Est-ce possible d’être lesbienne et asexuelle?


Depuis 3-4 ans j’ai découvert que j’étais attirer envers les filles. Physiquement je suis attirée envers elles. Mais depuis quelques jours, je me suis posée la question de si j’aimerais avoir des relations sexuelles avec ma partenaire quand je vais en avoir une plus tard. Je n’ai jamais été en couple. Mais depuis quelques jours je me suis vraiment posé la question à savoir si je voudrais des relations sexuelles avec ma futur partenaire plus tard ou pas…Je ne sais pas si c’est le fait que je suis timide et aucune confiance en moi que je me dis que je n’en veux pas ou bien que c’est le fait que juste je n’en veux pas. Si c’est le fait que je n’en veux juste pas, est-ce possible d’être lesbienne ( trouver une fille super belle, l’embrasser ) mais ne pas avoir avoir de relation avec elle ( être asexuelle ? )

 

Merci pour votre réponse si vous répondez !

Lilly

Salut Lilly,

 

Merci de nous faire confiance. La première chose que j’aimerais te répondre c’est que tu peux très bien être lesbienne et asexuelle! Dans plusieurs couples (de filles, mais aussi indépendamment du genre des personnes) les partenaires n’ont pas d’intérêts ou de besoin importants en lien avec les relations sexuelles. C’est quelque chose qu’il est possible de discuter avec son amoureuse. Tu n’es pas la seule personne à être attirée par les filles et à ne pas désirer de relations sexuelles pour une multitude de raisons différentes.

 

C’est un peu la différence entre l’orientation sexuelle et l’orientation romantique : c’est possible de trouver des personnes vraiment belles et attirantes, de vouloir des relations intimes et romantiques sans vouloir entrer dans des relations physiques/sexuelles.

 

Dans ta question, tu nommes que ta timidité et ton manque de confiance en toi pourraient avoir un impact sur ton asexualité. C’est peut-être possible, mais il y a des personnes asexuel·le·s très extraverti·e·s et confiant·e·s, et des personnes qui ne sont pas asexuel·le·s et qui une personnalité plus réservées ou des difficultés à reconnaître leurs qualités et leur valeur. L’un n’est pas toujours lié à l’autre tu vois. C’est possible qu’avec le temps, la pratique, l’expérience et le travail sur toi-même tu finisses par gagner de la confiance et de l’amour propre. C’est ce que je te souhaite en tout cas, tu mérites d’être heureuse et rassurée dans tout ce que tu apportes de positif par ta simple existence, tout comme n’importe quelle autre personne.

 

La sexualité peut aussi être un peu comme ça, il y a une possibilité qu’un jour ta vision, tes préférences et tes besoins changent graduellement. Il peut arriver que nos goûts changent et que nos désirs évoluent, particulièrement pendant/autour de l’adolescence. Mais pas toujours non plus, c’est difficile à prévoir mais c’est entièrement possible que tu demeures lesbienne et asexuelle toute ta vie aussi.

 

Au besoin, tu peux lire cette réponse (Comment faire pour rencontrer d’autres personnes asexuelles au Québec?). Ça peut vraiment être cool parfois de pouvoir discuter avec d’autres personnes ayant un parcours similaire au nôtre. 🙂

 

J’espère que ça répond un peu à ta question!

 

Maxime, intervenant·e pour AlterHéros

Iel/they/them, accords neutres


About Maxim-e

Impliqué‧e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxim·e a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent‧e amateur‧e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.

Leave a comment