#grossesse
#identité de genre
#intersexuation
#naissance
#sexe assigné
#Transition
5 October 2022

Dès avant ma naissance mon père exigeait que ma mère lui donne un garçon. Je suis certaine que la détermination de mon sexe de naissance provient du fait que mon père à imposé à ma mère de mettre au monde un garçon. J'aimerais savoir si cela est possible?

Après des dizaines d’années,mon identité sexuelle et de genre m’a ete réatribuée par vaginoplastie en avril 2022.

Bien qu’enfin j’ai le droit d’être moi, ne(e) en 1964 été déclarée de sexe masculin à l’état civil alors que l’on avait annoncé la naissance d’une fille ???

Dès avant ma naissance mon père exigeait que ma mère lui donne un garçon, j(jetant de la viande sur la table il crait :”avec ça tu me donneras peut être un garçon”) je suis certaine que la détermination de mon sexe de naissance provient du fait que mon père à IMPOSÉ à ma mère de mettre au monde un garçon .

J’aimerais savoir si cela est possible…

Pour ma part j’ai un souvenir bien ancré au plus profond de ma mémoire prénatal n’ayant pas la capacité d’oublier un seul événement passé.

 

Émilie Grandmont

Bonjour Isabelle!

 

Merci de faire confiance à notre équipe pour répondre à votre question. Votre question est très intéressante, mais surtout, assez complexe à répondre! N’étant pas une professionnelle sur le sujet du développement foetal, mes connaissances sont assez limitées, mais je peux toutefois donner quelques pistes.

 

Alors, la connaissance scientifique générale est que, le seul facteur qui influence la détermination du sexe lors du développement foetal, c’est le spermatozoïde qui réussira à féconder l’ovule. Étant donné que l’ovule porte toujours le chromosome X, si le spermatozoïde qui réussit porte le chromosome X, cela veut dire que le fœtus portera les chromosomes XX et développera ainsi, la plupart du temps (on parlera de l’intersexuation au prochain paragraphe), un utérus, une vulve et un vagin. Si le spermatozoïde porte le chromosome Y, le fœtus portera les chromosomes XY et développera, la plupart du temps, des testicules et un pénis. Ce que ça signifie, c’est que le sexe est déjà déterminé dès que l’ovule est fécondée par le spermatozoïde. Il n’y aurait donc pas de manière d’influencer un changement quelconque pendant que le fœtus se développe. Le seul moment pendant lequel il pourrait (peut-être) être possible d’influencer la détermination de son sexe, ce serait au moment d’avoir la relation sexuelle dans le but d’avoir l’enfant, avec quelques méthodes non prouvées scientifiquement.

 

Cependant, ce contenu que je viens d’expliquer ne prend pas en compte l’existence des personnes intersexes, qui présentent des caractéristiques sexuelles ne correspondant pas entièrement aux définitions binaires du masculin et du féminin. Ces variations sexuelles naturelles peuvent se présenter de plusieurs manières, que ce soit au niveau des organes génitaux, des gonades, des hormones, des chromosomes ou des organes reproducteurs. Alors, étant donné que l’intersexuation est très diversifiée, il se peut que celle-ci se remarque à la naissance, à la puberté, à l’âge adulte ou alors jamais. Quelques exemples pourraient être qu’une personne possède les chromosomes XX (donc dits féminins) et possède un pénis et des testicules commes organes génitaux externes, qu’une personne possède un utérus (et/ou un/des ovaires) et un pénis, qu’une personne possède une vulve ainsi qu’une testicule interne, qu’une personne possède une vulve avec un clitoris plus allongé que ce qui est considéré « typique », etc. Les personnes intersexes vivent, encore aujourd’hui, de l’invalidation médicale de leur identité sexuée et de leur corps, de la violence et des douleurs psychologiques et physiques, se faisant souvent imposer des chirurgies invasives et irréversibles à l’enfance, sans la possibilité de donner leur consentement éclairé, dans le but de les « normaliser » ou de les insérer dans les cases binaires « fille » ou « garçon ». Il est donc possible aussi chez certaines personnes intersexes que le sexe ayant été déterminé lors d’une amniocentèse (à l’aide des chromosomes identifiés), ou même lors d’une échographie, ne concorde pas avec les organes génitaux externes (reconnus selon la norme binaire) lors de la naissance. Si vous souhaitez en lire davantage, voici quelques articles ici, ici et ici.

 

Pour conclure sur les possibles causes de cette différence entre le sexe déterminé avant et après la naissance, il se peut que ce soit simplement à cause d’une mauvaise interprétation de l’échographie, ce qui arrive un peu moins souvent aujourd’hui, mais ça devait être plus fréquent en 1964!

 

Je suis désolée de ne pas pouvoir répondre d’une manière plus claire à votre question. J’espère tout de même que ces quelques pistes pourront apporter certains points à votre réflexion!

 

N’hésitez pas à nous recontacter au besoin,

 

Émilie (elle/she), pour AlterHéros

 

Similaire