Mes parents me demandent de faire mon coming-out lesbien à toute ma famille, je n’en ai pas envie, mais je me sens obligée…


Bonsoir,
Pour que vous compreniez mon problème il me faut vous expliquer un peu soi tant l’histoire. Je suis actuellement en année linguistique dans un autre canton, loin du mien. Là-bas j’ai rencontré une fille avec qui je me suis mise en couple et nous n’avons même pas eu besoin de faire un quelconque coming out que ma famille d’accueil, nos camarades de classe et sa famille nous ont félicité ; je ne me cache donc pas du fait d’être lesbienne. Cependant, quand je rentre chez moi, je m’heurte chaque fois à l’homophobie de certains de mes amis et au fait que ma famille éloignée (cousin/es, oncles, tantes, grands-parent,…) ne le sache pas, je me cache et n’ose pas leur présenter ma petite amie. De ce fait, je me sens mieux dans ma famille d’accueil que chez moi et préférais donc finir mes études à l’étranger, cela blesse ma mère et je ne sais pas quoi faire.
J’ai décidé d’arrêter de me mentir et de m’assumer en temps que lesbienne assez récemment, mes parents, mes frères et soeurs et la plupart de mes amis sont au courant. J’ai désormais une copine avec qui j’oserais m’assumer cependant mes parents me demandent de faire mon coming out auprès de TOUTE ma famille comprenant grands-parents, oncles, tantes, marraines, parrain, cousins, cousines, et j’en passe. Je n’en ai pas envie mais me sens un peu obligée de le faire car sinon (d’après mes parents) cela les choquerait d’autant plus d’être devant le fait accompli et assurait le fait qu’ils le prennent mal. Je ne sais donc pas si je dois me forcer (sachant que je fonderais en larme dès les premières paroles étant hypersensible) ou alors continuer à me cacher avec ma copine.
Merci de votre réponse, Pomme d’amour
 
Chère Pomme d’amour,
Je te remercie d’avoir consulté le site d’AlterHéros et d’avoir pris la peine de nous écrire de nouveau.
Si je comprends bien, tu nous partages le fait que tu souhaites poursuivre tes études à l’étranger puisque tu te sens mieux à l’extérieur du foyer familial. Puis, tu te demandes si tu devrais te forcer à faire ton coming out à ta famille élargie même si tu n’en as pas envie, sachant que tes parents pensent qu’il est nécessaire que tu le fasses.
Premièrement, sache que tu n’es pas seule à vivre ce genre de situation et qu’il est tout à fait normal d’avoir ce genre d’inquiétude, particulièrement dans la situation que tu vis. 
D’abord, en ce qui concerne les études à l’étranger, c’est d’abord et avant tout un choix qui te revient. Faire les études à l’extérieur de notre ville natale peut être une belle façon d’apprendre à se connaître davantage et de s’autonomiser. Parallèlement, cela inclut également une certaine distance avec le reste de la famille. C’est à toi seule de prendre cette décision, tant et aussi longtemps que c’est une décision que tu fais pour toi-même en mettant ton bien-être au coeur de tes préoccupations.
En ce qui concerne ta question, chaque trajectoire identitaire et chaque processus de coming out est unique. Il est donc important que tu reconnaisses tes limites (ce que tu sembles avoir déjà fait!) et que tu les respectes. Ainsi, c’est uniquement à toi que revient le choix de faire ou non un coming out à ta famille élargie et tu devrais essayer de prendre cette décision en fonction de ce qui semble le mieux pour toi et non de ce que tes parents croient être le mieux pour le reste de ta famille. Également, tu as le droit de vivre pleinement ta relation avec ta copine, peu importe l’opinion des personnes de ton entourage.
Cependant, la situation dans laquelle tu te trouves est délicate et tes parents semblent croire que faire un coming out serait la meilleure option pour toi. Ainsi, si tu en as envie et que tu te sens prête à le faire, il pourrait être intéressant de discuter avec tes parents pour trouver un compromis qui vous conviendrait tous. Par exemple, plutôt que de faire un coming out en face à face qui semble être trop difficile à faire pour toi, serait-il possible de le faire par messagerie électronique, au téléphone, en écrivant une lettre ou par l’entremise de tes parents?
Dans tous les cas, il est important que tu sois à l’aise avec la solution que tu choisiras puisqu’il s’agit d’un processus qui devrait t’appartenir pleinement. Tu es l’experte de ton propre processus de coming out et ainsi la seule qui peut déterminer l’ensemble des modalités entourant ce type de dévoilement : le rythme, les personnes à qui le partager, la façon de le faire et si tu souhaites ou non le faire. 
Merci de nous avoir écrit et n’hésite pas à nous écrire de nouveau si tu en ressens le besoin!
Bon courage,
Sandrine Isabelle
Étudiante en sexologie


About Sandrine Isabelle

Sandrine est étudiante en sexologie. Elle s’intéresse à la grammaire française et adore écouter un grand nombre d’émissions de cuisine.

Leave a comment