Est-ce qu’on est homo depuis toujours et on le découvre, ou on devient lesbienne du jour au lendemain?


Bonjour , tout d’abord j’aimerais vous remercier pour toutes les réponses pertinentes que vous proposez aux gens qui se tournent vers vous en rapport avec leur sexualité , j’en ai lu pas mal de témoignages qui m’ont aidé à mieux me comprendre et aujourd’hui j’ai décider de vous faire part de mon propre témoignage qui pourrait éclairer pas mal d’autres personnes et en espérant avoir une réponse de votre part.
Alors , en ce qui me concerne j’ai jamais eu de problèmes quant à ma sexualité , je me suis toujours considérée hétérosexuelle , j’ai jamais eu de rapport sexuelle avec un homme car j’attendais de rencontrer la bonne personne pour faire ma première fois , depuis très très jeune j’ai toujours été attirée que par les hommes et du collège jusqu’à l’université un grand nombre de mecs ont fait battre mon cœur , en me masturbant je pensais qu ‘aux hommes car il m’arrivait de voir de la porno (hetero ) , mais en parallèle je trouvais les femmes masculines et androgynes attirantes et originales mais j’ai jamais pensé au sex avec une femme jusqu’àu jour où j’ai rencontrer une femme qui a fait battre mon cœur de la même façon que le premier garçon sur lequel j’ai flasher quand j’avais 12 ans , et a partir de ce moment je me sentais un peu perplexe car ça ne m’a jamais traversé l’esprit d’aimer une femme donc je me suis dit que c’était peut être spécialement avec cette fille que c’est arrivé
entre temps j’ai rencontré un gars et ça n’a pas marché ensuite j’ai voulu renouveller l’expérience pour confirmer le fait que je sois réellement bisexuelle , j’ai rencontré une autre femme et ça a été l’une des rencontres les plus bouleversantes de ma vie , lors des premiers rapports j’étais pas trop à l’aise mais à fur et à mesure j’appréciais de plus en plus ça a duré longtemps et la chose que j’ai tiré de cette rencontre et cette relation est le fait que je ne veux plus d’hommes !
Alors au début j’me suis dit que c’était peut être une période et que si je rencontrais un gars je changerais vite d’avis mais le problème c’est que je ne regarde plus les gars que ça soit dans la rue , dans les clubs , au travail j’ai complément perdu de L’intérêt pour les hommes , quand je vois un bel homme je me dis qu’il est attirant mais sans plus je ne songe même plus aux sex avec un homme et le pire je n’éprouve aucun désir d’avoir un rapport sexuel alors qu’il y’a quelques années je parlais de sauter le cap le jour où je rencontrerai l’homme qui correspond à mes attentes et critères !
Je trouve ça un peu fou de passer d’hétérosexuelle à bisexuelle et enfin à lesbienne ! Parce que la je me dis que je suis lesbienne ! Je ne le dis pas à tout le monde parce que des fois j’ai des doutes je me dis que j’ai déjà aimer les hommes peut être que ça se reproduira à l’avenir qui sait !?
Donc aujourd’hui , je me demande juste est ce que c’est vraiment possible de passer d’hétérosexuelle à lesbienne alors que les lesbiennes que j’ai pu rencontré elles ont pris conscience de leur orientation sexuelle depuis très jeune et pour certaines d’entre elles elles manifestaient un comportement ‘masculin’ des l’enfance. Je ne suis ni préoccupée ni inquiète ni alarmée et je ne me mets guère la pression ! Je ne ressens aucune obligation d’aimer les hommes ou de coucher et me marier avec un homme si l’envie n’est pas la et a aucun moment de ma vie j’ai eu honte d’etre attirée par le même sexe que moi
mais j’aimerais juste savoir si on peut vraiment changer d’orientation sexuelle du jour au lendemain ou bien on est homo depuis toujours et qu’il faut du temps et de l’expérience pour certains pour le découvrir ?!. Merci d’avance pour votre réponse et pour lé temps que vous nous avez accordé <3
Annabelle
Bonjour Annabelle,
Nous te remercions sincèrement pour ton suivi et pour la confiance que tu peux porter envers AlterHéros ; nous sommes également touchés de savoir que lire nos réponses t’a beaucoup aidé à progresser dans tes relations et que tu aies choisi à ton tour de nous partager ta belle histoire personnelle.
Si je comprends bien, tu te questionnes surtout afin de mieux te connaître, et tu aimerais savoir s’il est possible de changer d’orientation sexuelle au cours de sa vie car cela t’es arrivé à plusieurs reprises. Tu nous dis avoir commencé à être attirée par les hommes, même à avoir eu des sentiments amoureux et à envisager une relation hétérosexuelle lorsque tu étais plus jeune, mais à développer en parallèle une attirance pour les femmes au physique et/ou à l’attitude androgyne sans vraiment avoir songé à aller au delà du simple désir, jusqu’à ce que tu finisses par tomber amoureuse d’une femme. Et maintenant que tu es de nouveau dans une relation avec une femme, dans laquelle tu sembles très épanouie, tu dis ne plus être attirée par les hommes.
Cela a pu te paraître surprenant d’avoir changé souvent d’orientation sexuelle, mais cela arrive beaucoup plus souvent qu’on ne le pense – du moins, nos préférences changent parfois avec le temps. Tu nous dis que les femmes homosexuelles que tu as connues se sont rendues compte de leur orientation assez tôt, mais il est tout à fait possible d’avoir des prises de conscience à tout moment de notre vie. En fait, l’orientation sexuelle est quelque chose qui n’est pas si rigide que ce que l’on croit, et elle peut fluctuer de façon importante au cours d’une vie. Si tu parles anglais, je t’invite fortement à lire l’ouvrage de la psychologue féministe Lisa Diamond intitulé Sexual Fluidity: Understanding Women’s Love and Desire (il n’existe malheureusement pas de traduction française à ce jour, mais beaucoup d’articles français sur internet en parlent) ; elle y évoque pour la première fois le terme de fluidité sexuelle, ou flexisexualité, expliquant que nos préférences romantiques ou sexuelles peuvent changer tout le long de notre existence, étant influencées par plusieurs facteurs, notamment notre environnement social, notre éducation, notre culture, ou nos expériences de vie.
Le concept de fluidité sexuelle n’est cependant pas nouveau ; dans les années 1950, l’entomologue et sexologue Alfred Kinsey avait établi une échelle en sept points représentant cette diversité des orientations sexuelles, où zéro correspondrait à une préférence exclusivement hétérosexuelle, trois, une préférence bisexuelle “parfaitement équilibrée”, et six, une préférence exclusivement homosexuelle. Bien entendu, Kinsey avait parfaitement conscience que la réalité était beaucoup plus nuancée que cela, et qu’une simple échelle ne suffisait pas à représenter toute la richesse et la complexité des sentiments et des préférences des êtres humains. Mais cela peut donner un ordre d’idées et permettre aux personnes incertaines de leur orientation de s’y retrouver un peu !
Pour ma part, j’ai tendance à croire que l’on peut éprouver du désir ou de l’amour pour quelqu’un, non pas principalement pour son genre, mais surtout pour ce qu’il/elle représente à nos yeux : pour ses caractéristiques, son attitude, sa manière d’être. Tant que l’on s’épanouit romantiquement ou sexuellement avec la personne qui fait battre notre cœur (comme tu le dis si joliment !) et qu’il/elle semble s’épanouir avec nous en retour, c’est le principal, le reste n’est que secondaire !
Encore une fois, merci beaucoup pour ton témoignage et pour ta confiance, en espérant que ma réponse t’aura aidée à mieux te comprendre. Si jamais tu as d’autres questions ou besoin d’éclaircissements, n’hésite pas à nous réécrire !
Sophie


About Sophie

Ayant auparavant effectué des études en arts visuels et en sciences humaines et s'étant hautement impliquée dans le domaine de la psychologie, Sophie souhaite s'orienter vers l'art thérapie et tente d'acquérir une approche plutôt humaniste-existentielle. Elle se nourrit particulièrement d'art abstrait et de symbolisme, mais rien ne la rassasie autant qu'un bon ramen tonkotsu.

Leave a comment