Peut-on vivre toute sa vie en occultant un désir profond ?


Bonjour Antoine, merci d’avoir écrit à AlterHéros.

Ce que je crois comprendre dans ton questionnement c’est tu ressens un certain manque dans ta vie, car tu dis n’être qu’une partie de toi même. Tu dis être clairement bisexuel, mais est-ce le fait d’être en couple avec une femme, d’être marié avec celle-ci et d’avoir un enfant qui te poussent à ressentir ce manque? Ressentirais-tu la même chose si inversement, tu étais en couple avec un homme?

Tu as fait le choix d’être en couple avec cette femme, mais cela

n’empêche pas le fait qu’il est possible de ressentir de l’attirance pour les hommes sans que cela sois problématique. Je crois que le problème se situe au niveau de la non-reconnaissance de cette partie de toi-même. Tes sentiments seraient peut-être différents si tu pouvais partager ce que tu vis avec ta femme. Comment peux-tu être certain qu’elle ne comprendra pas? Lui en as-tu parler explicitement? Est-ce que tu redoutes la possibilité de te faire rejeter? Il est important de considérer le fait que ce n’est pas facile pour tout le monde de comprendre et d’accepter la bisexualité. Il est possible qu’elle ne réagisse pas si mal, mais cela dépend de la façon dont le sujet est abordé. Si tu aurais par exemple la possibilité d’en parler avec elle (prête à t’écouter), que lui dirais-tu?

Que tu désires être reconnu, vu et respecté dans ton intégrité ou que tu ressens un désir profond d’avoir une relation simultanée avec d’autres hommes? Ta réponse dépend de tes besoins. Il y a des personnes qui sont capable de vivre leur vie entière en niant une partie d’eux-mêmes (désirs, besoins…), mais je ne crois pas que cette vie soit vécue dans le bonheur et l’harmonie. Je comprends ton sentiment de ne pas te sentir entier, car c’est très difficile de ne pas vivre en accord avec soi et de nier ou cacher ce que l’on est vraiment (existe ton vraiment quand on se cache?).

Je sais que cela fait beaucoup de questions, mais il est important que tu t’arrêtes et que tu te demandes ce que tu veux profondément (quels sont tes besoins? es-tu prêt à prendre le risque d’en parler franchement?).

Je te souhaite bon courage et j’espère que j’ai pu t’aider dans ton questionnement.

Si tu as d’autres questions n’hésite pas à nous réécrire.

Véronique


About Véronique Roussel

Véronique est étudiante au baccalauréat en sexologie à l'Université du Québec à Montréal (UQAM). Elle détient aussi des études collégiales en sciences humaines au profil individu.

Tout le monde se pose des questions. Ce qui m'attire dans mon implication au projet Parles-en aux experts, c'est le désir d'aider les gens, de pouvoir les rassurer. Je suis une personne très ouverte et qui n'est pas là pour juger les autres.

Leave a comment