21 février 2024

Comment faire mon coming-out à ma famille en tant que fille bisexuelle?

Bonjour je m appele Hanna et j’ai 12 ans récemment je me suis rendu compte que j aimait une fille alors que j’avais toujours aimé des garçons…Je me suis rendu compte que j’étais bisexuel.J ‘aimerai bien le dire à mes parent mais j’ai peur de leur réaction même si un grand oncle à moi est homosexuel. Je l ai dit à la fille elle ne me parle plus ne m’approche plus…bref…je sais pas comment le dire à mes parent et ma famille j ai peur qu’ils me jugent comment je peux faire ?

Jeanne

 
Salut Hanna ! Merci beaucoup pour la confiance que tu portes envers AlterHéros. Il n’est pas toujours évident d’aborder ce type de questions, c’est donc tout à ton honneur d’avoir pris la peine de nous écrire!
 
Si je résume ta situation, de récents sentiments amoureux pour une fille t’ont fait réaliser que tu es bisexuelle. Tu as envie de t’ouvrir à ce sujet avec les membres de ta famille, mais tu crains leurs réactions. Tu mentionnes aussi avoir révélé tes sentiments à la fille en question, laquelle ne t’adresse plus la parole depuis. Tu te demandes comment t’y prendre pour dévoiler ton orientation sexuelle à ta famille. C’est exact ?
 
D’abord, merci de faire confiance à l’équipe d’AlterHéros pour te soutenir. Même si les mentalités évoluent vers une plus grande acceptation de la diversité sexuelle, dévoiler son orientation sexuelle à ses proches (faire son coming-out) est, pour plusieurs d’entre nous, une étape angoissante. Je comprends donc très bien ton inquiétude et je ferai de mon mieux pour te rassurer et te guider !
 
Exprimer nos sentiments amoureux à autrui, c’est se montrer vulnérable. C’est s’exposer à la fois à une grande joie et à une grande déception. C’est donc très courageux. D’autant plus quand il s’agit de déclarer notre amour à une personne qui n’est pas du genre opposé, étant donné que nous vivons dans une société hétéronormative qui normalise et glorifie les relations hétérosexuelles. Ainsi, je te félicite d’avoir osé être honnête envers toi-même et envers cette fille. Je suis consciente que tu es probablement déçue de sa réaction. Peu importe ce que ce refus te fait ressentir, c’est parfaitement légitime. Tout le monde se frappe à des refus ou des rejets à un moment ou à un autre. Ne perd surtout pas confiance et continue de communiquer ce que tu ressens !
Maintenant, en ce qui concerne ta famille, sache qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise manière de faire son coming-out. Tu as toute la liberté de créer ce moment à ta façon. Prend le temps de te demander de quelle manière tu te sens le plus à l’aise de le faire. Préfères-tu l’annoncer à une seule personne à la fois ? À plusieurs personnes en même temps ? De vive-voix ou par écrit ?  Souhaites-tu que vous preniez le temps d’en discuter tout de suite ou préfères-tu faire ton annonce et leur laisser le temps d’assimiler la nouvelle ? Il n’y a pas de formule magique… Reste toi-même, explique à tes proches ce qui en est, ce que tu ressens et de quelle manière tu espères qu’ils prendront la nouvelle. Tu peux leur exprimer ton besoin de support et d’acceptation.
 
Tu peux aussi te « pratiquer » en faisant ton coming-out à un.e ami.e ou un membre de ta famille que tu sais ouvert.e et favorable à la bisexualité. Cela te permettra de te sentir plus confiante et de trouver les mots pour exprimer ce que tu ressens, sans avoir la crainte du jugement ou d’une mauvaise réaction. Aussi, dis-toi que le bon moment pour faire ton coming-out est celui que TU juges opportun. D’une part, rien ne presse et tu peux totalement attendre avant d’en parler si tu sens que c’est mieux pour toi. D’autre part, si tu ressens une sorte d’urgence, un besoin de dévoiler cet aspect de toi-même le plus rapidement possible, tu n’as pas à attendre. Écoute-toi !
 
Tu mentionnes que ton grand-oncle est homosexuel. Ainsi, peut-être as-tu une petite idée de la manière dont ta famille perçoit l’homosexualité ? Je pense que cela peut être positif pour toi que ta famille connaisse déjà personnellement une personne qui n’est pas hétérosexuelle. Ils auront probablement ainsi moins de préjugés. Par ailleurs, si tu te sens à l’aise de le faire, tu pourrais t’ouvrir à ton grand-oncle au sujet de ta bisexualité et l’interroger sur son expérience et son coming-out auprès des membres de votre famille. Cela te rassurerait peut-être.
 
Sois optimiste et ne te fais pas trop de souci; dans la question que tu nous poses, il n’y a pas d’indice qui me laisse supposer que ta famille est homophobe. Il est donc tout à fait possible que ton annonce suscite des réactions positives. Je te le souhaite ! Les gens qui t’aiment te supporteront, et ce, peu importe ton orientation sexuelle. Si les réactions des membres de ta famille ne sont pas favorables suite à ton coming-out, dis-toi qu’ils ont peut-être besoin d’un peu de temps pour se faire à l’idée. Tu sais, le modèle du couple hétérosexuel est tellement ancré dans nos sociétés qu’il représente parfois un défi à déconstruire, à remplacer par un autre. Ta démarche te demandera peut-être de t’armer de patience et de résilience. Bien sûr, je trouve malheureux qu’il en soit ainsi.
 
Tu n’es pas responsable de la réaction des autres à cette annonce. Tu as le droit d’aimer et de désirer qui tu veux. Si tes proches s’en trouvent perturber, cela leur appartient. Rappelle-toi que tu n’as pas à endurer leurs commentaires négatifs et que tu as toutes les raisons d’être fière de qui tu es.
Je termine en t’informant du fait que plusieurs réponses traitant de la bisexualité et du coming-out figurent sur le site d’AlterHéros. Tu peux les trouver en cliquant sur l’onglet « questions posées » et en inscrivant « coming-out » ou « bisexualité ». Je t’en recommande quelques-unes :

Bonne chance avec tout cela et n’hésite pas à nous réécrire si tu en ressens le besoin ! Tu peux nous tenir au courant de ton cheminement en lien avec ton coming-out. Nous sommes là pour toi 😊
Jeanne

Similaire