Ma partenaire a eu une déchirure vaginale il y a plus d’un an. J’ai peur des conséquences médicales et légales!


j’ai eu un rapport sexuel extra conjugal et lors de celui ci ma partenaire a eu un déchirement vaginale. cela s’est passé en 04/2014.Depuis nous nous sommes revus et avons eu d’autres rapports sans aucun problème.je cherche à me séparer d’elle mais elle refuse et me reproche tjrs ce déchirement.
elle à vu son gynéco la semaine dernière.je ne connais pas le contenu de ce certificat médical.Peut elle entreprendre des démarches à mon encontres suite à cet incident malheureux?peut-on m’acuser de viol?
merci,,crdlmt,
Hommel

Bonjour Hommel,
Merci de faire confiance à AlterHéros pour répondre à votre question. Vous êtes inquiet par rapport à une déchirure vaginale qu’aurait subi votre partenaire il y a plus d’un an.  Vous vous souciez aussi du risque de poursuite.
Tout d’abord, les déchirures vaginales traumatiques ont un incroyable pouvoir de guérison.  Il faut penser que cet organe doit accommoder un bébé lors de la naissance.  L’évolution a donc permis au vagin de récupérer une fonction normale, malgré les déchirures post-partum.  Je ne suis donc pas inquiet quant à la guérison de votre partenaire, à moins qu’il ne s’agisse d’un cas d’exception.
Quant au risque de poursuite, cela n’a rien à voir avec la présence de déchirure ou non.  Le viol constitue un crime, qu’il y ait lacération ou pas.  Si votre partenaire était pleinement consentante, je ne verrais pas en quoi il y aurait un risque légal pour vous.
Espérant le tout utile,
Dr Frédéric Picotte
Médecin de famille


About Frédéric Picotte

Frédéric est médecin de famille pratiquant dans la région de Shawinigan. Il a complété en mai 2008 mon doctorat en médecine à l’Université McGill et deux ans plus tard sa spécialité en médecine familiale via l’Université de Montréal. C’est l'une de ses amies, étudiante en psychiatrie, qui lui a présenté AlterHéros en 2008. Elle cherchait alors un bénévole qui répondrait de manière plus spécifique aux questions à thème « médical », ce qui a constitué la majeure partie de sa contribution jusqu’à maintenant.

J’aime m'impliquer à AlterHéros car on peut rejoindre et rassurer beaucoup de gens, peu importe l’âge, l’orientation sexuelle ou la culture. Je trouve intéressant que la majorité de nos visiteurs soient de jeunes internautes et qu’on puisse donc leur fournir une information de qualité et un espace pour poser des questions qu’ils auraient du mal à obtenir autrement.

Leave a comment