Suis-je gay mais je ne veux pas l’accepter?


Bonjour,

Je suis un homme qui vient d’avoir 25 ans et cela fait deux ans que je me pose des questions sur mon orientation sexuelle, generant beaucoup de stress.
Attiré par les filles depuis mon adolescence, j’ai enchaine les conquetes jusqu’a rencontre d’une fille qui comblait toutes mes attentes. Nous sommes resté ensemble pendant 1 an et avons vecu une tres belle histoire d’amour. J’ai mi fin a notre relation en sachant que j’allais demenager car je voyais que cette relation ne pourrait pas durer dans le temps et je voulais redevenir ceiibataire pour seduire d’autres filles et profiter de ma jeunesse. Ayant pour reve de me mettre avec une femme et fonder une famille, je voulais profiter de ma jeunesse et accumuler plus d’experiences sexuelles avec d’autres femmes. Cette decision fut tres difficile a prendre car j’etais tres epanoui et comble sexuellement comme sentimentalement. La rupture a ete sentimentalement terrible et cette fille est reste dans mes pensees pendant 2 ans. Cependant, 1 an apres la rupture et apres avoir enchaine les aventures d’un soir pour lesquelles j’ai eprouve beaucoup de plaisir, j’ai commence a ressentir une attirance pour les hommes. Un desir irresistible d’embrasser. Ce sentiment m’a beaucoup angoisse pcq je ne comprenais pas ce qu’il voulait dire.
Plus j’ai enchaine les conquetes feminines, plus cette attirance homosexuelle a pris de la place. Je l’ai refoule.
Cette attirance est pour le genre masculin dans sa globalite, pas pour une personne. Je suis attire par la plupart des hommes que je rencontre, meme si ils ne me plaisent pas au premier abord. Souvent dans la rue je vois des hommes qui me troublent par leur beaute et j’essaye de trouver une femme qui me plait pour me rassurer et savoir que les femmes me plaisent toujours. C’est tres handicapant car mes amis hommes me troublent egalement. Je dois me battre contre mes pulsions des que je les vois. Je m’isole ces derniers temps et vois moins mes amis masculins de peur d’etre mal face au fait de regarder leur visage, leur corps qui m’attirent.

Apres une relation avec une femme tres intense d’un mois l’an dernier, je me posais encore plus de questions pour savoir si j’etais bien a ma place avec elle. Ca me stressait beaucoup et apres la rupture j’ai decide de me mettre sur tinder pour experimenter l’homosexualite. J’ai rencontre deux garcons que j’ai embrasse. J’en avais tres envie mais quand je l’ai fait je n’ai pas trouve beaucoup de plaisir. Il y avait comme une sorte de degout a avoir leur langue contre la mienne.
J’ai mis un terme a ces aventures qui me mettaient mal a l aise et ai continue a enchainer les conquetes feminines.

Vis a vis des femmes, j’ai des experiences tres satisfaisantes sexuellement et sentimentalement et je n’eprouve pas de fantasmes sexuels vis a vis des hommes, hormis le fait de donner une fellation. Je trouve les penis attirant. Mais le fait de recevoir une fellation par une femme m’excite beaucoup plus que par un homme. Je ne suis pas un grand fan de la penetration vaginale meme si j’y eprouve souvent du plaisir.

Il y a quelques mois, j’ai voulu me mettre avec la fille de mes reves que je connais depuis des annees et s’interesse desormais a moi. J’ai mis fin a mes relations avec toutes les autres femmes que je freqentais pour elle car je suis amoureux d’elle. Cependant, nous avons decide d’une relation exclusive. Pendant 1 mois j’ai commence a etre de plus en plus angoisse et je ne dormais plus la nuit. C’est pour cela que je lui ai dit que je me posais des questions de preferences sexuelles et que j’avais besoin de liberte pour experiementer mon attirance envers les hommes et m’en liberer.

Depuis je suis passe a l’acte en recontactant un des garcons de tinder. On s’est revu 5 – 6 fois. On s’est embrasse plusieurs fois et je le trouve vraiment beau et attirant. Je dois dire que cette attirance est plus forte que celle que je ressens pour les filles desormais, meme si elles sont tres tres belles comme ma copine. Nous avons fini par faire du sexe ensemble ou l’on s’est echange des fellations. J’etais plus dans l’exploration que dans l’envie de coucher avec cette personne. J’avais tres envie de lui donner une fellation mais en revanche je n’etais pas du tout excite par la scene contrairement a un rapport avec une fille. Je n’avais tout simplement pas d’erection alors que je me sentais a l’aise et qu’il a tout fait pour que je prenne du plaisir. Cette experience a ete d’un grand soulagemment et je me suis senti tres bien apres car je pensais m’etre revele bisexuel mais plus attire par les filles sexuellement. Le lendemain en sortant dans la rue, j’ai remis cette hypothese en question quand je revoyais des hommes.

J’ai toujours tres envie de revoir ma copine, de lui faire l’amour car je l’aime profondemment et je me sens attire sexuellement par elle. Cependant, je passe par des phases ou je me sens tres hetero (excitation sexuelle et masturbation, relation avec ma copine, attirance pour les filles et envie de seduire des femmes) et d’autres ou je me dis qu’il est evident que je suis gay (attirance de plus en plus forte pour les caracteres masculins comme les muscles, les penis, la barbe, sentiment tres fort d’avoir envie d’embrasser).
Je m’identifie actuellement en tant que bisexuel, car j’ai eu une trentaine de conquetes feminines avec lesquelles j’ai eu beaucoup de plaisir et je ne souhaite pas tirer un trait sur une femme dans le futur. Je prefererais d’ailleurs de loin construire ma vie avec une femme mais aujourd’hui je me sens plus attiré par les hommes. Mon orientation change. Je deviens de plus en plus exigeant envers le corps des femmes et ils m’attirent moins que celui des hommes, que je decouvre et sexualise de plus en plus.
Est ce pcq c’est nouveau avec les hommes que je suis moins attire par les femmes? Est ce une phase ou serais je toujours plus attire par les hommes?

Je suis perdu car je ne sais pas quelle est ma vraie preference sexuelle. J’ai peur de brisé mes reves avec cette fille dont je suis tres amoureux et avec laquelle un tres bel avenir pourrait arriver. Nous avons arreter de nous voir pendant 10 jours quand je lui ai dit que je ne pouvais me mettre avec elle. Je pensais constamment a elle et j’etais tres triste. Je ne dormais plus la nuit pcq je pensais a elle. Du coup nous nous sommes remis ensemble et vivons pour le moment dans une relation ouverte. Situation qui me convient pour le moment car elle me permet d’etre instable. Cependant, je ne suis actuellement pas capable de me lancer dans une relation monogame avec elle pcq des que je vois un homme je recois comme une decharge electrique. Du coup je me remets en question et je passe par des phases d’angoisses tres dures a vivre. Je prevois de continuer a rencontrer des hommes pour assouvir ces desirs et avoir une reponse. Peut etre que je suis attire par les hommes mais sexuellement par les femmes car j’ai tres peu de fantasme homo et le porno gay me derange/ ne m’excite pas? Je me torture souvent l’esprit en me demandant si ma place est vraiment avec elle, pcq je constate mon attirance pour les hommes et je ne veux pas lui faire perdre son temps ou la faire souffrir, mais je n’ai pas l’impression d’avoir toutes les experiences en ma possession pour faire un choix par rapport a elle.

Au regard de ma situation, suis-je gay mais je ne veux pas l’accepter?

Tout mon entourage est au courant de mes questionnements et l’ont tres bien accepte. J’ai la chance d’avoir un entourage ouvert et bienveillant. J’ai l’impression qu’il s’agit plus d’un coming in qu’un coming out que je dois realise.

Quel est votre avis sur la situation? J’ai envie d’embrasser tous les garcons que je vois mais quand je suis en soiree et que l’occasion se presente d’aller voir des garcons, je suis plus (+) attire par les filles. Le fais-je par confort? par habitude? Je pense que je prefere tout de meme le corps des femmes pour le sexe

Bonjour,

 

Merci beaucoup de nous faire confiance avec tes réflexions et avec tout ce que tu ressens. Visiblement, j’ai l’impression que c’est une situation à laquelle tu as beaucoup réfléchi, il me ferait plaisir de te partager mon point de vue sur ce qui t’arrive. J’ai plusieurs points que j’aimerais aborder, je vais tenter de les organiser clairement mais tu peux toujours nous répondre si tu ne comprends pas quelque chose.

 

La première chose sur laquelle j’aimerais insister, et possiblement l’une des plus importantes, c’est qu’il n’y a strictement rien de mal à être attiré par les hommes, à aimer les embrasser ou à avoir des relations sexuelles avec d’autres hommes. En grandissant dans nos société parfois fermées d’esprit, il est difficile de ne pas associer (souvent inconsciemment) l’homosexualité et les relations entre personnes de même sexe avec quelque chose de négatif, d’invalide, d’inaproprié ou même de dégoutant. c’est ce qu’on peut appeler de l’homophobie intériorisée. Il est possible que tes premières expériences avec des garçons aient provoqué un inconfort inattendu à cause de ce type d’associations négatives. Je tiens donc à t’encourager à identifier et à réajuster ce type de croyances, je t’assurer qu’être gay ou bi n’est pas la fun du monde.

 

Par ailleurs, une première fois peut souvent être impressionnante et intimidante, on peut se mettre beaucoup de pression pour performer sans avoir d’expérience ou savoir comment faire. C’est compréhensible que ça soit stressant. Il est possible que tu sois plus confortable dans la sexualité avec des femmes parce que tu es beaucoup plus habitué. Les fellations c’est comme tout le reste, ça s’apprend 🙂

 

Tu as peur de refouler tes désirs, ou de t’empêcher d’explorer et de vivre pleinement tes préférences. Je ne pourrais pas dire si c’est quelque chose que tu fais en ce moment, de façon consciente ou non. Il est possible que tes attirances pour les hommes soient plus intenses car tu commences à les découvrir et les explorer, et que cela soit paradoxalement anxiogène car totalement nouveau. Tu dis aussi vouloir profiter de ta jeunesse, et avoir eu quelques expériences plaisantes avec d’autres hommes. Ça semble être une bonne façon de faire diminuer la tension et de mieux comprendre ce que tu aimes.

 

J’aimerais parler un peu de la bisexualité. C’est une orientation qui pourrait certainement faire du sens considérant ton attirance et tes expérience tant avec des femmes qu’avec des hommes. Certaines personnes bisexuelles ont une préférence pour un genre ou un autre selon les contextes, tout n’est pas toujours exactement 50/50. Tu peux préférer donner des du sexe oral à des hommes, en recevoir de femmes, regarder plus d’hommes dans la rue et imaginer un avenir avec une femme. En d’autres mots, une attirance pour les hommes ne vient pas annuler ou restreindre une attirance pour les femmes. Un n’empêche pas l’autre et les deux peuvent très bien coexister. 

 

En ce qui concerne les attirances, l’orientation sexuelle fait référence à la capacité de ressentir une attirance envers un ou plusieurs genres. Être bi ne veux donc pas dire que tu es attiré systématiquement par tous les hommes et toutes les femmes. La capacité d’être attiré pour les hommes n’est pas synonyme d’une pulsion incontrôlable de faire l’amour avec tout ce qui a une moustache. J’ai confiance que tu peux marcher dans la rue et voir des hommes sexy sans pour autant exploser.  Tu peux aussi socialiser tes amis masculins même en n’en trouvant certains attirants à l’occasion sans que cela ne soit extrêmement problématique.

 

Tu dis avoir des phases ou tes attirances sont davantage envers des hommes, d’autres moins, et tu te demandes si ta bisexualité pourrait être une phase. Je sais que c’est un stéréotype que l’on entend souvent sur la bisexualité, qu’il s’agit d’une phase temporaire, et que les personnes bi vont finir par “se décider” et devenir gay ou hétéro. C’est entre autres parce que la bisexualité peut être invisible, les gens vont souvent percevoir l’orientation d’une personne en fonction du genre de son partenaire. Un homme bi en couple avec une femme “aura l’air hétéro” et en couple avec un homme “aura l’air gay”.

 

C’est tout à fait possible d’avoir des attirances fluides, qui varient un peu avec le temps et les circonstances, un peu comme ses goûts dans d’autres domaines de la vie. Pourtant, les chances que du jour au lendemain tu te retrouves à n’être attiré que par des femmes ou que par des hommes, sans aucune exception, sont plutôt faibles. Cela dit, je ne connais pas le futur, je ne peux pas dire comment tu vivras ta sexualité et avec qui tu seras en couple dans 5, 10 ou 25 ans. Je peux te conseiller de vivre dans le moment et de répondre le mieux possible à tes besoins du présent.

 

Si tu me permets de te demander, à quoi fais-tu référence lorsque tu parles de “construire ta vie” ou de “fonder une famille”? Est-ce que tu fais uniquement référence au mariage et aux enfants biologiques? Dans ce cas, est-ce qu’il est impossible pour toi de considérer un avenir avec une femme incable d’avoir des enfants ou ne voulant pas se marrier? Ce que je cherche à dire c’est qu’il a plusieurs façons de définir une vie réussie, de même qu’une famille. Nos attentes et nos objectifs peuvent évoluer selon notre contexte et nos relations. De plus, le mariage et les enfants sont tout aussi possible dans le cadre d’une relation avec un autre homme.

 

Tu parles de ta copine actuelle que tu aimes beaucoup et avec qui tu veux garder ta relation. Être en couple avec elle ne diminuera pas ton attirance pour d’autres gens ni ta libido, mais les deux ne sont pas mutuellement exclusifs. Comme dans n’importe quelle relation, tu peux regarder les gars dans la rue, avoir des fantasmes, te masturber, regarder de la porno, utiliser des jouets sexuels, etc. en plus de la sexualité avec ta partenaire. 

 

Tu nommes que toi et ta copine avez récemment ouvert votre relation. Tant que cela se fait dans le respect et le confort des partenaires impliqués, il peut s’agir d’une belle opportunité pour explorer sa sexualité et ses préférences. Une relation polyamoureuse n’est pas une perte de temps, il ne s’agit pas d’une configuration moins valide ou importante qu’un couple monogame. L’objectif ultime de toute relation n’a pas à être un mariage de banlieu, avec un chien et 2 ½ enfants. Avoir plaisir, faire de nouvelles expériences et apprendre à se découvrir, que ce soit ensemble, seul·e ou avec d’autres partenaires n’est pas une mauvaise chose et certainement pas une perte de temps. 

 

Je t’inviterais donc à demander à ta copine si elle est heureuse dans ce type d’arrangement, sans assumer ou supposer, ainsi qu’à y réfléchir aussi. Les paramètres et les ententes de différents types de configurations relationnelles peuvent être retravaillées et ajustées au besoin.

 

Enfin, j’entends que toute cette situation t’occasionne énormément de stress et d’angoisse. Si tu ressens le besoin de continuer d’en parler avec une personne qui s’y connaît bien, tu pourrais considérer l’option d’une thérapie, individuelle ou de couple, selon ce que tu aimerais travailler. 

 

J’espère tout de même que ma réponse t’apportera un petit soulagement. 

 

Bonne réflexions et au plaisir,

 

Maxim·e, intervenant·e pour AlterHéros
Iel/they/them, accords neutres


About Maxim-e

Impliqué‧e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxim·e a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent‧e amateur‧e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.

Leave a comment