Nous avons eu une relation très difficile, mais c’est fini… sauf que j’ai encore espoir !


Bonjour Aurore,

D’entrée de jeu, j’aimerais te remercier infiniment d’avoir contacté l’équipe d’AlterHéros relativement à tes inquiétudes. Il y a beaucoup d’éléments à décortiquer dans ce que tu nous écris et je vais tenter de soulever l’essentiel afin de répondre adéquatement à tes interrogations. Si tu me le permets, je vais séparer le tout point par point.

1) J’ai failli perdre la vie pour elle : sur ce point Aurore, j’aimerais simplement soulever un élément essentiel. Je crois que ce genre de comportement vis-à-vis ton ex copine soit de la dépendance affective. Ce n’est pas mal en soi, mais comme tout aspect de la vie, il s’agit d’une question d’équilibre. S’ennuyer de quelqu’un, se rappeler de cette personne en visitant des lieux qui nous rappellent des moments extraordinaires, c’est normal. Toutefois, je crois que la situation est en train de prendre des dimensions plus que négatives dans ton bonheur et que ça dégénère. Quand tu nous mentionnes ” (…) j’ai failli perdre la vie plusieurs fois pour elle”, est-ce que tu fais référence au suicide ? Si c’est le cas, il est très important que tu médites sur le fait que tu as le cadeau de la vie Aurore, que tu dois cueillir le jour et remonter ces obstacles. Tu as 18 ans et toute une belle vie devant toi. Imagine, tu as déjà assumée à cette âge ta sexualité en ayant une relation amoureuse lesbienne. C’est tout à fait extraordinaire! Néanmoins, voici des pistes de solutions sur ce point :

– Si c’est vraiment au suicide dont tu fais mention, consulter immédiatement un psychologue ou en parler un(e) ami(e) de confiance qui exerce une écoute passive. Vérifie également pour des organismes d’écoute sans frais en France. Juste le fait de nous avoir écrit est un pas dans la bonne direction. Poursuit maintenant ton cheminement un peu plus loin. Tu verras, tu te sentiras vraiment mieux d’extérioriser tout ce que tu ressens.

Dans le même ordre d’idée, tu mentionnes “je me taille son prénom sur ma peau”, cela ressemble à de l’auto-mutilation, ce qui peut être dangereux. Si cela devient un comportement que tu fais régulièrement, pour te sentir mieux, je te suggère fortement d’aller chercher de l’aide à ce sujet ; tu peux en discuter avec les professionnels de ton école (travailleurs sociaux, éducateurs spécialisés, etc).

2) Je me demandais si elle était vraiment amoureuse de moi : sur ce point Aurore, je vais te révéler le secret magique de la potion : la communication “en personne”. Est-ce que tu savais qu’une bonne communication c’est 90 % de la façon que l’on dit les mots et 10 % les mots en soi ? Ce genre d’interrogation fondamentale se doit, autant que faire se peut, d’être fait en personne. Évite les logiciels de “chat” sur internet (MSN, ICQ, etc.). Le téléphone est une alternative, mais je le déconseille. Rencontre ton ex copine, dans un endroit public de préférence (restaurant, café) afin de garder une certaine distance, et dis lui tout. Poses-lui des questions, celles qui te rongent intérieurement et n’aie pas peur. En ayant une bonne communication franche et en personne, tu pourras voir et entendre ses réactions. Tu entendras le ton qu’elle utilise. À partir de ce point, tu seras mieux à même de juger si elle est encore amoureuse de toi ou non.

3) Conseils importants :

a) dépendance affective : c’est très malsain lorsque ce n’est pas équilibré. Dès que tu auras équilibré tes émotions vis-à-vis la situation, tu verras un changement substantiel sur ta façon de voir tout cela. Tu seras mieux à même de juger si : est-ce que c’est une bonne chose de continuer à penser et/ou voir cette fille ? est-ce qu’il serait mieux pour le bénéfice de mon bonheur d’arrêter tout cela ? N’oublie pas Aurore : tu as 18 ans et tu as toute la vie devant toi. Cette fille n’était peut-être que de passage dans ta vie pour te faire grandir intérieurement et te faire réaliser ce que tu recherches vraiment. L’important dans l’amour, ce n’est pas de se regarder l’un dans l’autre mais de regarder ensemble dans la même direction.

b) le pire qu’il peut arriver : imagine Aurore, le pire qu’il peut arriver est que ton ex copine te dise “non”. Dans ce cas, il faudra faire un deuil. Peu importe ce qui arrive, tiens nous au courant des développements!

En espérant que mes conseils t’ont aidé, n’hésite pas à réécrire AlterHéros si tu avais d’autres choses.

Au plaisir,

Jean-François

Leave a comment