Est-ce que se masturber avec un préservatif est sans risque? Qu’est-ce que le fétichisme cock worship?


Bonjour,

J’espère ne pas trop vous embêter avec mes questions.
Cette fois-çi, je vais essayer de poser des questions plus simples.

1) Vous dites (dans votre dernière réponse du 23 février 2021 )”Il existe plein de techniques de masturbation: le fait de se frotter sur une surface, un objet ou entre ses cuisses est assez populaire auprès des gens avec des pénis. À savoir si c’est une pratique qui t’intéresse car elle t’apportait des sensations agréables ou parce qu’elle camouflait l’apparence de ton pénis, les deux, ou autre : seul toi peux le déterminer!”

Pour l’instant, je pratique effectivement la masturbation en mettant un préservatif (raison: le sperme ne vas pas partout), une chaussette (raison: mon pénis est caché) et puis je me place sur le ventre, avec soit le pénis en dessous, soit le pénis vers l’arrière et je fais du mouvement du bassin.

Une fois terminé, je vais dans ma salle de bain, j’extrait la capote avec un papier wv, j’envois le tout dans un sachet plastique, je rajoute le sachet du préso et puis poubelle)
Puis je me lave main et l’entre-jambe. C’est très lourd, mais si je veux éviter ma phobie actuelle sur mon sperme…

==> La question est la suivante : est-ce que cette pratique à un nom ? Et est-elle sans danger ?

2) En parcourant votre site, je suis tombé sur des questions concernant les fétishs. Hors, je pense en avoir un, dont j’ai déjà fais allusion : COCK WORKSHIP.
Est-ce que ma dépendance au porno gay permet ce fetish ? Parce que quand je parle d’asexualité, c’est parce que je pense que les relations sexuelle ne sont pas faite pour moi, mais par contre, toucher un pénis (et un beau pénis), lécher un pénis (quid fellation), … je pense est un régal pour moi.

==> La question est la suivante : J’aimerais avoir, si cela est possible, si vous avez les contacts… en savoir plus sur ce fetish, comment cela ce vis, …

Encore merci pour vos réponses.

Stéphane

Bonjour Stéphane,

 

Tu ne nous déranges absolument pas, on est là pour ça et ça nous fait plaisir de te répondre!

 

La pratique que tu décris, soit de te masturber avec un préservatif et une chaussette, en te frottant sur une surface puis de te laver les mains et l’entrejambe, à ma connaissance ne porte qu’un seul nom : la masturbation. À mon avis, cette technique spécifique me semble tout à fait saine, sécuritaire et hygiénique. Il n’y a aucun risque ou danger associé à cette pratique qui me vient à l’esprit, je te dirai donc que tu peux être tranquille. Et un petit rappel, ton propre sperme ne constitue pas un danger pour toi. 🙂

 

Comme tu le sais, il est possible d’être asexuel.le/aromantique, donc de ne ressentir pas ou peu d’attirance pour aucun genre tout en ayant des relations sexuelles ou en se masturbant pour une multitude de raisons. Tu dis que tu ne veux pas nécessairement de relations sexuelles, simplement toucher et lécher un beau pénis : la ligne est mince, mais tout dépend de la signification que tu accordes à l’acte.

 

Pour le cockworship, je te met une définition assez complète du site kinkly (traduite par google) :

Le cockworship englobe de nombreux actes d’attention, de stimulation et d’adoration du pénis ou d’un substitut de pénis, comme un strap-on. N’importe qui peut participer au cockworship, indépendamment de sa sexualité ou de son genre, en tant que personne avec le penis ou en tant que personne s’occupant du penis.

 

Il peut prendre la forme d’un jeu affectueux et sensuel, ou être incorporé dans différentes formes de BDSM, telles que la domination et la soumission ou même la dégradation. Parce que le pénis est le centre d’attention dans une scène de cockworship, les actes qui procurent plaisir et autonomisation à la personne avec le pénis sont essentiels. Il peut s’agir de toucher, de caresser, de lécher, de fellation, d’utiliser des jouets sexuels, etc.

 

L’adorateur est encouragé à embrasser et à admirer tous les aspects du pénis, y compris sa vue, son odeur, son goût et son toucher. La verbalisation, y compris le compliment et la romantisation du pénis, est encouragée. Certaines scènes de cockworship impliquent des éléments spirituels et une cérémonie importante.

 

Ce qui est à retenir c’est qu’il s’agit d’un fétiche qui va au-delà d’un intérêt ou d’une appréciation pour les pénis et qui peut s’inscrire dans un certain rapport de domination/soumission. C’est une pratique qui a des origines dans la sexualité tantrique, et l’admiration contient parfois un aspect de spiritualité et certains rituels. À noter aussi que le cockworhip peut se pratiquer à plusieurs ou avec soi-même! Il pourrait potentiellement s’agir d’un moyen de te réconcilier avec ton propre pénis, si c’est ce que tu souhaites. 

 

Tu demandes des témoignages et je crois que ça peut définitivement aider à rendre cela plus concret. Je te conseille Reddit, par exemple ce thread ou celui-ci, même s’il y en a sûrement d’autres. Je ne sais pas  si tu parles anglais… mais je t’avoue que je ne trouve pas d’écrits sur le sujet en français. Tu peux toujours t’équiper d’un traducteur en ligne au besoin.

 

Voilà, j’espère que ces quelques brèves infos t’aideront avec tes questionnements! 

 

Bien cordialement,

 

Maxime, stagiaire pour AlterHéros


About Maxim-e

Impliqué‧e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxim·e a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent‧e amateur‧e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.

Leave a comment