Suis-je non-binaire, ou une lesbienne butch, ou bien transgenre non-binaire ou bigenre ?


Désorienté sur mon genre…

Bonjour,

Aujourd’hui, à un âge avancé (35ans), je ne sais pas à qui m’adresser alors je me permets de vous écrire.

Récemment j’ai lu un article sur Elliot Page, sur sa transition, et j’ai eu l’impression qu’une bombe à retardement venait de m’exploser au visage. Certaines choses de mon passé sont revenues d’un coup, même si je n’avais pas tout oublié.

Toute ces tentatives pour essayer d’être un peu plus féminine, sans y parvenir…Comme me faire percer les oreilles, en classe de 3ième, pour paraitre plus “fille”, afin que les moqueries cessent. Toutes ces années, où petite je m’habillais au rayon garçon, car je ne supportais pas les vêtements de filles…tous cela, arrêté au collège, à cause des moqueries et du harcèlement.

Aujourd’hui, je suis perdu, perdu dans mon identité, dans mon genre, pas complètement femme, mais pas homme non plus. Il y a une quinzaine de jours, je suis allée en boutique, acheter un jean homme. Je voulais me souvenir du pourquoi, j’aimais cela petite. Depuis, je ne supporte plus de mettre mes pantalons femme. Mon corps me déplait encore plus qu’avant, mon bassin trop large…j’aurai tellement aimé avoir la morpho d’un homme.

Cela m’a rappelé certains comportements de mon enfance.

Bref, aujourd’hui, plein de questions se bousculent dans ma tête. Suis-je non-binaire, ou une lesbienne butch, ou bien transgenre non-binaire ou bi-genre ? Je ne souhaite pas prendre de testostérone afin de modifier mon corps pour diverses raisons. En revanche, ma poitrine ne me convient pas. Je souhaiterai la modifier, avoir un torse à mi-chemin entre celui d’une femme et celui d’un homme, donc pas tout à fait une mammectomie. Je ne sais même pas si cela est possible !

Socialement seule, sans amis avec lesquels discuter de ce sujet, pas de petite amie, (je n’ai jamais eu la chance d’être aimé en retour, donc jamais eu de relations) Ma famille oublions , mon homosexualité n’a jamais été accepté, et à leurs yeux ça n’existe pas. Il n’y a pas d’association par chez moi (je vis en ruralité). Milieu professionnel, j’évolue dans un milieu masculin, je travaille dans le bâtiment, sur des chantiers, et j’entends des choses plutôt désagréables sur les homos et trans. Pour résumer, je suis très seule avec mes interrogations, ma solitude et ma psy.

Je ne sais pas qui je suis, ce que je suis, comment faire si je veux modifier ma poitrine…comment être accompagner dans ces interrogations ? Ne souhaitant pas une modification masculine complète. Suivant, ce que je ferais, quoiqu’il arrive, ce sera fais sans soutien familiale, ni amicale.

Je ne sais pas si je suis claire, car cela ne l’est pas complètement dans ma tête.
Amicalement,
Lou

Bonjour Lou,

Ça prend beaucoup de courage d’aborder des questions qui touchent notre identité. Merci d’avoir fait confiance à AlterHéros pour t’accompagner dans ce cheminement !

Si je comprends bien, tu te questionnes par rapport à ton identité de genre. Tu dis avoir exploré ton genre à travers des vêtements plus masculins lorsque tu étais enfant et qu’aujourd’hui tu te sens perdu.e dans ton identité. Tu cherches à savoir comment être accompagné.e à travers ces interrogations, mais tu dis te sentir seul.e face à ces différentes étapes et questionnements.

Définir son identité de genre n’est pas toujours une étape facile et peut amener beaucoup de questionnements et de moments où l’on se sent, comme tu dis, « perdu.e ». L’identité de genre fait référence au genre auquel une personne s’identifie, sans égard à son sexe assigné à la naissance ; c’est un sentiment personnel et intime que seule la personne concernée peut affirmer. Tu nommes plusieurs identités comme « non-binaire », « lesbienne butch », « transgenre » ou « bigenre ». Toutes ces identités sont valides et légitimes. Trouver un terme pour définir comment on se sent à l’intérieur peut être difficile mais personne ne peut déterminer ton identité pour toi, c’est une réflexion qui t’appartient entièrement et que tu peux avoir à ton rythme. Tu peux expérimenter avec différents termes, voir lesquels tu préfères mais cette décision te revient entièrement. Peu importe quels termes tu décides d’utiliser pour te définir (ou si tu décides de ne pas utiliser d’étiquette!), ton expérience et ta relation avec ton genre t’appartient.

Contrairement à l’identité de genre qui est invisible, l’expression de genre vient regrouper l’ensemble de caractéristiques sociales de ton identité qui sont visibles. L’expression de genre regroupe les caractéristiques comme l’habillement, la coiffure, le maniérisme, la voix, etc. qui sont genrées dans nos sociétés. Quand tu dis que tu portes des pantalons d’hommes, par exemple, ce sont des choses qui sont liées à l’expression de genre. L’expression de genre n’a pas à être « conforme » à notre identité de genre ou notre sexe assigné à la naissance. Tu peux exprimer ton genre de la façon que tu veux! Expérimenter avec une expression de genre plus masculine pourra te permettre de mieux cerner ton identité et de voir ce que tu préfères. Tu sembles déjà explorer ton identité de genre de cette façon, donc je t’encourage à continuer et à évaluer tes sentiments au travers de cette exploration ! Le plus important est de s’écouter et de se faire confiance.

Tu mentionnes ressentir des sentiments négatifs envers ton corps : tu dis que ton corps de « déplait encore plus qu’avant », tu dis vouloir réduire ta poitrine. On va généralement appeler ces émotions et sentiments négatifs en lien avec notre corps et notre identité de genre de la dysphorie. La dysphorie est généralement un indicateur de ce que tu n’aimes pas et ce qui te fait sentir mal par rapport à ton genre, mais un concept qui pourrait possiblement t’aider dans ton exploration est le concept d’euphorie de genre. Ce terme est souvent utilisé dans les communautés trans et non-binaire pour présenter le sentiment de bien-être et de confort lié au fait d’être respecté.e dans son genre ou d’être capable d’exprimer son genre librement. Par exemple, on peut ressentir de l’euphorie de genre lorsqu’on s’habille d’une certaine manière ou quand les gens utilisent notre prénom et nos pronoms correctement. Tu peux te poser certaines questions pour mieux cerner ce qui te rend euphorique dans ton genre: Quels pronoms te font sentir bien ? Quels vêtements te font sentir à l’aise dans ton corps ? L’euphorie de genre est un concept qui peut aider à définir son identité de genre et qui permet de valider l’expérience de chacun.e.

Cela dit, tes sentiments négatifs par rapport à ton corps sont tout à fait légitimes. Tu dis que tu aimerais modifier ta poitrine pour « avoir un torse à mi-chemin entre celui d’une femme et celui d’un homme », mais que tu ne souhaites pas prendre de testostérone. Tu sembles déjà avoir réfléchi à un processus de transition physique propre et unique à ta relation avec ton genre. Je t’encouragerais à en parler à une personne spécialiste pour savoir comment poursuivre ce processus de transition. Tu mentionnes avoir une psy, si tu juges qu’elle serait ouverte à ce genre de discussion elle pourrait être une personne ressource qui t’accompagnera dans les différentes étapes de ta transition. En attendant, il existe des vêtements qu’on appelle « gender gear » qui pourront peut-être t’aider à te sentir mieux. Les binders, par exemple, sont des sous-vêtements compressifs qui permettent d’aplatir la poitrine pour la rendre plus plate. Cela peut aider à réduire tes sentiments de dysphorie. Il faut cependant suivre quelques règles pour ne pas mettre ta santé physique en danger, comme ne pas porter ton binder plus de 8h consécutives. Voici quelques informations là-dessus et où en trouver : Binder : Mode d’emploi

Finalement, je te propose quelques ressources externes où tu pourrais entrer en contact avec des personnes trans et non-binaires qui sont passées par les mêmes questionnements que toi. Il existe des associations trans en France, tu peux vérifier la liste des associations membres La fédération trans et intersexe de France ou l’Association Nationale Transgenre (ANT), parfois certains services sont offerts à distance. Tu peux aussi trouver des groupes Facebook en ligne comme NB Francophone; Non –Binaire Queer Androgyne Genderfluid Agenre Xénogenre. Tu peux aussi consulter les autres questions dans notre site internet en lien avec l’identité de genre (Trans) (FtM).

Voici quelques ressources adaptées au contexte français qui pourront possiblement t’appuyer dans tes démarches en fonction de tes besoins :

Si tu as d’autres questions n’hésites surtout pas à nous recontacter. Nous sommes là pour toi. Prends soin de toi et fais toi confiance ! 🙂

Anaïs, bénévole à AlterHéros


About Anaïs

Anaïs est intervenant·e en sexologie auprès des communautés LGBTQIA2S+ et s'identifie comme lesbienne non-binaire. El parle beaucoup (trop) de vélo et des cossins véganes qu'el découvre.

Leave a comment