Mon conjoint n’est jamais présent à la maison, j’ai envie de faire l’amour avec une fille…


j’ai un ami qui n’est jamais présent à la maison, et il m’arrive parfois de vouloir intensement faire l’amour. depuis 3 mois j’ai une envie folle d’un fantasme que d’aucun pourraient juger de bizarre c’est à dire faire l’amour avec une lesbienne juste pour savoir ce que cela fait c’est un plaisir auquel j’ai envie de gouter svp comment faire?

Bonjour Sheilcy,

Tout d’abord, j’aimerais vous remercier d’avoir écrit à AlterHéros. Si je comprends bien votre situation, vous êtes en relation avec un homme qui n’est que très rarement, voir jamais présent pour vous et depuis quelques mois, votre fantasme est de faire l’amour avec une lesbienne pour «goûter» à ce plaisir.

Dans un premier temps, je vous suggère de vous attarder à votre relation et à ce qui vous a mené vers ce fantasme.

-Est-ce que votre relation avec cet homme est satisfaisante malgré son absence?

-À combien évalueriez-vous votre bonheur en ce moment?

-Avez-vous déjà discuté avec lui du vide qui se crée avec cette distance?

En fait, avec ces questions j’essaie de voir si ce désir de faire l’amour avec une femme ne serait pas plutôt le résultat d’un mal que vous vivez, suite à plusieurs manques. Il se peut que je me trompe, mais vaut mieux investiguer le domaine de votre relation avant de s’attarder à autre chose.

Par la suite, j’ai remarqué qu’avant de me parler de votre fantasme, vous m’avez indiqué avoir parfois envie de faire «intensément» l’amour.

-Avez-vous envie de faire l’amour avec une femme ou avez-vous envie de vivre votre vie sexuelle de façon plus active?

-Avez-vous déjà dit à votre ami qu’il vous arrivait d’avoir un grand désir sexuel?

Je vous suggère d’en parler avec lui, pour ce qu’il en pense, si cela lui dérange. Vous verrez par la suite ce qui est mieux pour ne pas mettre en péril votre couple.

De plus, il existe de nombreuses méthodes d’auto-stimulations (de masturbation) qui pourraient être aussi satisfaisantes qu’une relation sexuelle. De plus, je ne peux omettre de vous questionner sur les relations sexuelles à plusieurs. Croyez-vous que votre ami aurait envie d’avoir une relation sexuelle avec vous et avec une autre femme? Se pourrait être là une option s’il est ouvert et qu’il accepte de parler de sexualité avec vous.

Finalement, après toutes ces réflexions, si vous avez toujours envie d’avoir une relation sexuelle avec une lesbienne et que vous estimez que c’est pour les bonnes raisons, je vous conseille de le faire avec une femme que vous connaissez. À défaut d’avoir une amie lesbienne, vous pourriez en discuter avec des femmes de votre entourage en qui vous avez confiance et ainsi voir ce qu’elle en pense. Certaines femmes ne sont pas contre les nouvelles expériences et probablement que vous connaissez des femmes aussi curieuses que vous! Commencez par leur parler de sexualité et voyez à quel point elles paraissent intéressées. Si cela n’est pas fructueux, tentez de vous faire de nouvelles amies et établissez une bonne relation amicale avant toutes activités sexuelles. Vous indiquez dans votre question que vous provenez du Gabon. Je ne connais pas le degré d’ouverture de votre entourage face aux relations homosexuelles ; si vous sentez que vous vivez dans un milieu homophobe, il serait peut-être bon de bien choisir à qui vous dévoilez votre désir d’avoir des relations sexuelles avec une autre fille. Le meilleur conseil que je puisses vous donner est de prendre votre temps! Rien ne presse.

N’oubliez pas que dans toute relation sexuelle il y a des risques de contraction d’ITS (infections transmissibles sexuellement) et/ou de SIDA. Lors d’une relation sexuelle féminine vous pouvez utilisez une digue dentaire pour les cunnilingus: c’est un rectangle de latex. À défaut de pouvoir vous procurer une vraie digue dentaire, vous pouvez en fabriquer une avec un simple préservatif. Voici comment faire: Coupez d’abord les deux extrémités et puis coupez le centre, d’une extrémité à l’autre, pour donner un rectangle de latex! J’espère vous avoir aidé à y voir plus clair et je vous souhaite bonne chance dans vos découvertes!

N’hésitez pas à contacter AlterHéros à nouveau pour d’autres conseils ou pour plus de précisions.

Sandra,


About Sandra

Sandra est présentement finissante au premier cycle en sexologie à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et débutera sous peu la maîtrise en sexologie profil clinique. Elle travaille en tant qu'éducatrice auprès de jeunes enfants et adolescents au Centre jeunesse de Montréal - Institut universitaire où elle approfondie chaque jour diverses problématiques. Sandra actualise régulièrement ses connaissances en participant à une multitude de formations. Elle a entre autres participé au programme de formation en prévention des ITSS chez les jeunes en difficulté ; à une formation sur la prévention de l’exploitation sexuelle chez les adolescentes ; aux formations «Pour une nouvelle vision de l’homosexualité», «L‘éducation à la sexualité en milieu scolaire» et celle concernant «L'approche sexocorporelle intégrée». En ce qui concerne son expérience passée, elle a travaillé en tant qu'intervenante au service régional de crise, intervenante pour une ligne d'écoute téléphonique et intervenante à l'activité «Un esprit sain dans un corps sain» organisée par l’Université McGill. «En tant que sexologue en formation, je considère qu'une de mes fonctions est d'être une agente d'information et d'éducation et mon implication au sein de l'organisme AlterHéros me permet d'avoir l'opportunité d'intervenir avec différentes personnes et de traiter différents sujets, ce qui me comble amplement!

Leave a comment