Est-ce que ma prof de français serait amoureuse de moi ?


Salut Laurence.

Je te remercie de nous avoir contactés.

Dans ton message, tu nous révèles que ton enseignante adopte un comportement ambigu et tu te demandes, par conséquent, si elle ne serait pas amoureuse de toi.

À la lumière de ton témoignage, deux hypothèses semblent se profiler à l'horizon :

(1) Il se peut que ton enseignante soit une personne très expressive, très sociale et qu'elle ait pris l'habitude de manifester son attachement envers ses élèves par des gestes affectueux, des sourires, etc. En soi, ce n'est pas très grave, sauf – bien sûr! – si cela t'embarrasse. En ce cas, il serait très important que tu lui en parles afin de poser des limites, c'est-à-dire de lui exprimer clairement ce qui te déplaît dans son attitude. Si elle ne semble pas réceptive ou si elle fait comme si de rien n'était, il faudra alors que tu portes plainte auprès de la direction de ton école, car il s'agirait alors d'un cas très clair de harcèlement!

(2) Par contre, il se peut, aussi, que ta professeure éprouve des sentiments amoureux à ton égard. Ce n'est pas une situation courante, mais cela peu arriver. Et dis-toi que c'est une situation grave et ce, pour deux raisons : tout d'abord, par ce que tu es mineure et elle majeure. La loi interdit formellement les rapports amoureux entre un adulte et un adolescent. Par ailleurs, comme elle est ton enseignante, elle ne peut pas se permettre de flirter avec toi. Dans ce cas, aussi, il y a un interdit très clair sur le plan légal. Dans les circonstances, il serait très important que tu en parles à la direction de ton école.

Cependant, Laurence, je veux te mettre en garde. La situation que tu vis est très délicate. En effet, ton enseignante ne t'a pas déclaré son amour et elle n'a pas posé, à ce jour, de geste franchement déplacé. Donc, tu ne peux pas sauter aux conclusions et l'accuser de harcèlement ou de détournement de mineur. Je te conseille vivement d'en parler d'abord avec elle, mais d'une manière qui ne soit pas agressive, ni indiscrète. Car il ne serait pas à souhaiter que des ragots commencent à circuler au sujet de ton enseignante, ne serait-ce que parce que tu n'es sûre de rien en ce moment. Si elle n'a rien à se reprocher, tu risques non seulement de lui faire de la peine mais, en outre, de nuire sérieusement à sa réputation…

En espérant que mes conseils t'aideront à y voir un peu plus clair, je t'invite à nous réécrire, Laurence, si tu as d'autres questions à nous poser.

Bonne chance!

Benoît

Leave a comment