Les messages se sont arrêtés, mais je l’aime encore…


Bonjour Andrea,

Merci de nous avoir réécrit.

Cela doit être très difficile, pour vous, d’avoir eu de grandes attentes, et d’avoir vécu des émotions très intenses, puis d’avoir été confrontée à ce silence.

Vous dites être désespérée et malheureuse, et avoir perdu votre appétit et tout plaisir à la vie.

Est-ce la première fois que vous réagissez ainsi ? Je m’explique : parfois, dans la vie, certaines situations en rappellent une autre, ainsi, une ancienne peine d’amour pourrait vous faire penser aux choses que vous avez faites pour vous sentir mieux par la suite.

Sortir, voir des amis, faire des activités, sont souvent des façons de prendre du mieux. Parfois, il vaut également mieux prendre un temps d’arrêt, un temps de réflexion, pour voir ce qui s’est passé et mieux analyser. Un mélange des deux est parfois aidant : à la fois prendre du temps pour réfléchir et reprendre des forces, et du temps pour s’amuser, pour tenter de lâcher prise. Car il n’est pas très bon de ressasser des pensées négatives toute la journée non plus !

Si vous sentez que votre peine est devenue trop grande, qu’elle est très lourde à porter, n’hésitez pas à demander de l’aide : psychologue, travailleur social, ou organisme communautaire de votre région pourront vous diriger.

Bon courage !

François, pour AlterHéros.


About François Paquette

Impliqué au sein d’AlterHéros depuis 2004, François fait partie du conseil d’administration depuis 2005, à titre de vice-président puis de directeur de l’intervention. Il occupe ce poste de mai 2005 à mai 2007, puis de novembre 2007 à maintenant. Diplômé de l’UQAM en sexologie et de l’Université McGill en travail social, il a été employé dans de nombreuses organisations communautaires allosexuelles montréalaises, telles que la CJMLH et le REJAQ, en plus de travailler dans différents endroits du réseau de la santé.

Leave a comment