Mon copain éjacule sans sentir son éjaculation venir, est-ce normal?


Bonjour,
Je viens ici car j’ai chercher sur des milliards de sites, si quelqu’un avait le même petit soucis que mon copain, mais je n’ai pas trouvée.
Alors cela fait la troisième fois en deux jours que mon copain éjacule sans sentir l’ejaculation venir, il sent son orgasme, il a le plaisir mais ne sens pas l’ejaculation arriver, j’aimerais savoir si c’est normal ou si je suis la cause du problème.
On fait très souvent l’amour à raison de 5 à 6 fois par jour, est-ce que ça serait ça ?
Merci de votre écoute.
Cordialement
Chloé215
Bonjour Chloé215 ! J’espère que tu vas bien ! Tout d’abord, je souhaite te remercier d’avoir fait confiance à AlterHéros avec ta question ! Cela prend bien du courage.
Si je comprends bien votre situation, ton partenaire ne sent pas le fait qu’il éjacule depuis quelques jours. Par contre, il ressent son orgasme et le plaisir lié à la relation sexuelle. Tu te demandes si le fait de faire l’amour à plusieurs reprises par jour pourrait être la cause de ce déficit de sensations liées à l’éjaculation ou si ce serait toi.
D’abord et avant tout, je te rassure, tu n’es aucunement la cause du ”problème”. La situation concerne des sensations corporelles de ton partenaire dont tu n’es absolument pas liée.

Je vais débuter par te poser quelques questions, desquelles tu pourras discuter avec ton copain. Est-ce que ton copain éjacule à chaque relation sexuelle ? Est-ce qu’il a déjà eu cette même expérience lorsqu’il se masturbe ? Que ressent-il au niveau de son pénis lors de son orgasme ? Est-il irrité ? Est-ce que ce manque de sensations se présente vers les dernières relations sexuelles de la journée ? Est-ce que le pénis présente une rougeur ?

Je vais poursuivre en t’expliquant le processus de l’éjaculation. Elle est divisée en deux étapes bien simples. La première est celle de l’émission. À ce moment, à l’intérieur de ses organes génitaux il y a des petites contractions des enveloppes des organes qui se produisent. Ces contractions permettent aux diverses composantes du sperme de se rendre vers l’urètre, qui est le tuyau qui transporte les fluides vers le méat urétral, le trou. Cette étape est souvent perçue comme « le point de non-retour » par les hommes, c’est le moment où ils sentent qu’ils sont sur le point d’éjaculer. Est-ce cela que ton partenaire ne sent pas ? Si oui, il faudrait que vous examiniez dans quelles circonstances cela se produit.

La deuxième étape est celle de l’expulsion. À ce moment, ce sont d’autres contractions musculaires qui propulsent le sperme en dehors du pénis. Puisque dans votre cas l’éjaculation se produit, les deux phases, rassurez-vous, il n’y aurait aucune problématique au niveau de ce processus.

Par contre, puisque vous avez des relations sexuelles de manière répétée chaque jour, il est possible qu’une irritation « engourdisse » certaines sensations, ou alors que les contractions soient moins puissantes, puisqu’elles ont été répétées.
Également, vous pourriez essayer de voir si la problématique demeure lorsque ton partenaire se concentre sur cette sensation. Faites l’expérience, puis voyez ce qui se passe. Vous pouvez également essayer de réduire et/ou changer les activités sexuelles que vous avez, voir si la sensation revient. Vous pouvez explorer d’autres types de comportements intimes, qui n’impliquent pas le pénis, afin de laisser du temps passé voir si cela aide. La sexualité est un terrain d’apprentissage constant, c’est-à-dire qu’il est toujours possible pour nous de découvrir de nouvelles zones érogènes, de nouvelles réactions corporelles et de nouvelles activités. C’est pourquoi il est possible d’explorer sa sexualité en apprenant à contrôler ses éjaculations. Je vous propose notamment cet article de mon collègue à ce sujet : Y a-t-il des problèmes à long terme si j’ai des érections régulièrement avec masturbations, mais sans éjaculations ?

N’hésitez pas à nous réécrire si vous avez d’autres questions. Si la situation perdure, je vous conseille de consulter un.e médecin ! Ainsi vous aurez des solutions adaptées à votre contexte !

Valérie (elle/she)
Étudiante à la Maîtrise clinique en sexologie