Mon copain fréquente parfois des sites porno, et je ne suis pas à l’aise avec ça


Salut Félix.

Je te remercie de t’être adressé à nous.

Dans ton message, tu nous expliques que tu es en couple avec un gars depuis quelques mois et qu’il s’agit de ta première relation amoureuse sérieuse. Ton copain fréquente à l’occasion des sites pornos et cela créé chez toi un malaise. Par conséquent, tu nous demandes comment lui exprimer ton point du vue.

Tout d’abord, on ne dira jamais assez combien il est important de se respecter et de se faire respecter. Jamais un sentiment amoureux, aussi fort soit-il, ne devrait justifier l’abandon de principes qui nous sont chers. Comme tu as toi-même délaissé la pornographie, n’y voyant pas l’expression d’une « sexualité saine et équilibrée », il est parfaitement normal que tu cherches à aborder cette question avec ton copain. Et je pense que tu devrais le faire le plus tôt possible, histoire d’éviter que, sous l’effet de l’accumulation, ce problème apparemment bénin ne prenne des proportions démesurées.

Or, comment aborder une question aussi délicate? Je crois qu’il faut y aller directement, en toute franchise, mais en évitant d’utiliser un ton accusateur. Ton copain, en effet, doit comprendre le malaise que tu ressens, mais une attitude axée sur le mode de la confrontation risquerait d’envenimer la discussion, auquel cas rien ne serait réglé. Peut-être pourrais-tu lui demander ce qui l’attire dans la pornographie et voir s’il y a des choses que vous pourriez modifier dans votre vie sexuelle. Parfois, les gens ont des fantasmes qu’ils jugent trop embarrassants pour être exprimés. Par conséquent, ils n’imaginent pas les vivre autrement que par le truchement de la pornographie. Ce pourrait être, pour vous, l’occasion d’explorer de nouvelles avenues. Cependant, il est bien important que tu sois à l’écoute de tes désirs et que tu ne fasses rien qui t’indisposerait. S’il est important que ton copain trouve satisfaction sur le plan sexuel au sein votre couple, ce ne doit jamais être à tes dépends.

Je voudrais aussi attirer ton attention sur un problème qui survient parfois chez ceux qui consomment de la pornographie : la dépendance. Ce n’est peut-être pas le cas de ton ami, mais il ne serait pas mauvais que tu l’interroges – calmement et sans chercher à le culpabiliser – sur la fréquence de sa consommation. Car, chez ceux qui finissent par devenir accroc au sexe virtuel, les films XXX ne sont malheureusement qu’une manière d’évacuer un stress qui empoisonne leur vie. Il peut s’agir d’une tension qui tire son origine de problèmes conjugaux, familiaux, professionnels, financiers ou, encore, d’un ensemble de facteurs. Lorsque tu discuteras avec lui, tu pourras voir s’il n’y a pas un problème ou une situation qui l’angoisse et qu’il n’arrive pas à régler. Au besoin, il faudra peut-être envisager de consulter un psychologue…

Si, malgré vos échanges sur le sujet, tu sens qu’il n’y a rien à faire et que ton ami tient mordicus à consommer de la pornographie, je pense que tu devrais, à tout le moins, lui demander de faire preuve de discrétion, soit en évitant de visionner ses films en ta présence, soit en évitant de t’en parler. Comme chacun a droit à son « jardin secret », il n’a pas à tout te dire au sujet de ses penchants et tu n’as pas, toi non plus, à tout lui dire au sujet des tiens. À partir du moment où vous jugez satisfaisante votre sexualité et que, par-dessus tout, vous vous aimez tendrement, les différences qui peuvent exister par rapport à vos principes moraux m’apparaissent plutôt secondaires, l’essentiel étant, je le répète, l’amour et le respect réciproque. Tout est là.

En espérant, Félix, avoir bien répondu à tes questions, je t’invite à nous réécrire si jamais tu en sens le besoin : il nous fera toujours plaisir de t’aider. Je te souhaite de vivre heureux avec ton copain et de toujours grandir dans l’amour.

Bonne chance!

Benoît

Leave a comment