Avez-vous des conseils par rapport à entretenir sa santé mentale et son estime tout en faisant du online dating avec des hommes?


Bonjour, je cous écris sur des côtés de la culture gaie et de dating qui me “beat down” pas mal. Je suis un homme homosexuel célibataire et assez gêné. Je me demande si vous avez des conseils par rapport à entretenir son mental et son estime tout en faisaint du online dating avec des hommes? Souvent le focus sur le physique ou le très sexuel me fait bizzard. Les gars ne se gênent pas pour me dire ouvertement que je suis pas assez musclé, pas assez grand, pas assez masc, “sorry pas attiré par les asiatiques”, pas assez de poil, pas assez de chair etc… Je comprend que les gens ont des préférences mais ca me fait ch*** que ca soit la premier critère dans une rencontre comme si c’était plus magasiner un objet qu’une rencontre humaine… J’ai pas envie de passer ma vie célibataire mais j’ai l’impression de pas être fait pour les sortes de relations en 2019. On dirait que ce qui est visible c’est le party culture, les hook up, changer de gars comme on change de bobettes. Je me reconnais pas dans ça. Mon entourage suggère de continuer mes loisirs et que je vais finir par rencontrer un gars charmant mais 1- les gens qui disent d’avoir confiance en la vie, c’est toujours des gens en couple qui ont pas l’air de se rappeler c’est quoi être single et 2- je suis pas mal toujours le seul gars dans mes activités.. J’adore mes amies de fille mais on est pas compatible pour la vie amoureuse ou le sexe donc au final je me sens très seul. Je veux pas devenir l’équivalent homo du “nice guy” ou du incel qui en veut au monde entier parce qu’il a pas de relations mais ça me pese de plus en plus lourd. Je suis écrasé et découragé. Est ce que vous connaissez des manières de rencontrer qui sont plus sweet que sexuelles sans lendemain (grindr et tindr ca marche pas trop pour moi)? Et un genre de “code social / conseils” pour dater des hommes gays en étant introverti? Et surtout pour pas craquer devant tous les reproches des critères de beauté super strictes et artificiels, de pas être Blanc, de pas fiter dans la fu**ing culture de glorification du top et du masc 4 masc, d’avoir un pénis de 10 pouces sinon d’être ignoré, de me faire traiter de prude ou de damsel juste parce que je veux oas hook up immédiatement, et les amants selfish qui se tirent dès qu’ils ont joui. Je m’excuse de vous vomir tout ca je suis juste extremement fatigué des rencontres ratées et de me sentir tout seul et repoussant ou ancien.
Merci de me parler.
Mik
 
Salut Mik !
En premier lieu, milles excuses pour le délai de réponse! Si je comprends bien ta situation, tu aimerais avoir des conseils pour naviguer l’univers du online dating avec les hommes sans que cela affecte négativement ton estime de soi. Tu dis que tu n’apprécies pas que le focus soit uniquement orienté vers l’apparence physique et la sexualité. Tu me partages également ta frustration concernant le racisme et les discriminations vécues à l’égards des gars asiatiques sur les applications de rencontre ou envers les garçons qui ne correspondent pas au modèle de la masculinité toxique qui demeure, malheureusement, encore si valorisé auprès des hommes qui ont des relations sexuelles avec d’autres hommes (HARSAH). Tu as raison de ressentir un épuisement dans ce contexte et même de ressentir de la colère envers le comportement des autres hommes sur Grindr/Tindr.
Les gens dans ton entourage ne te semblent pas les personnes les mieux placées pour comprendre ta situation, ces dernières étant soit en couple ou soit des femmes. Dans ce contexte, tu me demandes des conseils concernant le online dating pour te protéger et pour rencontrer des garçons autrement que par des hookup sans lendemain.
J’aimerais d’abord te remercier pour ton message, pour nous avoir écrit. Le racisme, la glorification d’un seul modèle de masculinité et les comportements oppressants sont omniprésents sur les applications de rencontre, comme Grindr pour ne nommer qu’elle. Parfois cela passe par une fétichisation sexuelle de certaines communautés culturelles, par un rejet des individus non blancs sous le faux couvert de ”préférences” ou par un culte de la beauté ma foi toxique. Tout cela a besoin d’être adressé parmi les gars de notre communauté et une prise de conscience collective est nécessaire pour mettre fin aux comportements discriminatoires sur les applications de rencontre. Je te laisse le lien de ce projet de Grindr, nommé Kindr, visant à sensibiliser les personnes sur les différents comportements problématiques sur son application, je te laisse à la fin de ce message un vidéo abordant le racisme, mais tu trouveras plusieurs autres vidéos intéressants sur cette leur page internet.
Mais d’ici là, ton bien-être est important! D’abord, je tiens à préciser que le fait que tu préfères rencontrer des garçons à l’extérieur de l’univers des hookups est entièrement valide. Tu es le mieux placé pour connaître tes besoins en termes de sexualité et de liaisons émotionnelles. Concernant les applications de rencontre, certaines personnes vont parfois indiquer clairement dans leur profil de rencontre ce qu’elles recherchent : cela permet parfois de s’éviter des commentaires désobligeants. Tu nommes que Grindr ou Tindr ne fonctionnent pas trop pour toi. Si ces applications te procurent de mauvaises émotions, il demeure certes possible de les supprimer de ton téléphone, ou d’en faire un usage différent. de les télécharger sporadiquement. Il existe d’autres applications de rencontre qui peuvent parfois répondre davantage à des besoins de rencontres non sexuelles ; je pense notamment à OkCupid qui te permet de remplir un profil en répondant à plusieurs questions concernant tes idées politiques, tes valeurs, intérêts et orientation sexuelle. L’application t’offrira donc une liste de profils selon le pourcentage de ”compatibilité”.
Mais malgré tout, comment se protéger des remarques désobligeantes à notre endroit? C’est effectivement un grand travail de consolidation de l’estime de soi. D’abord, rien ne t’oblige de répondre à ces personnes. Parfois, c’est correct de prendre la décision de ne rien répondre si nous n’avons pas l’énergie de faire de l’éducation populaire sur les privilèges et les systèmes d’oppression liés au racisme, au body shaming ou au femme shaming. C’est correct de ressentir de la colère et de la tristesse. C’est difficile d’offrir des conseils précis sur comment naviguer ces applications de rencontre tout en se protégeant personnellement, mais j’ai envie de te dire que tu connais ta propre valeur. Tu as la légitimité de mettre tes propres limites et de refuser de poursuivre une discussion avec un garçon si cela ne correspond pas à tes besoins. Et si un gars agit stupidement, est-ce qu’il mérite de nous rencontrer? Je te laisse ce vidéo youtube fait par un trio de personnes queer racisées concernant certains trucs pour naviguer le racisme sur Grindr.
Tu dis que ton cercle social se compose présentement en grande majorité de femmes ou de personnes hétérosexuelles : il est donc difficile de rencontrer d’autres garçons homosexuels ou bisexuels dans ce contexte. Et si on brainstorm un peu sur d’autres façons de rencontrer des garçons, à l’extérieur de l’univers numérique? Est-ce qu’il y a certaines activités issues de la communauté LGBTQ+ dans lesquelles tu serais intéressé de t’impliquer? Tu peux consulter le site internet de Équipe Montréal qui regroupe l’ensemble des clubs de sport, de loisir et de plein air pour la communauté LGBT. Il y a notamment des groupes de plein air, de jeux vidéos, de sport, etc. À toi de voir quelles activités te plairaient ! En ce qui concerne les événements LGBT à l’extérieur du domaine sportif, tu peux consulter ce calendrier qui regroupe plusieurs événements festifs pour la communauté LGBT dans la région de Montréal. Le calendrier n’est pas complet, car il ne tient pas compte des événements un peu plus petits, marginaux ou se situant à l’extérieur du Village. Par exemple, le bar le Ritz, Notre-Dame-Des-Quilles ou le LuvHaus organisent fréquemment des soirées LGBT. Si tu as envie de t’impliquer d’une autre façon, il y a le festival Fierté Montréal qui peut possiblement chercher des bénévoles pour monter les scènes de spectacle pendant le festival : http://www.fiertemontrealpride.com/le-festival/inscriptions/benevoles/ Finalement, il y aussi des possibilités d’implications communautaires dans divers organismes communautaires de la région de Montréal oeuvrant auprès des personnes LGBTQ, comme Rézo, AlterHéros, Projet 10, Jeunesse Lambda, ACCM, Centre communautaire LGBTQ de Montréal ou Head & Hands. Tu peux aussi regarder le calendrier de l’Astérisk, un espace sécuritaire pour les jeunes LGBTQ+ de 14 à 25 ans où plusieurs activités sont régulièrement organisées. Par exemple, chaque vendredi soir, tu as la possibilité de te joindre à un groupe de jeunes francophones de 14 à 25 ans le temps d’un repas collectif ou d’ateliers! C’est entièrement gratuit! Par ailleurs, si tu ressens le besoin de rencontrer d’autres jeunes qui vivent également différentes formes d’oppressions liées à leur ethnicité, je te propose de contacter Julien, qui travaille pour Projet 10, à l’adresse courriel suivant : julien@p10.qc.ca Pourquoi? Car Projet 10 planifie présentement de réintroduire des activités/ateliers de groupe uniquement réservés aux jeunes LGBTQ+ qui sont également BIPOC (Black, Indigenous & People of Color). L’objectif est de créer des espaces sécuritaires où les personnes peuvent s’exprimer librement sur leurs expériences personnelles sans la présence de personnes blanches. En contactant Julien, tu pourrais lui demander d’être ajouté à la liste d’envoie des prochaines activités de ce groupe!
Finalement, l’organisme Rézo offre certains ateliers de groupe qui pourraient possiblement t’intéresser. Il s’agit d’ateliers offerts à des petits groupes de gars où tu peux aborder les questions de l’estime de soi, de l’affirmation de soi, des relations amoureuses, de la sexualité ou des dynamiques sur Grindr. Tu peux regarder la liste de ces ateliers ici et afin de bénéficier de plus d’informations à ce sujet. Rézo a également un nouveau programme, se nommant ARCS, qui permet aux gars de nos communautés de rencontrer des professionnel.le.s de la santé à faible prix, comme en psychologie, sexologie ou travail social. Si jamais tu en ressens un jour le besoin, tu sauras vers où te tourner ou vers où diriger tes proches!
J’espère que cela a pu nourrir tes réflexions. Je te partage tout mon soutien.
Love&Rage
Guillaume, pour AlterHéros
 
Et voici le vidéo Grindr Users Talk About Sexual Racism : 
 


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.


Leave a comment

One thought on “Avez-vous des conseils par rapport à entretenir sa santé mentale et son estime tout en faisant du online dating avec des hommes?