Quels liens y a-t-il entre la maltraitance à l’enfance et l’orientation sexuelle, la sexualité et l’anxiété sociale? Devrais-je consulter un·e psychologue?


Bonjour

Désolé pour mon très long texte.

 

Je voudrais savoir si les maltraitances psychologique et physique subits durant mon enfance et mon adolescence peuvent avoir une influence sur mon orientation sexuelle et romantique et sur mes comportements amoureux et mes attirances et mon incapacité à arriver à séduire les femmes…

Y a t il des études à ce propos ?

 

Parce que des filles m’ont déjà dit qu’elles me trouvais mignon et donc c’est pas un problème de physique pour moi, même si je doute tt le temps de mon physique.

 

J’ai 25 ans et j’ai du mal à me reconstruire Et je suis jamais sorti avec une personne j’ai jamais eu de relations sentimentales et encore moins sexuel. Je me sens incapable de séduire une femme et je crois que c’est très lié à mon enfance.

 

Je suis tiraillé entre une recherche permanente d’affection de la part des femmes et mes fantasmes homosexuels qui sont apparus des le début de ma puberté et qui sont devenus très forts et omniprésents en moi. A 100% on va dire pour mes fantasmes homosexuels.

Mais m’imaginer dans une relation amoureuse avec un autre homme me fait souffrir, je sais pas si c’est en lien avec mon enfance, mais pas une relation amoureuse avec une femme.

En fait je voudrais des relations sexuelles avec des hommes et sans plus et des relations affectives, amoureuses et sentimentales avec des femmes.

Et puis je crois que je suis à la recherche d’une validation sociale par les femmes et donc je suis pas sûr si ma recherche d’affection auprès des femmes est bien honnête parce que j’ai lu que c’était pas bien de sortir avec une femme si on se sais gay mais bon je suis pas sûr pour moi.

 

Puis j’arrive pas à tisser des liens avec les autres et j’ai l’impression que je vais rester toute ma vie comme ca seul et sans personne pour m’aimer.

donc c pas grave si je sais pas pour mon orientation. Déjà je ne vis plus aucune maltraitance et je n’aurai jamais cru que ça allait s’arrêter un jour quand j’étais ado.

 

La je recherche des partenaires sexuel gays mais je me sens très mal de le faire, ça fait résonance avec mon adolescence et je sais pas pourquoi.

 

Enfin voilà est ce que des maltraitances peuvent faire devenir gay ou empêcher d’être hétéro ou elles ont juste un impact sur ses relations avec les autres enfin c très compliqué dans ma tête et je suis perdu depuis que je vis seul et je commence enfin envisager des relations sentimentales avec d’autres personnes.

 

Enfin y a t il des moyens à ne plus être refermé sur soi même, je suis très timide et très maladroit dans mes relations et j’ai tendance à ne pas vouloir sortir avec les autres à cause de mon malaise et mon anxiété sociale avec les autres.

Je n’ai pas les codes sociaux des autres c’est l’impression que j’ai, être toujours à côté de la plaque avec les autres sauf avec 2 ou 3 potes masculins.

 

J’ai juste trouver comme truc ppur sortir de mon isolement avoir des relations virtuelles avec des mecs gays en recherche de relations sexuelles.

Mais parfois je voudrais savoir ce que ça fait d’aimer une femme et que cette t’aime, ça à l’air vraiment très beau quand je vois certains films ou des couples autour de moi.

Je suis parfois aussi tenté par les femmes prostituées pour ne plus avoir honte d’être vierge à mon âge , mais comme je suis en recherche affectif avant tout avec 7ne femme je sais pas si c’est une bonne chose pour moi.

 

Enfin voilà si vous pouviez partager des études sur la maltraitance et son influence sur l’orientation, la sexualité et l’anxiété sociale des personnes qui en sont victimes . peut être ça pourrait m’aider.

Enfin penser vous qu’une psychologue pourrait m’aider et c possible de parler d’orientation sexuelle et romantique avec une psychologue quand elle n’est pas vraiment hétérosexuelle.

Bonjour

Désolé pour mon très long texte.

 

Je voudrais savoir si les maltraitances psychologique et physique subits durant mon enfance et mon adolescence peuvent avoir une influence sur mon orientation sexuelle et romantique et sur mes comportements amoureux et mes attirances et mon incapacité à arriver à séduire les femmes…

Y a t il des études à ce propos ?

 

Parce que des filles m’ont déjà dit qu’elles me trouvais mignon et donc c’est pas un problème de physique pour moi, même si je doute tt le temps de mon physique.

 

J’ai 25 ans et j’ai du mal à me reconstruire Et je suis jamais sorti avec une personne j’ai jamais eu de relations sentimentales et encore moins sexuel. Je me sens incapable de séduire une femme et je crois que c’est très lié à mon enfance.

 

Je suis tiraillé entre une recherche permanente d’affection de la part des femmes et mes fantasmes homosexuels qui sont apparus des le début de ma puberté et qui sont devenus très forts et omniprésents en moi. A 100% on va dire pour mes fantasmes homosexuels.

Mais m’imaginer dans une relation amoureuse avec un autre homme me fait souffrir, je sais pas si c’est en lien avec mon enfance, mais pas une relation amoureuse avec une femme.

En fait je voudrais des relations sexuelles avec des hommes et sans plus et des relations affectives, amoureuses et sentimentales avec des femmes.

Et puis je crois que je suis à la recherche d’une validation sociale par les femmes et donc je suis pas sûr si ma recherche d’affection auprès des femmes est bien honnête parce que j’ai lu que c’était pas bien de sortir avec une femme si on se sais gay mais bon je suis pas sûr pour moi.

 

Puis j’arrive pas à tisser des liens avec les autres et j’ai l’impression que je vais rester toute ma vie comme ca seul et sans personne pour m’aimer.

donc c pas grave si je sais pas pour mon orientation. Déjà je ne vis plus aucune maltraitance et je n’aurai jamais cru que ça allait s’arrêter un jour quand j’étais ado.

 

La je recherche des partenaires sexuel gays mais je me sens très mal de le faire, ça fait résonance avec mon adolescence et je sais pas pourquoi.

 

Enfin voilà est ce que des maltraitances peuvent faire devenir gay ou empêcher d’être hétéro ou elles ont juste un impact sur ses relations avec les autres enfin c très compliqué dans ma tête et je suis perdu depuis que je vis seul et je commence enfin envisager des relations sentimentales avec d’autres personnes.

 

Enfin y a t il des moyens à ne plus être refermé sur soi même, je suis très timide et très maladroit dans mes relations et j’ai tendance à ne pas vouloir sortir avec les autres à cause de mon malaise et mon anxiété sociale avec les autres.

Je n’ai pas les codes sociaux des autres c’est l’impression que j’ai, être toujours à côté de la plaque avec les autres sauf avec 2 ou 3 potes masculins.

 

J’ai juste trouver comme truc ppur sortir de mon isolement avoir des relations virtuelles avec des mecs gays en recherche de relations sexuelles.

Mais parfois je voudrais savoir ce que ça fait d’aimer une femme et que cette t’aime, ça à l’air vraiment très beau quand je vois certains films ou des couples autour de moi.

Je suis parfois aussi tenté par les femmes prostituées pour ne plus avoir honte d’être vierge à mon âge , mais comme je suis en recherche affectif avant tout avec 7ne femme je sais pas si c’est une bonne chose pour moi.

 

Enfin voilà si vous pouviez partager des études sur la maltraitance et son influence sur l’orientation, la sexualité et l’anxiété sociale des personnes qui en sont victimes . peut être ça pourrait m’aider.

Enfin penser vous qu’une psychologue pourrait m’aider et c possible de parler d’orientation sexuelle et romantique avec une psychologue quand elle n’est pas vraiment hétérosexuelle.

 

Bonjour,

 

Merci de nous avoir écrit ton message, et tu n’as vraiment pas à t’excuser de sa longueur, ça nous aide beaucoup à pouvoir mieux comprendre et mieux te répondre 🙂

 

Il y a beaucoup de choses que j’aimerais pouvoir t’expliquer, mais avant de me lancer je tiens à souligner que c’est extrêmement injuste que tu aies subi de la maltraitance et de l’abus durant ta jeunesse. Personne ne mérite de vivre cela. Je crois que tu fais bien de réfléchir aux impacts que cela a pu avoir sur la personne que tu es devenu. C’est certain que subir de la violence physique et psychologique au cours de son développement peut avoir des conséquences sur la façon dont on perçoit le monde, les autres et soit même, mais tu est aussi beaucoup plus que la maltraitance que tu as enduré. Tu es un adulte aujourd’hui, tu es libre de faire tes choix, tu peux prendre soin de toi-même et travailler à être la personne dont tu avais besoin quand tu étais plus jeune. Je lis beaucoup de sagesse et de force dans tes phrases, et je veux te féliciter pour le parcours rempli d’obstacles que tu as parcouru, la voie sur laquelle tu t’engages. 

 

Pour répondre, un peu directement, à l’une de tes questions non les maltraitances que tu as vécu n’ont pas “causé” ton attirance sexuelle pour les hommes. L’orientation sexuelle, les attirances et les fantasmes sont des phénomènes plutôt complexes qui peuvent être légèrement influencés par une multitude de facteurs biologiques, psychologiques, sociaux et culturels. Il serait impossible (et faux) d’affirmer qu’un événement ou un contexte spécifique puisse être à lui seul capable de changer fondamentalement l’orientation d’une personne. Tu dis avoir découvert une attirance pour la sexualité entre hommes au début de la puberté, il s’agit souvent d’un moment clé pour réaliser et commencer à comprendre les choses qui nous intéressent sur le plan sexuel et romantique, même si nos préférences et nos besoins peuvent changer au cours des années. C’est tout à fait normal! 

 

Et pendant qu’on y est, avoir du désir pour d’autres hommes est une expérience entièrement saine, sécuritaire et agréable. Il n’y a vraiment rien de mal à aimer les hommes! Tu décris ton attirance pour les hommes comme davantage physique et temporaire, alors que ton attirance pour les femmes est plutôt émotionnelle et intellectuelle, tu aimerais une relation sérieuse avec l’une d’entre elles. Je ne peux pas déterminer ton orientation à ta place, mais je peux te transmettre les points d’information suivants :

  • L’orientation sexuelle peut être différente de l’orientation romantique. Tu pourrais être homosexuel et hétéroroamntique par exemple.
  • Les fantasmes, les attirances et l’auto identification sont certaines des composantes principales de l’orientation. Mais les orientations ne sont pas des boîtes exclusives, tu peux être gay et avoir des relations avec des femmes, ou être hétéro et avoir des fantasmes sur certains hommes.
  • Certaines personnes sont bisexuel·les, et iels ressentent une attirance pour des gens de différents genres, de différentes façons dans différents contextes. Tu pourrais être bi et avoir une préférence pour le sexe entre hommes et les relations intime avec des femmes.

Je sais que ces informations peuvent aussi apporter plus de questions et compliquer les choses, mais tu n’as pas à avoir toutes les réponses tout de suite. Tu peux prendre le temps de réfléchir, de faire des expériences et de simplement vivre tes émotions au jour le jour.

 

Maintenant, si on se penchait davantage sur les conséquences de l’abus. Tu demandais des lectures ou des articles scientifiques, il y en a définitivement beaucoup d’écrits sur le sujet, ça dépend de ce que tu cherches. Ce tableau de Institut national de

Santé publique du Québec présente un résumé des conséquences à court et à long terme les plus communes,  ce dossier de l’organisation mondiale de la santé sur l’ampleur, les facteurs de risques et les conséquences du phénomène, ou encore ce chapitre dans une encyclopédie qui résume les résultats de plusieurs recherches. Oui, selon les études il est possible de tisser des liens plus ou moins fort entre traumatismes et souffrance, difficulté à faire confiance ou à avoir espoir, anxiété, dépression, problèmes de consommation, et un million d’autres choses. Par contre, avant de te mettre à lire j’aimerais t’avertir : tu es et tu sera toujours beaucoup plus qu’une liste de symptômes ou un portrait clinique. Tu n’es pas une statistique, tu es une personne vivante, ayant du pouvoir sur sa vie et ayant la possibilité de s’en sortir.

 

Tu demande si un·e professionnel·le en santé mentale comme un·e psychologue pourrait t’aider. Personnellement, je crois que pas mal tout le monde pourrait gagner à avoir accès à un suivi psychosocial ou une thérapie, mais particulièrement les gens ayant survécu à des traumatismes En devant affronter ce genre de chose, on développe souvent nos mécanisme de défense et nos stratégie de survie, puis un jour on devient adulte, la maltraitance arrête, et on reste pris·e avec des techniques qui nous font plus de mal que de bien. C’est possible que de t’isoler, de camoufler tes émotions et de ne pas trop t’ouvrir aux autres ait pu te protéger de certaines répercussions en étant plus jeune et qu’aujourd’hui cela nuise à l’établissement des nouvelles relations que tu cherches. Un accompagnement personnalisé pourrait t’aider à développer de nouvelles habiletés et de saines relations en se basant sur les forces et la résilience que tu as déjà. Tu as quelques amis proches, des contacts avec des hommes en ligne et certaines filles te trouvent mignon, je crois que c’est une très bonne base pour pratiquer tes compétences sociales et de séduction 🙂

 

Ça me rend triste de lire que tu crois rester longtemps seul et sans amour. Je comprends l’impression, et j’ai déjà pensé la même chose, mais je veux t’encourager à te laisser te faire surprendre. Je ne me lasserai jamais de m’étonner à quel point la vie peut changer radicalement et rapidement, sans même que l’on ne s’en aperçoive. Je sais que ce n’est pas facile, mais si être très optimiste n’est pas possible pour toi pour l’instant je veux t’inviter quand même à au moins faire preuve de curiosité et d’ouverture face à l’idée que ta situation ne sera pas la même pour toujours.

 

J’aimerais te laisser sur un extrait de ce livret, qui s’adresse aux hommes ayant survécu des abus sexuels à l’enfance, mais qui s’applique malgré tout à mon avis :

 

Est-il possible de s’en remettre?

OUI, mais il faut voir cette guérison comme un processus et non comme un projet aboutissant à un résultat final. On ne peut espérer atteindre un moment de grâce où, comme par magie, tous les problèmes s’évanouissent et le bonheur s’installe en permanence. Il est plus probable qu’à divers stades de votre vie, de nouvelles questions surgiront qui vous inciteront peut-être à retourner voir un conseiller pendant quelque temps.

 

La guérison se manifeste plutôt par une diminution des symptômes liés à l’agression, par un accroissement de l’estime de soi, et par l’instauration de relations plus satisfaisantes avec les autres. Vous aurez davantage l’impression de maîtriser votre destinée. En d’autres mots, au lieu de laisser le traumatisme de l’agression guider votre vie, vous prendrez vous-même les affaires en main. Vous pouvez certes mener une vie heureuse!

 

J’espère être arrivé à répondre au moins en partie à tes préoccupations. À AlterHéros on est là si tu aimerais poursuivre la discussion ou si tu as d’autres questions.

 

Bon courage, et prends soins de toi,

 

Maxime, intervenant·e pour AlterHéros

Iel/they/them, accords neutres


About Maxime-iel

Impliqué.e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxime a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent.e amateur.e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.

Leave a comment