Mon copain est très jaloux. D’où vient le sentiment de jalousie, comment comprendre sa souffrance et que faire pour l’aider?


Je suis en couple depuis 6 mois avec un garcon, et il est tres jaloux. Il ”ressent” lorsqu’un autre gars me trouve jolie et observe mes gestes envers cet personne. Etant d’origine francaise, nous avons deja discuter du fait qu,en France, la culture machiste est différente du Quebec, mais c’est difficile d”agir la -dessus. Il n,arrive pas a trouver d’ou ca vient. Lorsqu’il est faché, il dit que ce n’est pas de ma faute, car je n’ai rien fait evidemment,, mais il se déverse sur moi quand meme. J’ai beau ne pas prendre la souffrance sur mes épaules, mais j’en vient toujours a songer que c’est peut-être en moi qu’il n’a pas confiance. J’aimerais savoir comment agir dans une situation de ”crise” avec lui. Dois-je le rassurer? Ignorer ses crises? D’ou vient le sentiment de jalousie, comment comprendre sa souffrance et quoi faire pour l’aider?
Kate
 
Allô Kate,
Merci pour ton partage et ta confiance!
Si je comprends bien, tu es en couple avec un garçon très jaloux : il « ressentirait » l’attirance d’autres gars envers toi et il observe tes gestes envers ceux-ci. Comme il est Français, tu nommes qu’il a grandi dans une culture machiste différente qu’au Québec. Il indique que tu n’es pas responsable de sa jalousie, mais il demeure fâché et il « se déverse » tout de même sur toi. Tu te sens responsable et tu songes que sa jalousie est due à un manque de confiance de lui envers toi.
Tu cherches à comprendre la cause de sa jalousie. Tu souhaites comprendre sa position afin de le soutenir. Finalement, tu te questionnes sur comment agir en situation de « crise ».
Laisse-moi te dire que tu me sembles avoir beaucoup d’empathie! Je suis impressionnée par ton désir de comprendre les sentiments d’une personne que tu aimes.
D’abord, on peut essayer de comprendre la jalousie et trouver quelques pistes de réflexion pour toi et ton copain.
La jalousie n’est pas une preuve d’affection contrairement à ce que véhiculent plusieurs romans, films, séries, chansons, etc. Elle est une émotion qui peut devenir toxique si l’on ne travaille pas sur celle-ci. Comme tu l’as nommé, la jalousie peut être alimentée par la culture dans lequel on a grandi, mais aussi par un infini d’autres éléments! Dans tous les cas, des comportements nocifs ne peuvent jamais être justifiés par le fait qu’ils font partie de notre culture. Ils peuvent toujours être déconstruits! 
Si l’on creuse un peu, on lit, ici, que : « la jalousie est une réaction négative à la possibilité de perdre ce que vous avez au profit de quelqu’un d’autre. » De manière très théorique, ton copain serait jaloux, car il perçoit une possibilité de perdre une partie de votre relation au profit d’une autre personne. 
La jalousie est une émotion complexe. Elle est toujours accompagnée d’autres sentiments tels que la colère, la peur, la tristesse, l’insécurité, etc. Ce sont probablement ces émotions qui ressortaient dans les « crises ». Autrement dit, cette jalousie peut être la « pointe de l’iceberg » d’une peur de l’abandon, d’une insécurité de ne pas être à la hauteur, etc. Alors, il est intéressant de nommer les autres émotions sous-jacentes à la jalousie, car elles sont souvent celles dont nous avons le pouvoir de changer quelque chose. Lorsqu’on les identifie, on peut se questionner. Que nourrissent ces sentiments? Ces émotions ressurgissent d’un danger réel, mais elles peuvent également ressurgir par des pensées malsaines de qui se sont incrustées dans notre tête et qui tentent de nous convaincre d’un danger immédiat. En d’autres mots, les émotions de ton copain peuvent être une réaction légitime face à une menace réelle, MAIS elles peuvent aussi être une réaction à des pensées irrationnelles. Par exemple, lorsque ton copain reconnait que ce n’est pas ta faute, que tu n’as rien fait et que quand même il « déverse » sur toi, il nomme clairement qu’il n’y a pas de menace, mais il vit tout de même de la colère. Aussi, à moins que ton copain fasse de la télépathie, il ne peut pas présumer des intentions des autres. Il est impossible de simplement « ressentir » des attirances entre des personnes, il faut observer des gestes clairs de flirt. Alors, quelles émotions nourrissent cette jalousie? Quelles pensées sont en trame de fond? Sur quelle base appuie-t-il son raisonnement? Une fois qu’on a identifié des pensées irrationnelles, la bonne nouvelle est que l’on peut travailler à arrêter d’agir selon celles-ci! Une fois qu’on l’a vu, on peut faire éclater le ballon ne cesse de gonfler dans sa tête. 
Aussi, pour comprendre la jalousie, on peut s’intéresser à ce qui la provoque. À quel moment y a-t-il un déclic? Autre que la jalousie, quelles sont les émotions présente dans ces situations? Est-ce que certain éléments amplifient ces sentiments? À quel moment la jalousie est-elle absente? En comprenant mieux les éléments déclencheurs et les émotions rattachées (si elles sont rationnelles), on peut trouver des mesures pour apaiser cette peur. Ces décisions doivent être gagnant-gagnant, c’est-à-dire que ce sont des décisions qui doivent apporter un bénéfice à toutes les parties et elles ne peuvent en aucun cas limiter une personne.
Maintenant que nous avons quelques pistes de réflexion, nous nous devons d’être réalistes : oui, tu peux soutenir ton copain là-dedans, mais il est la personne qui doit faire en grande partie du travail. Ce sera à lui d’être vulnérable. Il devra faire de l’introspection et se questionner sur ses comportements. Tu peux tenter de le soutenir dans tout ça, si tu as le temps et l’énergie, mais il est essentiel qu’il prenne activement part à ce travail. D’ici là, je te demande de te garder en tête durant tout ce processus. Quels sont tes besoins dans l’ensemble de ce processus? Quelles sont tes limites dans ta relation? Tu-n’es-jamais-responsable-des-sentiments-d’une-autre-personne. Je suis contente que tu ne prennes pas toute sa souffrance sur tes épaules : c’est une magnifique attitude à avoir dans une telle situation. Je t’invite grandement à continuer en ce sens.
Lors de ses crises, le comportement à prendre est celui qui est bon pour toi. Ce sont tes besoins que tu dois prendre en compte. Personnellement, je crois que toute conversation est préférable lorsque toutes les personnes sont disposées à avoir une bonne communication. Si tu veux, tu peux donner de l’espace et du temps à ton copain : prendre une marche, prendre un bain, mettre des écouteurs et dessiner, etc. De retour au calme, vous pouvez discuter de vos sentiments, des éléments déclenchants de cette crise et mettre en place des solutions pour éviter que cela se reproduise. Il pourrait être intéressant de déterminer ensemble un protocole pour les prochaines crises! 
Aussi, il y a un vieux dicton qui dit : « Mieux vaut prévenir que guérir! ». Pourquoi attendre d’être face à une situation problématique? Vous semblez les deux avoir nommé la jalousie comme un élément de tension dans votre relation. Vous pouvez vous planifier un temps pour en discuter. Vous pouvez rendre cette rencontre plaisante : vous pouvez vous cuisiner un bon souper avant, allumer des bougies pendant ou prévoir jouer après à un jeu de société ensemble! Vous pouvez décider d’explorer cette situation en vous écrivant des messages sous forme de lettre. Cela peut vous permettre d’avoir du recul entre chaque échange et d’éviter d’être dans la colère. Il y a des centaines de moyens d’avoir une communication positive et discuter de cette jalousie. Je suis certaine qu’il y en a un qui s’adaptera à vos besoins! 
Selon moi, toutes les relations devraient être basées sur la confiance, la communication et le respect. Ce sont ces valeurs qui doivent alimenter toutes prises de décisions. Travailler sur ces éléments, c’est se donner une solide base pour les défis d’une relation. Je te laisse cette réponse de mon collègue Guillaume et cet article. Même si le contexte de cette réponse est l’introduction à la non-monogamie éthique, il a plusieurs pistes de réflexion qui servent dans n’importe quelle relation significative.
Finalement, est-ce que je peux jouer le rôle de ta meilleure amie l’espace de quelques lignes? Je suis désolée d’entendre que la jalousie affecte autant ta relation et toi-même. Je me dois de le souligner : la jalousie excessive ou des excès de colère peuvent être un signe d’une relation toxique. Je te laisse, ici, un outil pour identifier des comportements sains et nocifs d’une relation. Si jamais, tu prends conscience qu’il s’agit d’une relation abusive saches qu’il y a plusieurs ressources pour t’aider : [ici, par exemple!]. Dans tous les cas, je te fais confiance pour identifier tes limites dans ta relation. 
J’espère avoir su t’éclairer et te donner quelques pistes de réflexion! Je suis touchée par ton écoute et ta sensibilité. Tu as là les bases d’une belle réflexion!
N’hésite pas à nous récrire pour nous informer où vous en êtes! 
Attention à toi là! 
-Gabrielle, stagiaire à AlterHéros


About gabrielle0mr

Collectionneuse de passions, Gabrielle passe ses semaines à étudier en enseignement, compléter son stage à AlterHéros, intervenir auprès de personnes âgées et créer des relations saines. Elle a un talent pour trouver des trèfles à quatre feuilles, faire des mauvais jeux de mots et ouvrir trop d’onglets sur son ordinateur.

Leave a comment