Est-ce que je suis lesbienne ou pansexuelle? Je ne ressens pas vraiment le besoin de m’étiquetter.


Bonjours, j’aimerais poser ma questions ici. Après un millions de test sur Google qui me dit que je suis lesbienne je reste tout de même confuse. J’ai coucher et été en couple avec des femmes et des hommes dans ma vie. Avec des hommes j’ai vécu des abus physique et psychologique et d’autre non. Alors, parfois je me demande si mon attirance envers les femmes est seulement par peur des hommes? Je sais pas. Je n’aime pas particulièrement les fellations, mais j’aime donner plaisir à l’autre, par contre après une certaine temps je me tanne de le faire, je n’aime pas le goût etc. Avec une femme ma libido est toujours plus haute, mais j’ai quand même un mini libido comme je pourrais dire. Je ne sais pas si j’ai été amoureuse d’un homme pour de vrai. A chaque fois que je crois avoir été amoureuse avec un homme , j’avais des problèmes de dépendance affective, de l’obsession et daddy issues, alors c’est de l’amour ou seulement de l’hétérosexualité forcé et un problème de confiance en moi de vouloir me faire aimer? Je n’est pas de problème à embrasser un gars sa me dérange pas. J’ai déjà coucher avec des femmes aussi. Ma première fois étais excitante puisque c’est nouveau. Par contre, à ma mauvaise surprise l’odeur et autre n’étais pas agréable. Par la suite j’ai eu une relation sexuelle avec une autre femme plus tard & vu que c’était moi qui étais en contrôle (top) et elle bottom je me sentais plus alaise et j’ai aimer le cunnilingus aussi. J’ai essayer avec deux autre femme en tant que bottom et j’ai pas du tout aimer , je ne pouvais nis toucher rien c’était tout moi qui recevais. J’ai eu 2 copine au secondaire j’avais 15-16 ans j’en est bientôt 20 maintenant. Je n’est pas l’impression avoir vécu de l’amour parce que, ce n’étais pas une obsession, mais c’est sa le problème est-ce que de l’amour c’est ça? En se moment, je crush beaucoup sur une fille elle est belle, gentille & on aime les mêmes chose elle est lesbienne aussi par contre , elle ne veux pas rien de plus que de l’amitié. J’avoue que sa m’a blesser , mais depuis que j’ai commencer a lui parler c’est la première fois que je ressent se petit quelque chose avec une fille. Je me demande clairement si je suis lesbienne ou pansexuelle (comme je me décrit pour le moment)… je suis mélanger et sa fait des mois et des mois que je me pose la question… on dirais si on me dit non t’es pansexuelle je suis pas satisfaite de l’étiquette que je reçois et je ressent vraiment le besoin de m’étiqueter et d’être fier de qui je suis. Je suis dégoûter par les hommes , mais j’en trouve quelque un gentil et beau , mais je l’es fuis…. C’est une phase de les fuir ou c’est que je réalise qui je suis svp aider moi….

Bonjour!
D’abord, je te remercie de nous accorder ta confiance en nous écrivant. Ah les fameux tests Google, je crois qu’on y a tous passé ! 😉 Bien que cela peut aider à entamer une réflexion pour certain.e.s, le processus de découverte de soi et des émotions lié à la recherche de son ou de ses orientation.s sexuelle.s sont souvent une peu plus complexes. En effet, se découvrir comme personne et se questionner peut être difficile et confus, alors je vais faire de mon mieux pour essayer de t’aider.
Si je comprends bien, au niveau de l’attirance romantique, tu n’es pas certaine si tu as déjà été amoureuse. Avec les hommes, tu as eu des dynamiques de relations davantage obsessionnelles ce qui te fait douter de la nature de tes sentiments. Avec les femmes, tu as eu un crush sur une amie pour la première fois. Au niveau de l’attirance sexuelle, tu dis qu’embrasser un garçon ne de dérange pas et que tu n’apprécies pas particulièrement la fellation, mais que tu aimes faire plaisir à l’autre. Mais est-ce que tu aimes la sexualité avec les hommes? Les sensations physiques et émotionnelles que cela te fait ressentir? Pour les femmes, tu es plus à l’aise lorsque tu es top. Comme la définition du terme “top” peut changer un peu d’une personne à l’autre, je me questionne sur ce que tu as aimé de cette expérience. Est-ce que c’était le fait de donner davantage de sexualité? Est-ce que c’est lié au fait de faire plaisir à l’autre? Est-ce que tu aimais être plus en contrôle de la situation?
Tu dis ressentir le besoin d’étiqueter ton orientation sexuelle afin d’être fière de la personne que tu es. Il est vrai que pour certain.e.s personnes, de donner un nom à son orientation sexuelle peut aider à mieux comprendre son identité. Toutefois, l’attirance sexuelle et romantique sont deux spectres qui peuvent varier indépendamment l’un de l’autre et ils peuvent même changer dans le temps. Je te mets ici la licorne du genre qui illustre cela.
Le modèle de la licorne du genre
Le fait d’être en questionnement ne fait pas de toi une personne qui ne peut pas être fière d’elle-même. Au contraire, il faut beaucoup de courage pour se donner le droit de se poser ces questions, de vouloir être authentique et en harmonie avec comment on se sent! Je crois sincèrement que tu peux être fière de toi. Il est vrai que la société aime bien avoir des étiquettes pour identifier les gens (surtout lorsqu’on sort de l’hétérosexualité) puisque c’est rassurant d’être dans ce qui est connu. Toutefois, se questionner et ne pas être certain.e est tous aussi valide. Il n’y a pas de date butoir pour connaitre sa sexualité 😉 Personnellement, pendant une période où j’étais en questionnement, j’ai aimé et j’aime encore utilisée l’étiquette queer, soit de faire partie de la communauté 2SLGBTQIAP+, sans préciser à quelle.s lettre.s je corresponds. Cela me permet de m’identifier à la communauté tout en laissant libre ce “flou” sur mon orientation sexuelle exister paisiblement. Je te laisse ici un extrait d’une réponse d’une collègue que je trouvais intéressante:
Tu as la liberté de t’identifier au terme qui te définit le mieux quant à ton orientation sexuelle et romantique. Ainsi, si tu trouves par exemple, que la pansexualité te représente mieux, ou alors le terme lesbienne ou même le terme hétérosexuelle, tu as toujours l’option d’explorer leur définition pour découvrir quel mot s’accorde le mieux avec ton ressenti. Aussi, l’orientation sexuelle peut être différente de l’orientation romantique. Une personne pourrait être, par exemple, bisexuelle et homoromantique. Ce n’est donc pas parce que nous ressentons de l’attirance sexuelle par un genre que nous ressentons absolument de l’intérêt romantique pour ce même genre! Tout cela pour te dire que ton orientation sexuelle est propre à toi et je te souhaite d’être confortable avec ce que tu ressens et ce que tu es, n’oublie pas, toutes les orientations sexuelles sont belles et égales!”
Dans les dynamiques de relations, il existe également des personnes “switch” qui vont donner et recevoir lors des actes sexuels. Cela pourrait être une autre façon d’explorer ta sexualité si tu en as envie. Je trouve que la communication fait une grande différence lors de rapport sexuel. Les besoins de chaque personne sont différents et peuvent changer lors d’un même rapport alors il est important d’être à l’écoute de soi-même et de l’autre. Cela peut se faire en se donnant des petites indications, de proposer d’essayer de nouveaux rôles, de nouvelles positions ou encore des jouets sexuels ensemble pour apporter de la nouveauté, etc. Pour l’odeur, il est certain que le sujet peut être délicat et que les personnes avec des vagins n’ont pas nécessairement le contrôle de l’odeur de leur sécrétion. Toutefois, il est possible d’essayer de réaliser les activités sexuelles dans la douche (où l’eau va se mélanger) ou encore d’utiliser un lubrifiant (même ceux sans saveur à base d’eau ont quand même un goût).
Lorsque tu te demandes si ton attirance pour les femmes vient de ta peur des hommes, je te rassure, peu importe si c’est le cas ou non, ton attirance est valide. Le plus important c’est de savoir comment tu te sens en ce moment. Est-ce que tu te sens en confiance avec tes partenaires? Est-ce que tu sens que tes limites sont respectées? Est-ce que ton consentement (que tu peux toujours retirer à n’importe quel moment) est respecté? Comme dit plus tôt, l’orientation sexuelle peut changer dans le temps et donc, il est possible que pour l’instant le dégoût que tu dis ressentir pour les hommes ne te donne pas envie d’entamer une relation amoureuse ou sexuelle avec l’un d’eux. Cela ne veut pas dire que ça ne va pas changer (il n’y a que toi qui va pouvoir le découvrir) et le fait de trouver un garçon gentil et beau ne disqualifie pas les émotions que te ressens envers les femmes, ces sentiments peuvent coexister. Il n’y a que toi qui décider des termes qui te correspond le mieux! Aussi,  nous sommes des êtres humains qui ont une nature sociale et donc, il est naturel de vouloir être aimé même pour les gens avec une grande confiance en elleux. Il est certain que je t’invite à consulter un.e professionnel.le de la santé comme un.e psychologue ou un.e sexologue si tu veux approfondir ce questionnement en considérant les abus que tu as subis. Je n’ai malheureusement pas tous les outils pour pouvoir t’aider. Voici quelques ressources dans ta région qui pourraient t’aider:
CALAS (victimes d’agressions sexuelles) : 819-771-1773
Interligne : 1-888-505-1010
Tel aide (ailleurs au Québec) : 1-800-567-9699
Tel jeune : 1-800-263-2266 (Texto : 514-600-1002)
Lien des numéros de téléphone: http://centredaide247.com/ressources-daide/
TEL-AIDE OUTAOUAIS
Ligne d’écoute
Outaouais: 819 775-3223
Association des Sexologues du Québec : https://associationdessexologues.com/repertoire-des-membres/
J’espère avoir pu t’aider un peu à cheminer dans tes réflexions, mais si ce n’est pas le cas ou que tu as encore des questions n’hésite pas à nous réécrire cela nous fait plaisir!
Au plaisir,
Mégane (elle/la)

About Mégane

Je m'appelle Mégane (elle/la) et je suis étudiante en ergothérapie à l'Université du Québec à Trois-Rivières. De nature curieuse, j'adore en apprendre plus sur les gens qui m'entourent et les différentes expériences qu'iels peuvent vivre. Je m'intéresse particulièrement à la grossophobie, au racisme et à la santé mentale. Je suis également l'heureuse propriétaire de 2 chats, Marguerite et Tournesol, et j'espère un jour vivre dans un petit cottage dans le milieu de la forêt entouré de fleurs et d'un jardin ce qui illustre bien ma nature optimiste considérant mon incapacité à garder un cactus en vie.

Leave a comment