J’ai 14 ans, je suis gai et j’habite dans une petite ville où je me sens très seul. Quoi faire?


J’ai 14 ans et je suis gai. J’habite dans une petite ville bien ordinaire où je me sens très seul car je ne connais pas d’autres gars gais. Mes parents et amis savent que je suis gai et je suis content qu’il l’aie bien pris mais certains membres de ma famille n’aiment pas les gais.
Aussi, j’ai l’impression que je ne me ferai jamais de petit ami en habitant dans ce milieu exclusivement hétérosexuel. Je suis triste quand je pense que plus tard je ne pourrai jamais me marier et que je n’aurai jamais d’enfants, et le bal des finissant en secondaire 5 va être quelque chose d’horrible sans petite amie. Pouvez-vous m’aider à y voir plus clair? Merci d’avance.

*Cette réponse a été modifiée en mai 2020*
Bonjour à toi,
J’aimerais commencer cette missive en te félicitant d’avoir eu le courage de prendre le temps, et sûrement beaucoup d’énergie, d’écrire ton mail.  Il peut être parfois difficile d’avoir l’humilité de se tourner vers de l’aide quand on sent qu’on en a besoin.
Je suis également touché de voir qu’à 14 ans tu en as parlé à tes parents et amis qui te supportent dans cette période qui pour certains est très difficile. En ce qui concerne ta famille qui semblent avoir des préjugés défavorables, cela ne devrait pas te décourager pour autant.  La vie que l’on mène n’est que la nôtres et jamais tu ne rencontrera au cours de ta vie des gens à 100% d’accord avec qui tu es, autant sur le plan professionnel que personnel. L’important c’est que tu t’assumes TOI et que tu vives en symbiose avec toi-même et ainsi tu dégageras une assurance qui ne saura qu’engendrer du respect de la part des gens qui t’entourent.  Nous sommes jamais à l’abri de préjugé ou de propos homophobes, mais il faut savoir trouver des mécanismes pour en faire abstraction / composer avec eux…
Un autre souci que tu semble avoir concerne l’isolement social de par le fait que tu vis dans une petite ville. Il est vrai, et on ne peut se le cacher, que la vie dans les centres urbains apporte un certain anonymat dû à l’importante quantité de gens qui y vivent et ces derniers entraînent aussi une plus grande chance de rencontrer des gars gays et donc pouvoir partager sur notre vécu avec d’autres jeunes qui sont en mesure de comprendre ce que l’on vit.  Pour cette raison, plusieurs jeunes partent étudier dans les grandes villes après leur secondaire 5, d’autres non. Il est possible de rencontrer des gars gays même si on décide de rester dans son petit coin de pays: l’internet est devenu un moyen facile par exemple de discuter avec des jeunes des 4 coins du pays et qui sais, peut-être qu’un jeune homme gay vit à quelques kilomètres de chez toi!
Il existe aussi des associations pour jeunes gays et lesbiennes qui font des rencontres hebdomadaires ou mensuelles dans plusieurs grandes villes et après tout, est-ce que ça ne vaudrait pas la peine une fois par mois de demander à tes parents de te conduire à l’une de ces rencontres ou même, prendre le bus, si ça peut te permettre de faire de belles rencontres.
Ensuite, tu parles dans ta question de ta tristesse d’envisager de faire ta vie seul: sans copine pour ton bal de finissant; sans pouvoir te marier; sans avoir d’enfant… J’aimerais bien pouvoir t’aider et te dire que tu rencontrera l’amour, que vous vous marierez et adopterez un beau bébé… Mais n’oublie jamais qu’il t’est possible d’être heureux dans ta vie et ne brûle pas les étapes, donne-toi toutes les chances possibles.  Fouilles dans les librairies ou les bibliothèques pour des bouquins sur l’homosexualité et discute sur internet avec d’autres jeunes pour partager ton vécu avec eux. Tu peux aussi appeler Interligne et parler avec des gens compétents qui sauront t’aider à résoudre tes questionnements ou du moins les atténuer.
J’espère avoir pu t’aider un peu mais laisse-moi te dire que tu es sur le bon chemin…
Au plaisir !

Daniel
Collaborateur à l’équipe AlterHéros


About Équipe -Pose ta question!-

L'équipe d'intervention de Pose ta question! est composée d'intervenant.e.s bénévoles issu.e.s des domaines d'études de sexologie, travail social, psychologie, toxicomanie, développement social et tout autre domaine connexe ! L'équipe est entièrement composée de personnes LGBTQIA2S+ et d'allié.e.s formidables de nos communautés !

Leave a comment