Comment faire mon coming-out à ma famille avec une mère biphobe et transphobe?


Bonjour. Je suis Noë, 16 ans, bisexuel et gender fluid. Je suis par la naissance une femme or je préfère qu’on me parle avec les pronoms masculins. Comment le faire comprendre à ma famille, sachant que ma mère est extrêmement biphobe et transphobe et qu’elle a déjà très mal réagit suite à mon CO en tant que bisexuelle et biromantique? Elle ne sait pas que je suis gender fluid et, lorsque j’ai essayé d’aborder ce sujet, m’a dit mot pour mot: « Tu es née femme donc tu resteras femme! Tu ne peut pas être autrement que bien dans ton corps ! ». Sachant que j’ai fait pendant de nombreuses années des crises de dysphorie et que j’ai très peur que cela recommence suite à mon CO, je voudrais des conseils pour pouvoir appréhender ses insultes.
Merci beaucoup
Noë
Bonjour  Noë,
Quel joli prénom!
Premièrement, je souhaite dire que tu as bien du courage de vouloir effectuer ton coming-out. Si je comprends bien, tu ferais un second coming-out, afin de clarifier ton identité de genre avec ta famille? Tu dis avoir des craintes en ce qui a trait à la réaction de celle-ci. Il est tout à fait valide d’avoir des craintes après cette discussion très difficile que vous avez eue en lien avec ton orientation sexuelle et romantique par le passé.
Le genre est bien personnel à chacun.e d’entre nous. Tu as le droit de prendre tout le temps dont tu as besoin pour réfléchir à la façon dont tu souhaites faire ton coming-out et rien ne t’oblige à le faire maintenant si tu ne te sens pas prêt.e ou pas en sécurité. C’est un processus important qui t’appartient entièrement et il n’y pas de mode d’emploi. Cependant, je peux te donner quelques conseils qui j’espère pourront t’éclairer dans ta réflexion !
Concernant ta fluidité dans le genre, en as-tu déjà fait part à des gens de ton entourage? Si oui, je t’inviterais à effectuer ton coming-out en présence d’une personne de confiance afin de t’offrir du soutien, et aussi de l’effectuer dans un endroit où tu te sens en sécurité. Autrement, tu pourrais offrir une brochure sur les réalité trans et genderfluid à ta mère et ou lui écrire une lettre si cela peut simplifier les choses le temps que tu ailles chez un.e ami.e pour lui offrir le temps de décompresser et toi le temps de souffler. Il n’y a pas de phrases magiques qui pourraient atténuer la douleur que ses mots peuvent te causer, mais je crois que de te garder bien entouré pourraient t’aider à panser les blessures de ses insultes comme tu l’as nommé.
Ton coming-out t’appartient. Tu peux prendre tout le temps dont tu as besoin surtout si tu crois que ta sécurité puisse être mise en danger. En effet, être bien dans son corps, c’est être en concordance avec nos choix et nos ressentis, mais c’est aussi préserver son intégrité physique et mentale.
En terminant, j’aimerais te partager les ressources suivantes pour ton information et celle de tes parents si jamais tu ne sais pas comment l’exprimer avec le stress et l’anxiété que ce processus peut apporter. Peut-être que cela pourraient aussi atténuer les insultes causées par l’ignorance d’une situation.
Au sujet de la fluidité des genres, je te propose cet article. Je laisse également une réponse rédigée par Phillie, une personne non binaire qui collabore aux côtés d’AlterHéros sporadiquement! La voici. Finalement, un site web assez chouette qui pourrait t’être utile: Genres Pluriels ! Si tu habites au Québec et que tu fréquentes l’école secondaire, pourquoi ne pas créer une Alliance Genres, Identités et Sexualités (AGIS)?
Avant de conclure, si tu jamais tu habites en France, je me permets de te parler de l’association « C’est comme ça ». Il s’agit d’une association qui soutient les jeunes LGBT+ ou en questionnement. Les personnes impliquées dans cette association pourraient t’indiquer quels groupes sont présents dans ta région, et ainsi de permettre de rencontre d’autres jeunes vivant une situation similaire à la tienne.
Je t’envoie tout plein d’amour et j’espère que cette réponse t’aura suffisamment outillé afin de te permettre d’effectuer ton coming-out selon tes limites et tes besoins. Je t’invite à nous réécrire si jamais tu as d’autres questions.
Mel – AlterHéros


Leave a comment

One thought on “Comment faire mon coming-out à ma famille avec une mère biphobe et transphobe?