Comment faire accepter à ma conjointe mon amour envers le port de lingerie féminine?


J’ai 42 ans je suis marié père de 2 enfants mais dès mon adolescence j’ai commencé par piquer les dessous de me soeur et les humer. Aujourd’hui je les achète et j’ai fini par les porter et j’avoue que je me sens très à l’aise avec ces culottes et je porte mem les soutiens gorges rembourré à certains moments. Il m’arrive de marcher et même de voyager avec. Je n’arrive pas à m’en défaire et je les adore chaque jour davantage. Mon épouse n’aime pas quand je les porte au point où je les mets en cachette. Souvent je lui pique a elle soit ses culottes soit ses soutiens gorges.
Comment lui faire accepter cela?

Armand

Bonjour Armand!

Merci grandement pour la confiance que tu accordes envers AlterHéros et nos services! Si je comprends bien, tu apprécies grandement porter des culottes et soutiens gorges féminins. Tu affirmes les apprécier plus chaque jour. Néanmoins, ton épouse n’a pas un regard bienveillant à l’égard de cette pratique, ce qui te pousse à le faire en cachette ou même à lui prendre ses propres culottes et soutiens gorges. Tu aimerais savoir comment lui faire accepter cela.

J’aimerais d’abord préciser qu’il s’agit ici de tes propres préférences vestimentaires. Et que cette préférence vestimentaire ne constitue pas nécessairement un indicateur de ton orientation sexuelle, de ton identité de genre ou d’une quelconque déviance. Tu peux sans problème être un homme qui aime les femmes et qui apprécie porter des sous-vêtements traditionnellement associés à la féminité. Les vêtements font partie de notre enveloppe externe. Ils sont un mode d’expression qui peut être utilisé pour communiquer plusieurs aspects de notre identité (comme notre genre ou notre orientation sexuelle), mais pas nécessairement non plus! C’est d’abord et avant tout des morceaux de tissu qui ont comme principal pouvoir de nous faire sentir bien.

Par exemple, dans cette question, quelqu’un nous demande si le fait de vouloir porter des culottes au lieu de porter des caleçons fait de lui un.e travesti.e. Voici une partie de la réponse:

Maintenant, pourquoi as-tu cette envie de porter des culottes? J’ai quelques pistes de réflexion pour toi. D’abord, je vais te dire ce que je pense des vêtements faits pour les hommes : ils sont tellement ennuyeux! Les femmes ont souvent beaucoup plus de choix de coupes, de couleurs, de tissus, de motifs que les hommes dans les magasins de vêtements, de sous-vêtements et de souliers. Alors, pourquoi s’empêcher d’aller de l’autre côté de l’allée pour chercher des vêtements qui nous excitent et nous remplissent de joie? Ce n’est pas parce que tu es un homme cis que tu n’as pas le droit de te sentir joli toi aussi. Et si ce sont des culottes qui ont cet effet sur toi, pourquoi s’en priver? Qu’en penses-tu?

Par ailleurs, il y a une notion d’interdit qui est associé au fait de porter des vêtements dits « de femme » quand on est un homme. Cela peut être très excitant, de faire des choses qui sont inhabituelles ou « défendues ». Penses-tu que ça a un rôle à jouer dans l’excitation que tu ressens? Si oui, tant que tu te sens bien là-dedans, profites-en 😉

Bref, c’est tout à ton honneur d’avoir trouvé un type de vêtements dans lequel tu te sens bien et que tu as envie de porter au quotidien! Néanmoins, cela semble poser problème auprès de ton épouse. C’est pourquoi la suite de cette réponse se penchera sur comment ouvrir la discussion avec ta copine sur tes différentes envies d’exploration vestimentaire.

Ce désir de porter des culottes et soutiens gorge ne définit pas qui tu es et ne définit pas votre relation de couple. Il s’agit d’une pratique vestimentaire aussi valide que toutes les autres types de vêtements! Cela peut être un point intéressant à emmener pendant vos futures discussions à ce sujet. Avez-vous eu l’occasion de discuter ensemble plus en profondeur de ce sujet? Voici des pistes de questions à vous poser ou des pistes de dialogue à ouvrir :

  • Pourquoi aimes-tu porter ce genre de vêtements? Comment te sens-tu lorsque tu portes ces sous-vêtements féminins? En quoi ces vêtements entretiennent ton bonheur au quotidien? Est-ce que tu associes principalement cela à ton bien-être en général? Ou est-ce que tu connotes cela à une forme d’excitation sexuelle?
  • Pour quelles raisons ton épouse est-elle fermée à cette pratique? Est-ce qu’elle y associe des idées négatives en particulier? Est-ce qu’elle y fait un lien avec ton orientation sexuelle ou ton identité de genre? Quelles sont ses peurs à ce sujet? Est-ce qu’elle a un avis différent lorsque vous êtes à l’intérieur de la maison versus à l’extérieur de la maison? Est-ce qu’elle craint pour ta sécurité lorsque tu te promènes à l’extérieur avec un soutien gorge? Est-ce qu’elle craint que tes enfants soient au courant de cet intérêt pour la lingerie? Est-ce qu’il y a des motivations religieuses derrière son discours? Serais-tu confortable de pouvoir répondre à ses différentes questions et de la rassurer sur certaines peurs qu’elle pourrait y avoir?
  • Serait-ce possible d’établir un contrat entre vous?
    • Par exemple, elle pourrait sélectionner quelques paires de soutiens gorge et de culottes qu’elle serait prête à t’offrir ou bien aller magasiner ce type de vêtements ensemble qui te seront dédiés uniquement?
    • D’établir certains moments ou situations avec elle où tu pourrais porter ces vêtements sans craindre ses réactions parfois négatives? Par exemple, il peut être nommé que tu as le droit de porter ces vêtements le soir lorsque vous êtes ensemble ainsi que certaines nuits?
    • Est-ce qu’il y a d’autres facettes d’habillements que tu aimerais possiblement explorer aux côtés de ton épouse et qu’elle pourrait t’être une conseillère ou même une guide?
  • Lui préciser que peu importe son avis concernant la lingerie féminine, tu ressentiras sûrement encore le besoin de porter des vêtements féminins… et quant ce sens, tu souhaites simplement que cet intérêt puisse prendre place dans le plus grand des respects mutuels.
Il est aussi important d’écouter notre partenaire afin de respecter ses limites : par exemple, notre partenaire n’a peut-être pas envie que chaque discussion ne tourne autour de sous-vêtements féminins. Et c’est primordial de respecter cela. Néanmoins, il s’agit de ton propre corps et de tes propres envies d’habillements et je peux comprendre qu’on puisse ne pas se sentir super confortable à l’idée que notre partenaire ne nous appuie pas dans ces démarches et qu’elle veuille possiblement contrôler la façon que l’on s’habille. Il peut être possible que ton épouse ne soit pas confortable au fait de se faire voler certains de ses propres vêtements, c’est pourquoi je t’encourage à ne pas lui voler des vêtements sans son consentement. Tu as déjà nommé être à l’aise d’en acheter par toi-même : c’est très bien! Tu peux ainsi te faire ta propre collection et peut-être même pouvoir les comparer aux côtés de ton épouse lorsqu’elle se sentira suffisamment à l’aise! Tu peux aussi l’inviter à magasiner avec toi et l’inclure dans l’exploration de ces nouveaux habillements.
Bref, je t’invite donc à ouvrir un dialogue à ce sujet avec ton épouse en lui précisant tout le sérieux de tes goûts et intérêts vestimentaires et de prendre le temps de répondre à ses différentes questions et sentiments de peur. N’hésite pas à adresser tes réflexions et tes malaises en parlant au «Je». Par exemple : «J’aimerais que tu puisses être à mes côtés lorsque je porte ces vêtements. Je ne me sens pas soutenu par mon épouse en ce moment et cela me rend inconfortable». Il est important d’en discuter librement, puisqu’il s’agit d’une facette de ton identité et de tes intérêts qui occupe sans aucun doute une place importante dans ton bonheur au quotidien. Il est ainsi souhaitable d’ouvrir un dialogue afin que votre couple puisse trouver un équilibre entre les limites de ton épouse et ton souhait de porter plus souvent ces vêtements.

Si cela t’intéresse, je t’invite à lire la réponse de mon collègue Séré qui pourra compléter mes présents mots : Dois-je associer le port de lingerie à une déviance sexuelle ou au fait que je nie inconsciemment que je suis d’une autre orientation sexuelle ?

J’espère que tu te sens un peu plus outillé maintenant. Au plaisir de te relire pour une autre question, au besoin !
Chaleureusement,
Guillaume (il/he), pour AlterHéros

About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment