J’ai des boutons sur la vulve après l’usage d’une crème dépilatoire… Que faire?


Bonjour,
J’ai utilisé il y a environ 1 mois et demi/ 2 mois de la crème dépilatoire sur ma partie intimes, étant presser je n’ai pas regardé ou j’en mettais et je m’en suis mis partout sur les lèvres intérieur et aussi à l’intérieur de mon vagin…
Ça me démangeait énormément j’ai alors regardé des astuces pour ne plus avoir mal et j’ai trouvé l’huile de coco.
Au bout de 3 semaines je n’avais plus très mal, même au niveau de l’intérieur.

Sauf que c’est temps ci, enfin je crois que ce n’est jamais parti mais je n’y prêter pas trop attention, un peu plus haut que le clitoris, le prépuce si je ne dis pas de bêtise ça me démange quelque fois, j’ai pas des boutons mais des sorte de petit points rouge un peu aligner entre le clitoris et le prépuce et aussi un peu sur les grandes lèvres à côtés ( mais toujours à l’intérieur).
Pour ce qui est de mes pertes elles me paressent normales et pas d’odeur particulière.
Je ne sais pas quoi faire …

Je voulais également prendre un rendez-vous chez le gynécologue mais je ne sais pas quelle démarche je dois faire et si je suis remboursé je vie encore avec ma mère et je ne veux pas trop lui dire mon problème.

Margot

Salut Margot!

Merci grandement pour la confiance que tu accordes envers l’équipe d’AlterHéros! Je crois que ça fait partie des expérimentations de plusieurs jeunes, moi y compris, de faire des petites erreurs d’inattention avec la crème épilatoire…! 😉 Il me fait donc plaisir de pouvoir te répondre aujourd’hui.

Afin de déterminer si les petits boutons sur ta vulve sont liés à l’usage d’une crème dépilatoire, laisse-moi citer cet extrait de cette réponse de ma collègue Misanka (Est-ce que la rougeur sur ma vulve est liée à l’herpès génital ou à l’usage d’une crème épilatoire?) : «il est possible que tes rougeurs soient une réaction allergique à la crème dépilatoire, car dépendant de la sensibilité de ta peau, il est vrai que cette dernière peut te brûler et former des cloques [ou des petits boutons]. D’abord, la crème dépilatoire contient généralement de l’acide thioglycolique permettant de dissoudre la kératine (principal constituant des poils) et permettant ainsi d’éliminer les poils. Ce type de crème doit être utilisée avec beaucoup de précaution (temps de réaction, zone où déposer la crème, etc), car les risques de brûlures ou de réactions allergiques sont très fréquentes. Conséquemment, si les lèvres de ta vulve ont été en contact avec cette crème, il est possible que ces boutons soient liés à l’application de la crème dépilatoire. Il faut noter que l’épilation pubienne irrite et entraîne une inflammation des follicules pileux (la cavité dans laquelle le poil prend naissance) et peut favoriser l’apparition de poils incarnés. Cette irritation peut effectivement prendre la forme de petits boutons. D’ailleurs, le choix de raser, couper, épiler ou non tes poils pubiens est d’abord et avant tout un choix personnel. Il s’agit de ton corps et c’est une décision qui te revient entièrement. Je désirais simplement te nommer qu’il ne s’agit aucunement d’une obligation esthétique. Contrairement à la croyance populaire, il est moins hygiénique de s’épiler le pubis que de conserver ses poils. Pourquoi? Car en s’épilant le pubis (avec un rasoir, une crème épilatoire ou à la cire), on crée des microtraumatismes au niveau de la peau. Mélange cette irritation de la peau à un environnement naturel humide dans nos sous-vêtements… et hop! On crée un environnement propice pour n’importe quelle bactérie. De plus, un pubis irrité par l’épilation régulière est plus propice à contracter et transmettre différentes formes d’infections transmissibles sexuellement, comme les condylomes ou l’herpès.»

Conséquemment, il est possible que ta peau au niveau de tes organes génitaux a besoin d’une petite pause de rasage ou de crème dépilatoire..! Ce genre de bouton m’est également déjà arrivé et l’idéal est de laisser la peau se reposer le plus possible. Si tu souhaites diminuer la présence des poils, tu peux les couper au ciseau pour les garder courts. Cette option diminue grandement les risques d’irriter la peau et les lèvres de la vulve.

Néanmoins, et tu l’as toi-même nommé, c’est un excellent réflexe de se poser des questions sur notre santé sexuelle et de faire les démarches nécessaires pour y trouver réponse! Je tiens à préciser que je ne suis pas médecin et que seul.e un.e professionnel.le de la santé pourra, avec certitude, te partager l’origine de ces boutons sur la vulve. C’est pourquoi prendre un rendez-vous auprès d’un.e gynécologue peut être une excellente idée! Comme tu le sais, AlterHéros est basé au Canada… Nous n’avons donc pas la meilleure connaissance du système d’assurance maladie en France et de la façon que la sécurité sociale rembourse ou non certains frais médicaux. Mais voici ce que j’ai trouvé comme informations pour toi!

 

Alors, il est possible pour toi de profiter des services de planning familial rattaché à l’hôpital le plus près de chez toi. Ces services de consultations sont gratuits et anonymes, il n’y a donc pas de feuille de sécurité sociale étant donné que c’est gratuit! Sinon, puis que tu as plus de 18 ans, tu dois avoir ta propre carte personnelle de sécurité sociale, ce qui fait que ta mère ne sera pas impliquée dans ces remboursements. De plus, on m’a précisé que les parents n’ont généralement pas accès aux remboursements de sécurité sociale lorsque tu as plus de 16 ans. À la lumière de ces informations, il me semble très sécuritaire pour toi de prendre un rendez-vous avec un.e gynécologue ou avec un service de planning familial. Tu peux également consulter cette carte interactive pour trouver le service de planning familial le plus près de chez toi.

Je te remercie encore une fois pour la confiance que tu accordes envers AlterHéros! Je t’invite à nous écrire de nouveau si jamais tu as d’autres questions, ou simplement pour nous donner de tes nouvelles!

Bonne route!

Solidairement,

Guillaume (il/he), pour AlterHéros


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment