Est-ce qu’une vaginose bactérienne peut causer des douleurs pelviennes?


Bonjour!!!
Je me demandais si une vaginose bactérienne peut causer des douleurs pelviennes sans que ce soit nécessairement une infection pelvienne ? Est-ce que ça veut dire que d’autres organe sont touchés ? Ça n’a pas l’air courant!!
Merciiiiii!
Amandine
Bonjour Amandine ! Merci d’avoir écrit à AlterHéros !
Tu te demandes si une vaginose bactérienne en soi peut causer des douleurs pelviennes. Après une petite recherche et selon mes connaissances personnelles et académiques, j’ai le regret de t’annoncer que ce n’est visiblement pas le cas. Toutefois, il y a un lien entre les deux: la présence d’une vaginose bactérienne est un facteur de risque connu de développement d’une maladie inflammatoire pelvienne, comme tu le savais peut-être déjà compte tenu de la nature de ta question.
Les symptômes principaux de la vaginose bactérienne sont des pertes vaginales épaisses et importantes, qui peuvent être blanches, grises, verdâtres et parfois à l’aspect un peu plus “mousseux” qu’à l’habitude, ainsi qu’une odeur de poisson qui est surtout présente après les rapports sexuels avec pénétration vaginale. Certaines personnes atteintes peuvent aussi éprouver un inconfort ou des démangeaisons en urinant.
Lorsque des douleurs pelviennes sont aussi remarquées durant une vaginose bactérienne, vraisemblablement, c’est parce qu’il y a inflammation pelvienne. Celle-ci peut être provoquée par les bactéries en cause dans les cas de vaginose bactérienne. Les symptômes d’une infection pelvienne peuvent être les suivants:
Douleur dans le bas-ventre ;
Fièvre ;
Un écoulement inhabituel avec une mauvaise odeur provenant du vagin ;
Douleur et / ou saignement lors de relations sexuelles ;
Sensation de brûlure en urinant ;
Saignements entre les règles.
Maintenant, que faire si tu es atteinte d’une vaginose bactérienne ?
Selon le Center for Disease Control and Prevention (CDC) (2020a): “La vaginose bactérienne (VB) disparaît parfois sans traitement. Mais si vous avez des symptômes de VB, vous devez être contrôlé.e et traité.e. Il est important que vous preniez tous les médicaments qui vous ont été prescrits, même si vos symptômes disparaissent. Un fournisseur de soins de santé peut traiter la VB avec des antibiotiques, mais la VB peut revenir même après le traitement. Le traitement peut également réduire le risque de contracter certaines ITSS.” (traduction libre de l’anglais)
Enfin, concernant l‘infection pelvienne (IP) :
“Si une IP est diagnostiquée tôt, elle peut être traitée. Cependant, le traitement n’annulera aucun dommage déjà fait à votre système reproducteur. Plus vous attendez pour recevoir un traitement, plus il est probable que vous souffrez de complications de l’IP. Pendant la prise d’antibiotiques, vos symptômes peuvent disparaître avant la guérison de l’infection. Même si les symptômes disparaissent, vous devez terminer de prendre tout votre médicament. Assurez-vous de le dire à votre (vos) partenaire.s sexuel.le.s récent.e.s, afin qu’iel.s puisse également être testé.e.s et traité.e.s pour les ITSS. Il est également très important que vous et toustes vos partenaires finissiez votre traitement avant d’avoir des relations sexuelles afin de ne pas vous réinfecter. Vous pouvez à nouveau développer une IP si vous êtes à nouveau infecté.e par une ITSS. De plus, si vous avez déjà eu une IP, il y a plus de chance que vous en développiez d’autres.” (Center for Disease Control and Prevention (CDC), 2020b, traduction libre.
Ce n’est pas la meilleure période pour consulter un médecin actuellement en raison de la COVID-19, j’en conviens, mais si tu as des symptômes, je t’invite à aller faire un tour dans une clinique de santé sexuelle. Il se peut que certains lieux ne soient pas accessibles en ce moment en raison des circonstances actuelles.
Je te laisse en annexe une liste de cliniques et hôpitaux de Montréal que tu peux essayer de rejoindre pour prendre un rendez-vous, puisque tu indiques habiter dans la métropole. Prends note qu’une carte d’assurance-maladie valide est nécessaire pour accéder à l’ensemble de ces cliniques. Si jamais tu n’as pas de carte d’assurance-maladie, réécris-nous et je t’enverrai une liste qui correspondra mieux à tes besoins.
Prend bien soin de toi Amadine et n’hésite pas à nous recontacter à nouveau au besoin ! Au plaisir,
Marie-Édith Vigneau, B.A. sexologie, pour AlterHéros
 
ANNEXE 1 – Cliniques de dépistage et de santé sexuelle

ANNEXE 2 – Sources
Centers for Disease Control and Prevention. (2020a). Bacterial Vaginosis – CDC Fact Sheet [Centers for Disease Control and Prevention]. Repéré à https://www.cdc.gov/std/bv/stdfact-bacterial-vaginosis.htm
Centers for Disease Control and Prevention. (2020b). Pelvic Inflammatory Disease (PID) – CDC Fact Sheet [Centers for Disease Control and Prevention]. Repéré à https://www.cdc.gov/std/pid/stdfact-pid.htm
Planned Parenthood. (2020a). Pelvic Inflammatory Disease (PID). Planned Parenthood. Repéré à https://www.plannedparenthood.org/learn/health-and-wellness/pelvic-inflammatory-disease-pid
Planned Parenthood. (2020b). What is Bacterial Vaginosis ? Planned Parenthood. Repéré à https://www.plannedparenthood.org/learn/health-and-wellness/vaginitis/what-bacterial-vaginosis


About Marie-Édith Vigneau

Marie-Édith est Acadienne et lesbienne. Elle est grande fan de la mer, de féminisme, de santé sexuelle, de justice sociale, de musique, d'espresso, de bières de microbrasseries, de bas de laine et de grilled-cheese.