J’ai beaucoup de fétichismes sexuels et cela rend complexe une possible relation avec une femme….


A force de lire tout les questionnement du monde, je me rend compte que je suis ‘’normal’’ même si il faut le dire vite.
Voici pourquoi je dis ça.
J’ai lu des postes ou les homme aiment se travestir, ou il y en a qui aime faire des fellation et se faire pénétrer, ou il en a qui aime porter des couches et se laisser aller dedans, d’autre qui aime le sexe plus hard, les lavements, etc…
Je crois bien être normal même si j’aime toutes ça. Oui je me travesti, oui si l’occasion se présente, je suce ou je me fais enculer, oui j’aime porter des couches pis me vider, (par les deux bouts) dans la couche, oui j’aime le sexe hard, (bandage, fouet etc…) oui j’aime être une bonne petite salope, oui j’aime me faire des lavements, oui j’aime les gang bang, oui j’aime le scato, oui j’aime les golden shower, etc…
Je suis un homme sans tabou ni limite. Parfois pas facile de garder une relation stable car les femmes me prend pour un maniaque.
Mais je suis comme je suis. J’espère ne pas être trop fou.
Tony
 
Salut Tony !
Merci de la confiance que tu portes envers AlterHéros. Il n’est pas toujours évident de parler avec franchise et transparence de nos différentes préférences sexuelles et de nos fétichismes. Note qu’à nos côtés, tu es le bienvenu pour nous partager sans gêne tout ce qui te préoccupe au niveau de la sexualité.
 
Si je comprends bien ta situation, tu nous partages plusieurs de tes fétichismes. Notons ton plaisir à te travestir dans le cadre d’activités sexuelles, le fétichisme des couches (aussi nommé diaper lover en anglais), les jeux d’urine (water sport/golden shower), les lavements érotiques, la scatophilie ainsi que les jeux BDSM (bondage, domination, soumission, masochisme). Tu nommes également ton attirance à la fois envers des hommes et des femmes dans le cadre de ta vie sexuelle. Devant la diversité de tes pratiques sexuelles, tu nommes la difficulté de rencontrer une femme avec qui entretenir une relation à long terme. Finalement, tu te demandes si tu n’es pas trop fou. 
 
Premièrement, avoir des pratiques sexuelles diversifiées ne fait aucunement de toi quelqu’un de fou! N’importe quelle pratique sexuelle pratiquée dans le consentement et le plaisir de chaque partenaire est extrêmement sain! Malheureusement, nous vivons encore dans une société qui a hérité d’un lourd héritage moral concernant la sexualité. Il y a donc un discours social prédominant définissant quel type de sexualité est morale et quelles pratiques sexuelles sont immorales. Or, il s’agit uniquement d’une construction sociale. Nous pouvons donc définir par nous-mêmes quels types de pratiques sexuelles sont bonnes pour nous et nos partenaires. Nous sommes autonomes de nos propres corps après tout. Alors mettons quelque chose au clair : il n’y a rien de fou à avoir une vie sexuelle épanouie et diversifiée tant et aussi longtemps que le consentement entre les partenaires est notre ligne directrice. Le sexe peut être quelque chose de très plaisant pour bon nombre de personnes! Alors je suis heureux de lire que tes pratiques sexuelles puissent répondent à tes différents besoins.
 
Toutefois, tu nommes certaines difficultés à approfondir une relation avec une femme puisque certains jugements persistent à l’égard de la sexualité. C’est bien cela? Il peut effectivement être difficile de rencontrer des personnes qui ont une compréhension et une curiosité par rapport à certaines pratiques sexuelles, voire même à certaines formes de configurations relationnelles pouvant te permettre de poursuivre tes activités sexuelles tout en développant une intimité romantique avec une partenaire. Les différentes communautés BDSM, fétiches ou kinky se rassemblent souvent via les médias sociaux ou certains sites internet. Cela permet de briser l’isolement et de rencontrer des personnes qui partagent les mêmes intérêts et ce, sans la peur de jugement concernant certaines pratiques sexuelles. À cet égard, est-ce que tu connais le forum internet FetLife ? Il s’agit du plus grand réseau social des communautés fétiches et largement utilisé au Québec. En t’inscrivant à ce forum, il pourrait être possible de rencontrer des femmes partageant des intérêts similaires aux tiens et même d’être tenu au courant des différents événements fétiches dans ta région où il peut être possible de faire connaissance avec des personnes intéressantes.
 
Je vois que tu nommes certaines activités sexuelles avec des hommes, mais que tu sembles orienté à développer une intimité romantique auprès d’une femme. Est-ce bien cela? À la lecture de ton message, j’en comprends que tu es sexuellement attiré vers les hommes et les femmes, mais émotionnellement attiré uniquement envers les femmes? Ou bien ressens-tu la capacité d’avoir une attirance romantique également envers les hommes? Si jamais tu ressens le désir d’approfondir le sujet de ton orientation sexuelle ou romantique, sens-toi bien confortable de nous formuler une question à ce sujet.
 
Je vois également que tu utilises le terme salope dans ton message pour parler de toi-même. Bien que ce terme, lorsque revendiquée par la personne elle-même, peut être un terme positif et revendicateur d’une sexualité libre et émancipée, je tiens toutefois à contribuer à la réflexion. Ce terme est à la base une insulte visant à discréditer la façon dont certaines femmes peuvent décider de vivre leur propre sexualité. Lorsque nous utilisons le terme salope pour désigner le fait d’être sexuellement soumis à un.e/des partenaires, notamment entre hommes ayant du sexe avec d’autres hommes, nous entretenons le stéréotype social que le féminin est nécessairement inférieur au masculin, que les termes liés à la féminité désignent une position sociale de soumission, et que le masculin désigne une position sociale de domination. Conséquemment, il est possible de nous questionner sur les raisons pour lesquelles, dans un contexte de sexe entre gars, le bottom/soumis/personne recevant une pénétration est souvent décrit avec des termes féminins, voire avec des insultes conjuguées au féminin. Est-ce que cela contribuerait à alimenter le discours social selon lequel les femmes seraient encore inférieures aux hommes?
 
Finalement, je vois que tu habites dans la région de Québec/Capitale-Nationale. Est-ce que tu connais l’organisme MIELS-Québec? Il s’agit d’un organisme faisant la promotion de la santé sexuelle, particulièrement pour les gars qui ont du sexe avec d’autres gars. Si tu aimes avoir du sexe avec plusieurs personnes, alors il est sympa de pouvoir des tests de dépistage de façon régulière! Notre santé ainsi que celle de nos partenaires est importante. MIELS-Québec offre des cliniques de dépistage d’ITSS, du soutien dans l’accessibilité à la PrEP et permet également de rencontre un.e intervenant.e avec qui discuter de santé sexuelle, de pratiques sexuelles, d’orientation sexuelle, de dépistage et de stratégies de prévention. Pour prendre rendez-vous ou connaître les horaires de dépistage de MIELS-Québec : (418) 649-0788
 
Par ailleurs, je me permets également de te partager le site internet Le Sexe Qui M’Allume. Ce site contient plein d’informations pertinentes au sujet de la sexualité en fonction de tes propres désirs et kink!
 
J’espère avoir su répondre à tes questionnements! Ton bien-être est important pour nous.
N’hésite pas à nous écrire à nouveau si tu en ressens le besoin.
 
Guillaume, pour AlterHéros


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment