Suis-je un homme gay ou une femme lesbienne?


Question 1 :

Bonjour

Voila g longtemps voulu être une fille pour vivre une relation lesbienne avec une fille, g toujours trouvé dégueu les relations hétéro tout en étant attirée par les femmes.
Pour sortir un jour avec une femme je ressens le besoin d être une femme.
Malheureusement je suis homme et donc je dois me contenter de regarder du porno lesbien ou me projeter dans des films ou de bande dessinée genre la vie d’adele pour vivre cette idée.
Jai souffert de ne pas être une femme à ma naissance jusqu’à mes 20 ans environ . Pour autant je n ai jamais eu envie d aller voir la médecine pour être femme car g toujours senti que ce n était ça qui m’aiderait.

Récemment et heureusement je suis tombé amoureux d’un mignon garçon et la je ressens le besoin d’être un garçon pour avoir une relation gay. Ce 1er amour gay secret m’aide beaucoup (Meme si le mec en question est probablement hétéro.
Et la je me dit que je suis peut être un garçon gay et pas une fille lesbienne dans ma tête.

C compliqué tout ca. Je ne suis jamais sortie avec personne à 21 ans à cause de ce problème dans ma tête.
Je me sens bien seule.
Je me dis que finalement je suis peut être attiré par tout ce qui est relation sexuelle et romantique entre personne de même sexe parce que, je n ai jamais aimé les relations sexuelle ou romantique hétérosexuelle, je ressens une aversion pour l’hétérosexualité depuis toujours.

Je me dis que je devrais essayer donc d’être gay à défaut de devenir lesbienne, ça pourrait m’aider à aller mieux car je me rends compte que maintenant les relations sexuelle et romantique entre garçon m’attirent et m’excitent beaucoup t donc je voudrais essayer être gay pour aller mieux et ne plus être seule et vivre mon premier amour. G trop souffert à m’imaginer femme.
Je regarde moitié porno lesbien et porno gay depuis 1 an alors qu’avant c’était 100% lesbienne, je sais que la pornographie c pas bien mais ça m aide à tenir psychologiquement dans ma solitude sexuelle et romantique en attendant de vivre une vraie relation
J envisage d aller un de ces 4 dans un bar gay pour rencontre romantique. Est ce possible dans ce type d endroit ?

J’espère que je ne suis pas bizarre ou psychologiquement instable. Qu est ce que je traverse pour vous?
Sam

 

Question 2 :

Bonjour,

Je vous réécris, je suis inquiète, il semble que mes questions ne vous ont pas été envoyées.
Malgré la lecture de vos autres réponses à d’autres personnes, je suis inquiète actuellement car j’ai à nouveau un crise d’identité par rapport à la dernière fois que je vous ai écrit et alors que je m’étais fixé sur être un garçon gay.

Voila, en orientation, je suis homoromantique et homosexuelle, c’est clair dans ma tête.

En revanche, depuis la puberté, je voudrais être une fille. Je suis attirée romantiquement et sexuellement par les filles mais en tant que fille lesbienne.
Je vis pour le moment tout ça (être une fille lesbienne) par procuration en lisant des livres, en regardant des films ou des séries traitant de l’homosexualité féminine ou tout simplement en regardant de temps en temps du porno lesbien pour vivre dans ma tête des relations sexuelles entre fille et soulager ma solitude sexuelle et romantique.
Pour moi, il est inenvisageable que je sois en relation romantique et sexuelle avec une fille en tant qu’homme, il faudrait absolument que je sois une femme pour ça. J’espère que vous ne prenez pas pour une folle.

J’ai 21 ans et je ne suis jamais sortie avec personne à cause de mon problème d’identité qui me bloque dans toutes mes interactions sociales amoureuse avec fille ou garçon.

Jusqu’à 20 ans, j’ai toujours regretté de ne pas être née dans un corps de femme à ma naissance, pour avoir un vrai sexe de femme et de vrais seins et de jolies courbes féminines, jusqu’à ce que l’idée que je pouvais vivre mon homosexualité en tant que garçon gay avec un autre garçon me traverse l’esprit.
J’ai déjà réfléchi et je n’envisage pas de transition ou de démarche médicale pour être une femme, en effet, je suis convaincue que ça ne m’aiderait pas. Je ne me sentirai jamais une fille à part entière, je ne suis pas sûre de moi 100%, j’ai peur de le regretter (voir la suite de mon message plus bas pourquoi) et je n’aurai jamais ce courage moral qu’ont ces personnes qui font une transition.

Je vous ai écrit la dernière fois qu’heureusement, je suis tombé récemment amoureux d’un garçon et j’ai ressenti le besoin alors d’être un garçon gay pour vivre pleinement une relation homosexuelle en accord avec mon orientation, même si ce garçon est probablement hétéro.
Dans le même ordre d’idée que pour vivre romantiquement et sexuellement avec une fille je dois devenir une fille physiquement, je dois être absolument un garçon pour vivre romantiquement et sexuellement avec un garçon. C’est compliqué tout ça, je sais.

Donc depuis 1 an j’ai commencé à vivre à l’idée d’être garçon gay au lieu d’être une fille lesbienne, car ça pourrait m’aider à aller de l’avant et être une solution pour mon problème.
Ca me plaisait beaucoup l’idée d’être un garçon gay. Vori du porno gay m’ayant confirmé que sexuellement je suis aussi un garçon gay, et m’avait soulagé et permis de souffler dans ma solitude sexuelle et romantique.

Mais rebelote, en moins d’une semaine, j’ai très envie de redevenir une fille lesbienne, après avoir rencontré une fille cette semaine pour qui j’ai eu le béguin.
Je viens d’emménager dans mon propre appartement, loin de mes parents samedi dernier. J’ai alors craqué, je me suis acheté du rouge à lèvres, des vêtements (une mini-jupe et un tshirt échancrée) et des sous-vêtements féminins pour m’habiller en fille chez moi.

Que faire ?
Dans mon dernier message, je voulais me fixer en tant que garçon gay au lieu d’être fille lesbienne mais je ne sais plus trop.
Est ce toujours possible pour vous car je me suis dit que je pourrais être heureuse en étant un garçon gay et en tombant amoureuse d’un garçon pour abandonner cette identité de fille lesbienne mais je crois que c’est devenu un peu plus compliqué que ça en une semaine?

Je voulais avoir si aller dans un bar gay me permettrait de faire de réelle rencontre amoureuse et romantique avec un gars qui pourrait m’aider dans mon changement et me fixer sur garçon gay, car pour le moment, c’est ma seule porte de sortie d’être un garçon gay étant donné que je ne pourrai jamais être physiquement une fille.
Que pensez vous et que me conseillez vous avec tout ça ?
Actuellement je me sens fille alors que la semaine dernière je me sentais encore garçon, c’est très dur à vivre ce basculement de genre.
Pouvez vous m’aider ?

Sam.

Salut Sam!
Je trouve ça super que tu aies choisi d’écrire à AlterHéros pour t’aider avec tes questionnements! Je comprends de ton message que tu vis beaucoup d’incertitude par rapport à ton identité de genre ainsi qu’à ton orientation sexuelle. D’ailleurs, les deux concepts semblent s’entremêler dans ce que tu ressens et c’est ce qui te cause du stress. En nous envoyant deux messages différents dans un court intervalle, nous nous sommes permis.e.s de joindre tes deux messages pour une seule réponse. J’espère que cela te convient! Par ailleurs, la prochaine fois que tu écris, tu es invité.e à nous laisser un courriel fonctionnel avec lequel nous pourrions communiquer en privé, si c’est quelque chose qui pourrait t’intéresser. 🙂
Tout d’abord, je tiens à te rassurer que tu ne sembles ni bizarre ni psychologiquement instable! Il est tout à fait normal et sain de s’interroger sur son identité de genre ainsi que sur son orientation sexuelle. Se remettre en question, vouloir mieux se connaître et savoir qui l’on est, c’est ce que l’être humain fait tout au long de sa vie, mais encore plus particulièrement à l’adolescence et au début de l’âge adulte. C’est un processus qui peut prendre du temps, mais ce qui est bien, c’est qu’on a absolument le droit d’explorer! Par exemple, si tu as envie d’avoir une relation amoureuse ou sexuelle avec un garçon, pourquoi pas! Peut-être trouveras-tu ça merveilleux, peut-être t’apercevras-tu que tu ne te sens pas à l’aise finalement. Et peu importe ce que tu ressens, ces sentiments seront toujours légitimes! De la même manière, tu peux mettre du maquillage ou demander à des proches de t’appeler par un nom féminin pour voir comment tu te sens en lien avec la féminité dont tu parles pour voir comment cela te fait sentir. Si ça te semble naturel, tant mieux! Et si ça ne résonne pas avec ton identité, alors tu peux revenir à un nom ou un style plus masculin. N’hésite pas à faire des tests si ça te fait du bien ou te permet de mieux te comprendre! Tu peux faire certaines expérimentations par toi-même ou avec des personnes de confiance.
D’ailleurs, parlant d’identité de genre et d’orientation sexuelle, j’aimerais faire un peu le point sur chacun de ces concepts, afin de clarifier la distinction entre eux. L’identité de genre correspond à qui tu es et le (ou les) genre(s) que tu ressens être le(s) tien(s) au plus profond de toi-même, alors que l’orientation sexuelle correspond au(x) genre(s) des personnes qui t’attirent, sexuellement et/ou romantiquement. Comme tu le vois, il s’agit de deux concepts bien distincts et je crois que, dans ton cas particulièrement, le fait de les traiter séparément pourrait t’aider à y voir plus clair par rapport à ton ressenti et à tes attirances. D’une part, il y a qui tu es. D’autre part, il y a qui tu aimes/désires. Tu peux donc te poser des questions exclusivement à savoir à quel(s) genre(s) tu t’identifies, en dehors des personnes qui t’attirent. Toi, comment te sens-tu? Interroges-toi sur ta féminité, ta masculinité, les attributs physiques que tu aimes ou que tu détestes chez toi et ceux que tu aimerais avoir ou pas, etc. Ensuite, tu peux t’interroger sur les personnes qui t’intéressent, sans prendre en compte s’il s’agirait d’homosexualité, d’hétérosexualité ou autre. De quel(s) genre(s) sont les personnes qui t’attirent? T’attirent-elles sexuellement seulement? Romantiquement? Les deux? Te verrais-tu en couple avec une fille? Te verrais-tu avoir une relation sexuelle avec un garçon? Tu peux également t’interroger à savoir ce qui te dérange dans les relations hétérosexuelles? Qu’est-ce que ça signifie pour toi d’être homosexuel.le? Qu’est-ce qui t’amène à vouloir aimer une fille en étant toi-même une fille et aimer un garçon en en étant un? Est-ce plutôt le type d’activités sexuelles anticipées qui crée ces émotions? Et ainsi de suite. Cet exercice te permettra sans doute de mieux te comprendre au point de vue identitaire et au point de vue relationnel. En sachant cela, tu pourras ensuite plus facilement mettre des mots (si tu le souhaites) sur ce que tu auras réalisé.
Aussi, dans ton premier message, tu dis que tu as “souffert de ne pas être une femme à ta naissance jusqu’à tes 20 ans environ”. Si cet inconfort était présent avant que tu développes des intérêts amoureux et sexuels, cela peut peut-être te donner une piste de réflexion sur ton identité de genre. Tu mentionnes y également ne jamais avoir eu envie d’effectuer une transition médicale (je ne sais pas si tu fais références à l’hormonothérapie ou à des chirurgies), bien que dans ton second message tu dis que tu aurais souhaité les courbes et les attributs sexuels féminins. Sache qu’il y a de nombreuses personnes trans qui ne souhaitent pas modifier leur corps. Aucun type de transition n’est obligatoire pour être légitime dans son identité de genre! Et si tu changeais d’avis dans quelques mois ou années, rien n’empêcherait d’envisager une transition médicale à ce moment.
Par ailleurs, le genre n’est pas un concept binaire (garçon vs fille). Bien que ces deux genres soient les plus répandus et reconnus socialement, il existe une multitude d’identités de genre. C’est ce qu’on appelle la non-binarité, soit le fait de ne pas se sentir 100% homme ou 100% femme. Une personne peut par exemple être agenre (sans impression d’une identité de genre), de genre neutre, bi genre (deux genres à la fois), etc. Il est aussi possible de le ressentir de manière fluide : on peut parler d’une personne genderfluid ou fluide dans le genre. C’est-à-dire que certaines personnes n’auront pas la même identité de genre selon le moment ou le contexte dans lequel iels se trouvent. Par exemple, il est possible de se sentir femme pendant quelques jours ou semaines, puis de se sentir agenre pendant une certaine période de temps. Par contre, quand je mentionne que l’identité de genre peut être fluide (tout comme l’orientation sexuelle d’ailleurs), il est important de noter qu’on ne peut pas la changer volontairement. Elle peut fluctuer par elle-même, mais on ne peut pas “choisir” notre genre. Seulement les mots pour s’y identifier.
J’aimerais aussi ajouter que, bien que de nombreux mots existent pour se définir au plan de l’identité de genre ainsi qu’en lien avec nos attirances romantiques et sexuelles, rien ne t’oblige à en choisir un! Ça peut être mêlant ou intimidant parfois, mais les mots sont là pour créer un sentiment de communauté (trouver d’autres gens qui se définissent comme nous et nous comprennent peut faire beaucoup de bien), mais surtout pour nous aider nous-mêmes à nous comprendre et nous définir. Si les mots ne te font pas de bien, tu n’as absolument pas besoin de t’apposer une étiquette! L’important, c’est que ça résonne avec ton ressenti. Je t’invite alors à explorer les différents termes d’identités qui existent, voire à en inventer un si ça te convient mieux! Si jamais c’est quelque chose qui te rejoint, il y a le mot queer (de l’anglais “étrange”), anciennement utilisé comme insulte, que certaines personnes LGBTQ+ se sont réappropriées. Ce terme renvoie maintenant plutôt à l’idée du rejet des étiquettes et des normes sexuelles et de genre. Il peut être utilisé à la fois pour l’identité de genre et pour l’orientation sexuelle. C’est un peu comme dire “on s’en fiche de mon genre ou de mon orientation sexuelle, je suis qui je suis!” ou “tout ce qui importe, c’est que je ne suis pas cisgenre (l’opposé de trans) et/ou hétéro! Après, ce ne sont que des détails!”. Mais encore une fois, tu n’as aucune obligation à choisir un mot pour te définir s’il ne te fait pas sentir bien. Tant que tu es bien avec ton identité et tes attirances, c’est ce qui compte. 🙂 Tu peux lire cette réponse si tu veux en savoir plus : Que signifie être queer?
Je fais une petite parenthèse ici pour te rassurer à propos de la pornographie. Il n’y a rien de mal à utiliser des vidéos, des clips audios, des livres, des photos ou quelconque médium pour créer de l’excitation dans le but ou non de se masturber! Si ça te permet d’explorer tes désirs et tes fantasmes, pourquoi pas! Par contre, si à l’avenir, tu ressens de la détresse par rapport à ta consommation de pornographie ou parce que ça t’empêche, éventuellement, de vivre sainement ta sexualité avec un.e partenaire réel.le, il est possible de consulter un.e spécialiste pour en discuter. Mais autrement, tu n’as pas à te sentir mal d’avoir recours à la pornographie, tu es loin d’être seul.e!
Enfin, pour ce qui est de faire des rencontres, il y a de nombreuses manières. Ça peut être dans un bar ou un café LGBTQ+ comme tu le proposes ou via des applications de rencontres, par exemple. Il y a aussi plusieurs façons de rencontrer des personnes des communautés LGBTQ+ en général, comme de t’impliquer dans des organismes communautaires qui ciblent ces gens ou via des ami.es! Qui sait où de nouvelles amitiés peuvent mener 😉. À ce sujet, tu peux contacter l’association française C’est Comme Ça dont la mission et les services sont spécialement dédiés envers les jeunes LGBTQ+ ou en questionnement. C’est un bon début pour faire de premiers contacts!
 
En bref, je t’invite à te questionner sur ton identité de genre et ton orientation sexuelle en regardant séparément ces deux concepts afin d’y voir un peu plus clair dans tout ça. Prends le temps qu’il te faut et ne te mets pas la pression pour “trouver le bon terme”. L’important, c’est que tu te sentes bien avec toi-même. Je sais que ce parcours peut être difficile à traverser et parfois déroutant, alors n’hésite pas à faire appel à un.e sexologue pour t’aider dans ton cheminement. Tu peux aussi nous réécrire quand tu le souhaites et pour toute question : ça nous fera toujours plaisir d’avoir de tes nouvelles et de te répondre. J’espère avoir pu t’aider un peu à calmer tes angoisses et t’apporter des pistes de réflexion! Si quelque chose n’était pas clair ou que tu souhaites es précisions, réécris-nous!
 
Prends soin de toi 🙂
Marion, intervenante pour AlterHéros

About Marion Brodeur-Laperrière

Diplômée du baccalauréat en sexologie de l'UQÀM, Marion s'intéresse particulièrement aux enjeux LGBTQ+ et souhaite apporter son aide à cette communauté qu'est la sienne. Musicienne chevronnée et poète à ses heures, elle est un peu trop accro à Harry Potter.

Leave a comment