Saint Sébastien, priez pour nous!


 

Qu’est-ce qu’un saint? Pour les catholiques, le saint est une personne ayant mené une vie exemplaire, en conformité avec les enseignements de Jésus, et qu’on propose comme modèle à imiter. Bien qu’ils ne soient plus de ce monde, les saints ne chômeraient pas pour autant. En effet, ils utiliseraient leur influence auprès de Dieu pour obtenir des faveurs à ceux qui les prient. Et chaque saint a sa « spécialité ». Par exemple, on recommande de prier Sainte Apolline pour s’assurer d’une bonne santé dentaire, Saint François d’Assise pour protéger nos animaux domestiques, Saint Antoine de Padoue pour retrouver un objet perdu et, enfin, Saint Jean Baptiste pour veiller sur le Québec.
Statue de Saint Sébastien à l'église de Fresnay-en-Retz, France (Source: Wikipédia)Or, qu’en est-il des gais et des lesbiennes? Officiellement, aucun saint n’a la responsabilité de la communauté allosexuelle. Cependant, nombreux sont les catholiques homosexuels qui prient Saint Sébastien et l’invoquent à titre de patron.
On possède très peu d’informations sur cet homme. Il s’agirait d’un Gaulois ayant vécu au IIIe siècle après Jésus-Christ. Il aurait passé sa jeunesse à Milan, où il reçut vraisemblablement une éducation chrétienne. Précisons qu’à cette époque les chrétiens étaient persécutés partout au sein de l’empire romain, car on leur reprochait de ne pas vénérer les dieux traditionnels et de ne pas reconnaitre l’empereur comme étant lui-même une divinité.
Le martyr chrétien
On dit que l’empereur Dioclétien, séduit par la très grande beauté de Sébastien, l’introduit dans sa cour et le nomma chef de sa garde personnelle. Un jour, alors que le jeune soldat était chargé de conduire des chrétiens vers le lieu de leur exécution, il se mit à les réconforter et les encouragea à subir le martyre sereinement, sans perdre confiance en Dieu. Des citoyens l’ayant entendu tenir de tels propos, le dénoncèrent comme traitre. L’empereur, en apprenant que Sébastien était lui-même chrétien, devint furieux et ordonna qu’on le mette à mort. Cependant, les archers qui étaient chargés de le transpercer de flèches avaient une grande affection pour lui. Incapables de le tuer, ils décochèrent leurs flèches sur lui, mais sans viser le cœur, si bien que Sébastien ne succomba pas à ses blessures. Laissé pour mort, il fut recueilli et soigné par une jeune veuve qu’on connaitra, plus tard, sous le nom de Sainte Irène. Complètement rétabli, il alla voir Dioclétien et lui reprocha courageusement sa cruauté à l’égard des chrétiens. Cette fois, l’empereur le fit rouer de coups de bâton. S’étant assuré qu’il était bien mort, il fit jeter son cadavre dans les égouts de Rome.
En lien avec le supplice qu’il a enduré, Sébastien a d’abord été reconnu comme étant le patron des archers. Puis, à partir du Ve siècle, on lui attribua le rôle de protecteur contre la peste. Le sida étant parfois associé, par analogie, à la peste, des catholiques affligés par ce mal se tournèrent vers Saint-Sébastien, dès les années 1980, pour lui demander courage et réconfort.
Saint patron de la communauté LGBT?
Saint Sébastien de Guido Reni (vers 1615), musées du Capitole à Rome (Source: Wikipédia)Par ailleurs, les représentations artistiques de ce saint font partie, depuis longtemps, de l’univers homo-érotique. La raison en est simple : à l’exception du Christ sur la Croix, Saint Sébastien est l’une des rares figures religieuses à avoir été représentée presque nue. À travers les siècles, les artistes se sont ingéniés à nous offrir de lui l’image d’un bel éphèbe languissant, attaché à son poteau, le corps transpercé de flèches, version chrétienne de l’Apollon grec.
Enfin, notons que chez plusieurs écrivains (ex : Shakespeare, Wilde, Mann, Proust, etc.), les personnages prénommés Sébastien évoquent souvent l’homosexualité ou, à tout le moins, l’ambigüité sexuelle.
Compte tenu de la position actuelle de l’Église par rapport à l’homosexualité, il est peu probable – à court terme – que l’on attribue officiellement le patronage de la communauté LGBT à Saint Sébastien. Cependant, rien ne nous empêche, en attendant, de le solliciter en faveur d’une Église ouverte et inclusive.
 
À lire : La pièce de théâtre « Les Feluettes » (Michel-Marc Bouchard) dans laquelle le martyre de saint Sébastien occupe une place importante sur le plan symbolique.
 
À écouter : Le poème symphonique « Le martyre de saint Sébastien » de Claude Debussy.


About AlterHéros

Depuis 2002, AlterHéros répond à vos questions en ligne au sujet de la diversité sexuelle, de la pluralité des genres et de la santé sexuelle en général. Nous organisons aussi des activités pour les jeunes LGBTQIA2S+ de 14 à 30 ans et leurs allié.e.s.

Leave a comment