Suis-je un monstre ?


Suis-je un monstre ?
Je suis embrouillée : je suis tombée amoureuse d’une amie. Pourquoi pas, même si ça a été un échec.
Mais régulièrement je suis “fascinée” par des profs (une à la fois), la quarantaine, qui sont à la fois des objets d’intérêt amoureux, et dont je souhaite qu’elles me protègent, comme une mère. Ma mère est prof de la même matière, et elle est en couple avec une femme depuis un peu après la découverte de ma propre attirance pour les filles.
Est ce que je suis lesbienne ou j’ai des problèmes avec ma mère ? Est ce que ce que je ressens est incestueux, et qu’est ce que ça veut dire ? Pourquoi est-ce que je mélange le domaine de l’attirance physique et des problèmes avec ma mère ?
D’autre part je ne suis pas une personne très “saine”, tendance à la dépression et auto-mutilation, prise en charge d’une famille assez explosée où j’ai longtemps joué le rôle de la “mère de remplacement” … Qu’est ce que ça veut dire ?
Merci d’avance

Bonjour Absentea,

Merci beaucoup de la confiance que tu nous témoignes en nous écrivant.  Tu es lesbienne et tu sembles avoir une préférence, en fait tu utilises le mot “fascination”, pour les femmes dans la quarantaine, enseignante d’une certaine matière. Ce qui t’embête là-dedans, c’est que ça correspond au profil de ta mère, qui s’est déclarée lesbienne peu après toi. Tu te demandes donc si ton attirance est envers ces femmes ou si c’est une façon indirecte de régler tes problèmes avec ta mère, qui, d’après ce que j’ai cru comprendre, n’a pas été très présente pour toi par le passé. Comme tu as aussi des problèmes de dépression et d’automutilation, tu te demandes si ça ne vient pas aussi brouiller les cartes.

Pour ce qui est de l’attirance pour des femmes du même genre que ta mère, je ne m’en ferais pas outre mesure à ta place. Ça n’a rien d’anormal en soit. D’après certaines théories, chaque personne essaie de retrouver, à l’âge adulte, ce qu’elle a aimé lorsqu’elle était jeune, ce qui lui a manqué ou ce qui l’a marquée. Ce n’est pas pour rien qu’autant de personnes se retrouvent avec un.e conjoint.e qui est le portrait parfait d’un de leur parent en termes de personnalité, de goûts et parfois même de physique. Parfois, c’est mauvais. L’exemple classique de ça, c’est la femme dont la mère et la grand-mère se faisaient battre et qui va à son tour se mettre en couple avec quelqu’un qui la domine, car c’est tout ce qu’elle a connu. Dans ton cas, le fait d’avoir un faible pour des femmes dans la quarantaine, enseignantes, qui peuvent te donner un sentiment de protection, n’a rien de négatif. Ça réduit tes choix de drague, mais autrement, il n’y a rien de malsain ou de dangereux là-dedans. De plus, le fait que tu sois aussi tombée amoureuse d’une amie (même si ça n’a pas marché), prouve que ça n’a rien d’exclusif. Tu peux donc aussi t’intéresser à d’autres types de femmes, il suffit juste de rencontrer les bonnes. De plus, tomber amoureuse d’un.e enseignant.e est très commun. On connaît tou.tes quelqu’un à qui s’est déjà arrivé quand ce n’est pas à nous-mêmes que c’est arrivé! À Alterhéros, on reçoit beaucoup de questions là-dessus.

Ce qui m’inquiète davantage, c’est ta problématique de dépression et d’automutilation. La dépression est une maladie, au même titre que les autres comme la grippe, la rougeole ou malaria. Ce n’est pas de ta faute si tu en souffres et tu peux en guérir, comme pour n’importe quelle maladie. L’automutilation en est souvent l’un des symptômes; quand ça fait trop mal en dedans, on créé une douleur extérieure, dont on a le contrôle, pour changer le mal de place… J’ignore si tu as vu un.e médecin ou un.e psychologue pour ta dépression. Si oui, j’en suis très heureuse. Si non, je te le recommande fortement. Aujourd’hui, il existe plusieurs types de traitements très efficaces contre la dépression qui ne causent aucune dépendance et qui souvent ont peu ou pas d’effets secondaires. Si tu n’as pas encore essayé cela, penses-y. Comme on dit, tu n’as rien à perdre!

Je te remercie de nous avoir écrit et j’espère sincèrement que les choses vont s’arranger pour toi,

Pascale


About Pascale

Pascale détient un baccalauréat en éducation du français et de la morale au secondaire. Elle a aussi une maitrise ès arts en littérature avec un mémoire sur la nouvelle érotique féminine au Québec (2007).

J'aime l'idée que, grâce à Internet, il m'est possible d'aider des gens qu'il me serait difficile, parfois même impossible, de rencontrer en personne. J'ai beaucoup, beaucoup, beaucoup lu sur la sexualité et les relations amoureuses dans le cadre de mes études - mais aussi par intérêt personnel - et je suis heureuse quand je peux aider en partageant ces connaissances.

Leave a comment