Quelle démarche à faire maintenant par rapport à ce fantasme ?


Bonjour,
Je veux remercier Pascale pour la profondeur de sa réponse concernant mon questionnement a savoir si je devais aller vers un homme pour rendre tangible ce fantasme en tant que travestie.
Ma question est ou puis-je et vers qui me diriger pour des consultations en psychothérapie. Vous avez des adresses ou des noms de personnes sensibilisés aux problématiques transgenres.
merci beaucoup
Françe

Bonjour Françe,

Merci de nous écrire à nouveau. Je suis bien heureuse si ma réponse précédente a pu t’être un peu utile. Je m’excuse par contre d’avoir mis autant de temps à te répondre cette fois-ci; j’espérais en apprendre un peu plus sur ton pays d’origine avant de te répondre…

Tu désires que je te recommande des noms ou des adresses pour pouvoir aller en consultation. Le problème, c’est que la réponse change grandement selon que tu habites au Sénégal, en France ou au Québec, pour ne nommer que ces trois endroits! De même, comme j’ignore si tu habites en ville ou en campagne, il m’est difficile de te donner des endroits précis où aller. Je pourrais aussi bien te faire une suggestion à trente minutes de chez vous à pied par pur hasard comme une suggestion à trois d’heures d’avion!

Comme une majorité des personnes qui nous écrivent proviennent du Québec, je vais te donner des informations en fonction de cette région, elle espérant que je tombe juste.

Pour ce qui est des psychologues, plutôt que de te recommander des noms précis, je vais plutôt te conseiller un excellent outil de recherche, celui de l’Ordre des psychologues du Québec. Grâce à cet outil, tu peux trouver quelqu’un près de chez toi et spécialisé dans les questions d’identité.
Voici l’adresse: https://www.ordrepsy.qc.ca/trouver-de-aide

Une fois sur le site, entre les paramètres qui t’intéressent. Tu n’as pas à tous les remplir et les plus intéressants sont: la région, la langue, le type de problème (choisis “identité de genre/LGBTQ+”) et le genre du thérapeute (parfois on est plus à l’aise avec une femme qu’un homme ou l’inverse). À moins que tu habites en région éloignée, cela devrait te donner plusieurs choix. Pour chaque psychologue, tu peux cliquer sur “informations supplémentaires”. Ça peut te permettre de voir l’ensemble des spécialités du ou de la psychologue et depuis quand il ou elle exerce. Tu y trouveras aussi “l’orientation théorique”. Si tu n’es pas familier.ère avec la psychologie, je te suggère de faire une ou deux recherches sur Internet sur l’orientation du ou de la psychologue choisi.e, car ça te donnera une idée de ses méthodes. Un.e cognitiviste, par exemple, sera plus orienté.e vers la résolution concrète de problèmes alors qu’un analytique travaillera davantage sur les causes à l’origine des problèmes. Garde-toi si possible un ou deux noms en réserve. Les psychologues sont des professionnel.les très bien formé.es, mais ce sont aussi des êtres humains. Probablement que la première personne que tu rencontreras te semblera très bien, mais peut-être aussi auras-tu l’impression que ça ne “clique” pas pour toutes sortes de raisons, parfois aussi banales que: “Il me fait trop penser à mon oncle Raoul.”

Si tu veux plutôt rencontrer un.e sexologue, je te suggère le site suivant: http://www.associationdessexologues.com/

En haut, à droite, tu trouveras un moteur de recherche. Tu pourras rechercher par région, par langue, etc. aussi. Pour t’assurer que la personne soit à l’aise avec ton questionnement, tu peux cliquer sur “santé trans” sous l’onglet “services aux particuliers”. Ce moteur devrait lui-aussi te permettre d’avoir plusieurs suggestions de noms intéressantes.

J’espère avoir pu répondre à ta question (et surtout être tombée sur la bonne région du monde!). Je te souhaite bonne chance dans tes démarches. Accepter d’aller en thérapie est à la fois un geste courageux, intelligent et responsable. Je suis certaine que tu pourras y trouver les réponses aux questions que tu te poses sur toi!

Pascale


About Pascale

Pascale détient un baccalauréat en éducation du français et de la morale au secondaire. Elle a aussi une maitrise ès arts en littérature avec un mémoire sur la nouvelle érotique féminine au Québec (2007).

J'aime l'idée que, grâce à Internet, il m'est possible d'aider des gens qu'il me serait difficile, parfois même impossible, de rencontrer en personne. J'ai beaucoup, beaucoup, beaucoup lu sur la sexualité et les relations amoureuses dans le cadre de mes études - mais aussi par intérêt personnel - et je suis heureuse quand je peux aider en partageant ces connaissances.

Leave a comment