Suis-je suffisamment non-binaire et trans même si je ne prends pas d’hormones ou n’ai pas de chirurgies?


Bonjour 🙂 
Depuis un an maintenant, je m’identifie comme personne non-binaire et récemment comme personne trans. Je suis en ”vacance” dans ma famille depuis presque une semaine et la vie est difficile, on ne respecte pas beaucoup mon nouveau prénom et bien que je me sens bien dans mon corps, je vis des malaises. Être dans cet environnement me fais me remettre en question: suis-je suffisamment non-binaire et trans même si je ne prend pas d’hormone ou n’est pas de chirurgie. Je sais que la réponse est oui, mais cela ne semble pas me satisfaire totalement. Donc, j’aimerais avoir accès à des ressources pour la mastectomie et le changement de nom. Je suis très malheureux.se d’avoir d’aussi gros seins et j’ai peur d’en parler à mon médecin de famille.
Mel
Bonjour Mel,
Merci beaucoup pour ta question et ton témoignage.
Oui, tu as tout à fait raison de dire que la réponse est oui: tu es assez non-binaire et trans même si tu ne prends pas d’hormones et n’as pas de chirurgies.
Je suis un homme trans moi-même et j’ai rencontré beaucoup de personnes trans à différents niveaux. Il y a toutes sortes de raisons qui peuvent amener quelqu’un à faire tous les changements possibles et pour quelqu’un d’autre de ne faire rien de tout cela, mais tout de même être une personne trans. L’important c’est de trouver ce qui est important pour toi, ce dont tu as besoin pour te sentir complet.e, pour te sentir toi, en harmonie dans ta tête, ton corps et ton cœur. Aussi, il n’y a rien de coulé dans le béton, tes décisions peuvent évoluer au fil du temps.
Si je pense à mon propre parcours, au début je ne voulais pas les opérations en bas, puis j’ai voulu la méta, puis au final j’ai fait la phalloplastie. Je connais une personne qui a trop peur des opérations et ne les a pas faites. Puis c’est ok. J’ai quelqu’un d’autre qui avait trop de craintes envers les aiguilles et n’a jamais pris d’hormones, mais c’est ok aussi. Toutes les configurations sont valides. On a passé l’époque où on traitait les personnes de “faux trans” pour ne pas avoir fait “tout le processus”. Aujourd’hui, les gens ont compris que juger quelqu’un comme ça sans connaître tout le contexte derrière était néfaste et réducteur.
Je comprends ton malheur envers ta poitrine. J’ai été dans cette même situation où la nature m’avait fait « cadeau » d’une poitrine assez abondante (c’était très généreux de sa part et tellement pas nécessaire). J’étais hyper mal à l’aise face à ça. J’avais également peur d’en parler aux médecins, surtout qu’à ce moment-là, ce n’était pas couvert par la RAMQ. Aujourd’hui, on a cette chance que ce soit couvert. Sinon, pour les ressources pour la mastectomie, la meilleure place où je peux te rediriger est Dr Bélanger du Centre métropolitain de chirurgie. C’est elle qui s’occupe de faire les mastectomies pour les personnes trans. Super sympathique. Sinon, la secrétaire du bureau peut également te donner beaucoup de renseignements sur les démarches.
Une autre chose que je trouverais importante à mentionner: prends le temps de te questionner, d’apprendre à savoir quels sont tes besoins, d’apprendre à mieux te connaitre, surtout si tu veux aller de l’avant avec les chirurgies. Il est important de prendre conscience que ce n’est pas magique, que ce n’est pas réversible et que ça a un impact sur notre corps. Il ne faut pas oublier les facteurs de risque, pas d’en avoir peur, mais de prendre conscience qu’ils existent et que c’est possible.
Sinon, il y a des groupes Facebook comme celui-là que je peux te recommander : « FTM AFAN Trans-Masculin Non-Binaire Montreal ». J’ai aussi mon forum qui a plusieurs témoignages et qui regorge d’information sur les chirurgies et aussi les autres processus comme le changement de nom.
Pour le changement de nom légal, les choses ont beaucoup changé depuis que je l’ai fait. Ils ont grandement simplifié le procédé. Je t’ai trouvé le lien de éducaloi qui explique comment faire maintenant et aussi le site de l’état civil. Tu as aussi la liste des frais ici. Je te propose enfin ce guide très utile créée par le GATUS (Groupe d’action trans de l’Université de Sherbrooke) – le Guide de transition légale en contexte québécois.
Sinon, je rajouterais que tu n’as pas à craindre de parler avec ton médecin de famille. Il est là pour t’aider et non te nuire. Il peut peut-être te guider ou te rediriger vers les bonnes personnes pour te venir en aide. Sinon, tu peux toujours aller vers des organismes d’aides aux personnes trans, comme ATQ, ASTTeQ, Projet 10 et À deux mains, qui ne sont que quelques-uns des organismes qui peuvent aider dans ton questionnement et ton processus.
Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.
Bonne chance à toi.
Shinri


About Shinri

Shinri, 32 ans, homme trans polysexuel, panromantique, et polyamoureux. Je suis maintenant étudiant en sexologie à l'UQAM. Je suis le fondateur et administrateur du forum DuAG (d'un autre genre) pour la communauté trans francophone du Québec. (http://dunautregenre.xooit.com)


Leave a comment

One thought on “Suis-je suffisamment non-binaire et trans même si je ne prends pas d’hormones ou n’ai pas de chirurgies?