Existe-il une école pour jeunes trans ?


Bonjour Murielle !

Malheureusement, à l’heure actuelle, je ne crois pas qu’un tel collège existe. Serait-ce une bonne idée d’en créer un ? J’ouvre le débat !

Quoi qu’il en soit, il est possible d’appeler la direction des écoles ou collèges où tu souhaites aller, pour leur demander si leur école est à l’aise d’accueillir un(e) jeune trans.

Les écoles publiques sont, de par la loi, obligées d’accepter les enfants peu importe leur origine ethnique, orientation sexuelle, religion, identité sexuelle.

Ceci est la théorie. À ma connaissance, j’ai suivi le dossier de deux jeunes trans qui allaient à l’école secondaire publique ; le premier était supporté activement par la direction et les professeurs, mais souffrait de discrimination provenant des autres élèves ; quand au second, alors que la direction de l’école voulait le forcer à porter des vêtements conformes à son sexe d’origine, des étudiant(e)s de l’école se sont mobilisés pour lui venir en aide et lui permettre de continuer sa transition.

Tout n’est pas blanc ou noir en ce monde ! Certaines écoles n’ont aucune expérience avec ce sujet, alors que d’autres connaissent mieux les étapes de la transition et t’apporter du soutien. Il n’y a rien de mieux que de se renseigner !

N’hésite pas à nous réécrire pour d’autres questions !

François, pour AlterHéros.


About François Paquette

Impliqué au sein d’AlterHéros depuis 2004, François fait partie du conseil d’administration depuis 2005, à titre de vice-président puis de directeur de l’intervention. Il occupe ce poste de mai 2005 à mai 2007, puis de novembre 2007 à maintenant. Diplômé de l’UQAM en sexologie et de l’Université McGill en travail social, il a été employé dans de nombreuses organisations communautaires allosexuelles montréalaises, telles que la CJMLH et le REJAQ, en plus de travailler dans différents endroits du réseau de la santé.

Leave a comment