Comment dire à mes parents que je suis non-binaire?


Bonjour, j’aimerais savoir comment dire à mes parents (assez ouvert d’esprit) que je suis non binaire. Je l’ai déjà dit a certain.es de mes ami.es (dont un.e ou deux non binaire aussi ) mais il y en a une en particulier qui n’a pas l’air de comprendre même si je lui explique ce que c’est et elle ne veux pas m’appeler par ” Noa ” ( prénom mixte que je me suis choisi )  car c’est le prénom de son neveu !  elle ne comprends pas que c’est important pour moi ! J’ai donc encore plus peur d’en parler à mes parents enfin ma mère au moins car mon père je ne sait pas si je suis encore bien prêt.e. Voilà j’aimerai bien que vous m’aidez à le dire à mes parents. Encore merci et bonne soirée/journée.

Jane (enfin Noa )

Salut Noa!

 

Merci de nous faire confiance avec ta question, ça me fait plaisir d’y répondre et j’espère que ça pourra t’aider un peu. Félicitations pour avoir amorcé ton processus de coming out! Je sais que ça peut être très stressant, surtout les premières fois, alors tu peux être fier.e de toi! 

 

Je suis heureux d’entendre que tes coming out auprès de tes ami.e.s ont été en général bien reçus. Toutefois, c’est sûr que c’est décevant quand quelqu’un ne réagit pas très positivement. Je crois comprendre qu’elle ne comprend pas très bien ce que signifie être non-binaire? Si tu le souhaites, tu peux lui expliquer comment tu te sens pour qu’elle comprenne mieux pourquoi tu préfères être appelé Noa, mais bien sûr, tu n’es pas obligé.e de te justifier si tu n’en as pas envie. C’est une marque de respect d’utiliser le prénom approprié d’une personne, peu importe si ce prénom est nouveau ou non, officiel ou non, et tu es tout en fait en droit de demander son utilisation. Si une de ses connaissances cisgenres s’appelait Noa, ton amie ne s’y opposerait pas, n’est-ce pas? Est-ce que tu penses que lui expliquer en ces termes l’aiderait à comprendre que ce n’est pas différent dans ton cas? Sinon, je ne sais pas si tu as un surnom que tu aimes qu’elle pourrait utiliser, ou t’appeler par Noa “Nom de famille”. À vous d’en discuter, mais comme c’est ton prénom, bien sûr tu n’as pas à accepter de compromis qui ne te conviennent pas. 

 

En ce qui concerne le coming out à ta mère et à ta famille, tu dis que la réaction de ton amie t’as rendu.e un peu appréhensif.ve par rapport à ce sujet même si tu sais que tes parents sont ouverts d’esprit, est-ce que j’ai bien compris? Comme tu l’as vécu, il est malheureusement difficile de prédire comment va réagir son interlocuteur.ice, mais certaines personnes peuvent aussi nous surprendre positivement au-delà de nos attentes! Je te souhaite que ce soit le cas pour tes parents. Tu peux tâter le terrain si tu veux en essayant de leur parler d’un personnage d’une émission de télé ou d’une célébrité ayant fait un coming out par exemple. 

 

Si je comprends bien, tu souhaiterais en parler à ta mère en premier? Je ne connais pas ta situation familiale mais est-ce que tu penses que ta mère pourrait en parler à ton père avant que tu sois prêt.e? Si oui, ça peut être quelque chose à considérer. De plus, si tu penses que faire un coming out compromettrait ta sécurité, il demeure possible d’attendre d’être indépendant.e et de prioriser ton bien-être. Aussi, de façon générale, c’est toujours une bonne idée d’avoir un réseau de soutien sur qui tu peux t’appuyer. J’ai lu que tu as déjà des ami.e.s non-binaires ou non avec qui tu te sens confortable, ce qui est très cool. Si jamais tu souhaites discuter avec d’autres jeunes 2SLGBTQIA+, voici certaines ressources qui pourraient t’intéresser. Je ne connais pas ta localisation géographique, donc sens-toi libre de nous réécrire pour plus de ressources, ou pour n’importe quelle autre raison d’ailleurs. 🙂 

 

Québec (Canada) :  

France : 

D’ailleurs, c’est une très bonne idée que tu as de te préparer à faire un coming out, car tu te sentiras beaucoup plus en contrôle et tu auras le temps de prévoir ce que tu veux dire. Comme tu le sais, il existe plusieurs façons de faire un coming out. Tu peux en parler face-à-face, ce qui a comme avantage de favoriser un dialogue, ou par écrit (lettre, courriel, etc.), ce qui a comme avantage de laisser du temps à son interlocuteur.ice d’y réfléchir. Cela dépend aussi de tes préférences personnelles, il y a plusieurs façons de procéder, certaines personnes préfèrent tout expliquer d’un coup, d’autres choisissent d’en parler au cours de plusieurs discussions formelles ou non. Tu peux essayer de réfléchir à ce que tu attends de ta mère à la suite de ce coming out et lui signifier. Souhaites-tu lui demander qu’elle t’appelle Noa, qu’elle utilise différents pronoms? Tu peux lui expliquer que tu aimerais avoir son support, te sentir libre d’en discuter avec elle, te sentir plus authentique, avoir des conseils, etc., dépendant de ce qui s’applique à ton cas. Souvent, expliquer ce qu’on attend de la discussion aide à la structurer et à faire comprendre son point de vue à l’autre personne. Tu peux aussi parler de ce qui ne changera pas et que tu ne deviens pas quelqu’un d’autre, mais que tu leur partages simplement une part de toi-même. Ça peut aussi être une bonne idée de prévenir un.e ami.e, un.e membre de la famille ou un.e frère/soeur qui peuvent être là pour t’épauler et offrir du soutien. Même lorsque tout se passe bien, un coming out peut souvent être un moment émotionnellement intense et ça peut aider d’avoir quelqu’un avec qui en parler si tu penses que ça pourrait te faire du bien. Qu’en penses-tu?

 

Lors d’un coming out, les parents ont souvent beaucoup de questions. C’est encore plus le cas lors d’un coming out non-binaire puisqu’il s’agit d’une réalité moins bien connue par plusieurs personnes. As-tu déjà réfléchi aux questions auxquelles tu t’attends à devoir répondre? Bien sûr, tu n’es pas obligé.e de répondre à des questions qui te mettent mal à l’aise. Je te laisse ici un lien qui en propose quelques exemples, ainsi que d’autres informations utiles pour se préparer à un coming out : 

Je te laisse ici un guide (en 2 parties, une pour la personne qui fait son coming out, une pour les proches) qui peut aussi être utile :

Et voici certaines ressources pour les parents :

J’espère que cette réponse t’a donné quelques pistes, et je te souhaite que tout se passe bien pour ton coming out. On est avec toi, et n’hésite pas à nous réécrire quand tu veux!

 

A.b., bénévole pour AlterHéros

 

PS : Tu peux aussi jeter un coup d’oeil à d’autres questions qui pourraient t’intéresser sur notre site internet! 🙂


About abab

Bonjour, Je suis étudiant.e dans le domaine de la santé et il me fait plaisir de discuter avec vous.

Leave a comment