté d’une autre personne, qu’elle soit du même genre que nous ou d’un autre genre. C’est aussi ok si on trouve la personne de notre goût, peu importe notre orientation sexuelle !
Je t’invite aussi à lire les réponses à des questions similaires à la tienne:
Je traverse une période difficile et j’ai peur d’être homosexuel!
Après un accident de la route et une rupture, j’ai peur de devenir homo!
Comment chasser mes pulsions homosexuelles de ma tête?
J’espère que ma réponse t’aura été utile et qu’elle t’aura apporté des réflexions enrichissantes au sujet des fantasmes, des rêves et de l’orientation sexuelle.
Bonne route et n’hésite pas à nous réécrire au besoin, Lisa!
Marie-Édith, B.A. sexologie, pour AlterHéros


About Marie-Édith Vigneau

Marie-Édith est une femme lesbienne acadienne étudiante à la maîtrise en travail social. Elle est grande fan de la mer, de féminisme, de santé sexuelle, de justice sociale, de musique, d'espresso, de bières de microbrasseries, de bas de laine et de grilled-cheese.

Leave a comment