Est-ce qu’il est vrai qu’un homme ultra effiminé ne rencontrera pas d’hommes, car ceux-ci peuvent avoir peur de s’y retrouver ?


Est-ce qu’il est vrai qu’un homme ultra effiminé ne rencontrera pas d’hommes, car ceux-ci peuvent avoir peur de sy retrouver ?
Citrouille
 
Salut Citrouille!
Merci pour la confiance que tu accordes envers AlterHéros. Si je comprends bien ta question, tu te demandes s’il est vrai qu’un garçon avec une expression de genre plutôt féminine ne rencontrera pas d’hommes, car les hommes auraient peur de s’identifier possiblement à ce côté féminin. Est-ce bien cela? Si j’ai mal compris le sens de ta question, n’hésite surtout pas à m’écrire de nouveau avec davantage de précisions.
Pour commencer, j’aimerais discuter un peu des concepts de l’identité de genre et de l’expression de genre à tes côtés. Pour ce faire, je vais citer cette réponse de mon collègue à ce sujet :

L’identité de genre, en soi, est invisible. Cela fait qu’il est impossible de savoir si une personne est une femme, un homme ou une personne non-binaire simplement en la regardant! 
 
Ce qui est visible, c’est l’expression de genre. C’est la façon dont on se présente à l’extérieur. Ça inclut entre autres ta façon de t’habiller, de te coiffer, mais aussi d’autres caractéristiques plus subtiles comme la façon de parler ou de bouger. En général, les stéréotypes dictent ce qu’est une expression de genre féminine ou masculine: par exemple les personnes qui ont les cheveux courts sont souvent perçues comme plus masculines.

Conséquemment, les stéréotypes de genre font en sorte que l’on catégorise une certaine façon de s’exprimer comme correspondant aux attentes masculines ou féminines. C’est en ce sens que ta question, qui aborde les hommes dits efféminés, fait référence à des garçons qui ont une expression de genre dite féminine.
Toutefois, ce qu’on l’on définit comme étant masculin ou féminin est très personnel à chacun. Pour toi, qu’est-ce qui fait de toi que tu es un homme? Comment définies-tu ta masculinité? Qu’est-ce que la masculinité représente pour toi? Est-ce qu’il y a certains aspects de la masculinité que tu critiques parfois? Que tu trouves trop rigides? Lorsqu’on parle de masculinité, il existe une pression sociale imposée aux jeunes garçons et aux hommes nous poussant à devoir correspondre aux attentes sociales reliées au genre masculin. Par exemple, un garçon ne doit pas être émotif, doit être viril, matcho même, etc. Ce sont toutes des attentes que l’on peut critiquer leur pertinence. Au fond, un garçon peut être masculin tout en étant près de ses émotions, tout en portant du vernis à ongle et tout en étant respectueux auprès de l’ensemble des personnes de son entourage. Qu’en dis-tu?
Pour répondre directement à ta question, peu importe la façon qu’un homme s’exprime, il est possible pour lui de rencontrer d’autres hommes dans une perspective intime ou romantique. En d’autres mots, plusieurs hommes ont la capacité d’être attiré sexuellement et romantiquement par des hommes plus efféminés.
Après, il est vrai qu’il existe aussi une pression sociale au sein de la communauté gaie à devoir performer des attentes sociales liées à la masculinité. Plusieurs hommes homosexuels/bisexuels vont même avoir des comportements toxiques envers des hommes homosexuels/bisexuels qui préfèrent s’exprimer de façon plus féminine. Ce type de comportements est clairement questionable lorsqu’on analyse leurs causes profondes. Rejeter tous les hommes plus efféminés est en soi un comportement sexiste et misogyne, puisque l’on interprète que les caractéristiques féminines sont inférieures aux caractéristiques masculines, que pour être un vrai homme on est obligé de performer une masculinité très viriliste et machiste. Pour pousser plus long la réflexion, il s’agit même d’une forme d’homophobie intériorisée où ces hommes tentent de rejeter certains hommes homosexuels ou bisexuels ne correspondant pas à leur propre définition de la masculinité : il ne faudrait surtout pas être attiré envers des hommes qui ont l’air gay! Dans la logique de ces hommes – et plus largement d’une certaine partie de la société -, il est correct d’être homosexuel ou bisexuel, tant et aussi longtemps que nous avons l’air hétérosexuels. Bien évidemment, il est possible de critiquer ce type de mentalité. Et surtout, ce ne sont pas tous les hommes qui adhèrent à ce paradigme. Les mentalités changent tranquillement et de plus en plus d’hommes critiquent la rigidité du moule de la masculinité et critiquent la façon dont la société nous pousse à discriminer les hommes ayant une expression de genre féminine.
Si tu utilises des applications de rencontre pour hommes, tu as peut-être aperçu certains profils indiquant masc4masc (homme masculin cherche homme masculin). Ainsi, sous le couvert de préférences, ces hommes affichent leurs discriminations à l’égard de l’ensemble des hommes qui optent pour une expression de genre alternative à ce qui nous a toujours été imposé dès notre tendre enfance. L’initiative Kindr, une plateforme d’informations de Grindr (une application de rencontre pour hommes intéressés à rencontrer d’autres hommes), propose plusieurs vidéos abordant les différentes oppressions et violences que les garçons peuvent expérimenter sur les applications de rencontre. Je te propose d’écouter celui concernant le femme shaming, soit le fait de discriminer un garçon en fonction de son expression de genre féminine : Grindr Users Talk About Femme Shaming
Tout cela découle du concept de masculinité toxique : c’est-à-dire à la pression sociale entourant le besoin de se conformer à une forme de masculinité qui découle d’une conception traditionnelle et conservatrice de la masculinité. Cela peut entraîner, d’une part, son lot de stress et d’anxiété chez les hommes, mais également encourager et banaliser plusieurs formes de violences et d’oppressions, comme la misogynie et l’homophobie. Si ce sujet t’intéresse, je t’encourage à écouter cette capsule : Manger comme un homme.
Je te remercie pour ta question. J’espère que mes mots répondent à certaines de tes interrogations. Peu importe la façon que tu t’exprimes, je suis convaincu que tu auras la possibilité de rencontrer un homme qui correspond à tes besoins de bien-être et de respect. N’hésite pas à nous écrire de nouveau si tu en ressens le besoin.
Guillaume, pour AlterHéros


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment