Phillie


About Phillie

Marie-Philippe, Phillie de son surnom, est un.e militant.e queer non-binaire habitant la basse-ville de Québec. Phillie travaille dans le milieu communautaire et est membre du Conseil d'administration de Divergenres. Iel se penche principalement sur la reconnaissance légale, sociale et linguistique des personnes non binaires et des familles transparentales. Si vous voulez lui faire plaisir, dites lui que son bébé c'est le plus beau et servez lui des hamburgers à tous les repas! - https://divergenres.org/ -


Serait-il possible de m’éclairer plus sur le fait d’être trans ...

Bonjour, Cela fait maintenant quelques mois que je me questionne activement sur mon genre après un an de questioning on-off… J'ai pleine conscience du fait qu'avec le temps, je serai plus éclairé et que, si j'ai besoin, la transition reste une option. Cependant, je cherche toujours à en lire plus sur les expériences de personnes trans et j'ai du mal à m'y identifier, dans le sens que leurs expériences font souvent appel à la dysphorie de genre très directement. Je n'ai aucune idée de si j'ai de la dysphorie de genre, mais si oui, elle serait très subtile. Ça me remet toujours dans le doute qu'au fond, je suis peut-être simplement une fille cisgenre avec du mal à m'accepter en tant que fille. Je me casse la tête à rechercher les signes dans toute mon enfance et adolescence, et ils demeurent assez mixtes. Je n'étais pas tomboy, mais je n'étais pas "girly" non plus. Mes intérêts ont toujours été assez neutres, je crois. Je m'identifie aussi beaucoup plus souvent à des personnages masculins que féminins. J'ai toujours eu l'impression d'avoir une "vibe" neutre, qui tend parfois vers le masculin ou le féminin. Mes amies proches sont toutes des filles, et bien que je ne m'identifie pas à leurs expériences/activités à 100% j'aurais probablement du mal à m'intégrer à un groupe de gars et à m'y identifier, aussi. Mon corps, bien que je changerais certains aspects, me dérange plus ou moins. Je changerais ma voix et mes courbes pour être plus masc/androgyne, si je pouvais, mais ça ne me stresse pas pour autant. Si non, je suis correct avec tout le reste. Je m'imagine parfois que je serais probablement plus heureux si je serais né garçon, mais je me sentirais semblablement pareil face à mon genre. Je m'habille souvent en veste et en jeans pas trop serrés, puisque je me sens inconfortable dans des habits trop féminins/accentuant mes attributs féminins. Ça ne me dérange pas quand les autres me réfèrent par elle ou par mon nom de naissance, mais ça m'irrite lorsque les gens me casent fille explicitement par stéréotypes/rôles. Je ne me sens pas et je ne me vois pas nécessairement fille, alors j'ai souvent du mal à comprendre comment les autres peuvent le penser. À ce point, je suis plutôt certain de me retrouver sur le spectre de la non-binarité, mais je continue de bloquer sur le côté trans. Je n'ai pas encore vraiment parlé de mon questionnement et j'hésite de le faire. Je n'ai pas vraiment expérimenté, non plus, bien que je voudrais. J'ai peur des réactions, si les gens vont me prendre au sérieux ou non, ou bien me rejeter. J'ai deux amies à qui je pourrais faire confiance, mais je ne sais pas comment aborder le sujet. Je ne veux pas non plus que les gens assument mon identité simplement par le fait même d'expérimenter. J'ai aussi d'autant plus peur de la réaction de ma famille. Ma mère ne m'a pas semblée très ouverte aux personnes non-binaires à quelques reprises. En plus d'être ace, je me retrouve dans une situation un peu difficile puisqu'il me semble que tout sauf mon asexualité et mon identité non-binaire passerait mieux pour elle, et probablement d'autres personnes. Je veux dire, elle m'accepterait plus facilement si j'étais gai/bi, ou encore trans binaire. Je me demandais alors s'il serait possible de m'éclairer plus sur le fait d'être trans sans/avec peu de dysphorie, s'il existe des expériences semblables à la mienne pour mieux me repérer. Aussi sur comment je pourrais aborder le sujet plus facilement avec des proches… :) Merci beaucoup, -Hayden



Comment expliquer la non binarité?

Bonjour. J'ai quelques questions auxquelles je voudrais avoir un avis. J'ai récemment discuté avec quelqu'un qui cherchait à comprendre la non-binarité, suite à mon aveu d'être ni femme ni homme, mais me sens tout de même quelque part homme.  Je me pose donc une question: que signifie "se sentir femme", "se sentir homme"? Je pensais au début que ces deux termes n'étaient qu'une invention d'une société qui crée un idéal typique du masculin et un idéal typique du féminin. Seulement, il y a des personnes qui, bien qu'elles se sentent pas du tout attirées vers ces idéaux, se sentent quand même "homme", ou "femme". Du coup, c'est quoi ce sentiment là? Est-ce que le sentiment d'appartenir à un genre serait du au fait (peut être inconscient) de se conférencier à l'image que l'on s'est fait d'un genre?  Les différences entre ces deux catégories ne reposent que sur les idéaux?  Ou dues aux cultures? Ou bien y aurait-il des critères essentiels, biologiques, ou archétypaux? La personne m'a dit aussi qu'elle n'arrivait pas à se figurer la non-binarité. Que pourrais-je répondre à ce genre de question? Je vous remercie de me lire.   Juliette