Comment trouver un médecin de famille pouvant offrir un accompagnement en hormonothérapie à Montréal?


Bonjour, j’ai un médecin de famille et je ne me sens pas à l’aise de lui parler de transition et j’ai besoin d’aide car je ne sais plus quoi faire.

Je suis une personne assigné male à la naissance.

J’ai rencontré une travailleuse sociale et un psychologue et tout deux m’ont dit que j’avais besoin d’un médecin de famille pour commencer mes démarches vers une transition hormonale.

Je ne sais pas ou chercher pour un médecin de famille et je voulais savoir si vous offrez ou connaissez un organisme qui accompagne les personnes transgenres dans leur cheminement.

Je me sens perdu et ne sais pas comment me trouver un médecin pour commencer mes démarches.

Au plaisir, Jae/Jay

Bonjour Jae!

 

Merci de nous écrire. Je comprends que tu te sentes pris.e au dépourvu, sans les contacts et l’expérience, il peut être difficile naviguer le système de la santé, les longues périodes d’attente, et les professionnel.le.s qui manquent d’information et d’empathie.

 

Pour ce qui est de trouver un nouveau médecin de famille pour se faire prescrire l’hormonothérapie, voici les infos que je peux te partager. Il s’agit des plus récentes que je peux trouver, mais ça peut changer et évoluer rapidement aussi.

 

Les gens de Projet 10 gardent à jour une liste de différents services trans friendly/affirmatifs. Voici les contacts qui pourraient t’intéresser :

  • Clinique l’Agora (Dr Pierre Côté, Dr. Antoine Cloutier-Blais) – (514) 285-5500
  • Clinique l’Actuel (Dr Leclerc) – (514) 524-1001
  • Clinique du 1851 (Dr Charles-Olivier Basile)- (514) 524-7564
  • Clinique Quorum (Dr. Jonathan Picard) – (514) 360-0614
  • Clinique La Licorne (Dr Robert Pilarski) – (514) 532-0828
  • Hôpital Ste-Justine (Dr Lyne Chiniara)
  • Force Medic (Dr Serge Keverian) – (514) 481-1814
  • Le centre Meraki et l’organisme à Deux Mains offraient des suivis pour l’hormonothérapie jusqu’à récemment, mais n’acceptent plus de nouvelles demandes pour l’instant.

 

Et si ces endroits ne fonctionnent pas, l’ISMH compile une liste des professionnel.le.s de la santé trans-affirmatifs disponible publiquement avec d’autres noms.

 

Il est recommandé de multiplier les demandes et de s’inscrire sur plusieurs listes d’attentes afin de recevoir un suivi le plus rapidement possible.

 

Je veux aussi te parler d’un nouveau site qui a été lancé la semaine passée : https://transitionner.info/

 

Il s’agit d’une mine d’information sur la transition médicale en contexte québécois, qui sera encore bonifiée dans les mois à venir. Le site explique entre autres le processus d’accès aux hormones, les documents/lettres dont tu auras possiblement besoin (ta psychologue et/ou ta travailleuse sociale pourraient peut-être t’aider avec cela?), les effets possibles, leur temps d’apparition en général, etc.

 

L’ASTT(e)Q et l’ATQ sont des organismes qui travaillent avec des personnes trans et non-binaires et iels seraient probablement bien outillé.e.s pour t’accompagner à travers tes différentes démarches.

 

Finalement, il existe des groupes Facebook (CHANGE NAME IF YOU WANT, Personnes non-binaires du Québec (territoires non-cédés) QC non-binary folx, NB Francophone : Non-Binaire Queer Androgyne Genderfluid Agenre Xénogenre, il y en a d’autres) qui rassemble des personnes trans et non-binaires, dont plusieurs sont déjà passé.e.s par ces étapes ou sont en train de le faire. Les conseils et le soutien de ces personnes peuvent être absolument inestimables.

 

J’espère que ces quelques pistes te seront utiles. Prends soin de toi et n’hésite pas à nous écrire à nouveau au besoin.

 

Solidairement,

 

Maxime, intervenant.e pour AlterHéros

Iel/they/them, accords neutres


About Maxim-e

Impliqué‧e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxim·e a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent‧e amateur‧e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.

Leave a comment